Référence multimedia du sénégal
.
Google

DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN: Wade « joue » l’exception sénégalaise

Article Lu 1413 fois

Une conférence de presse fourre-tout. C’est un peu à cela qu’ont été invités les journalistes et autres invités venus assister, à la clôture du sommet de l’Oci. Profitant d’une question sur l’islamophobie et les problèmes que connaissent certains pays entre chrétiens et musulmans, le président de la République, Abdoulaye Wade a, lors d’une conférence de presse bilan du 11e sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci) a loué l’excellence des relations entre ces deux religions.



DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN: Wade « joue » l’exception sénégalaise
« Nous sommes dans un pays de tolérance religieuse. Nous constituons un pays qui compte 95 % de musulmans. Ils ont été dirigés pendant 20 ans par un président de la République chrétien (Léopold Sédar Senghor) chrétien. Nous ne nous percevons pas à travers la religion. Nous sommes tous des Sénégalais. C’est l’esprit de patriotisme qui règne ici. Nous constituons une nation », a déclaré Abdoulaye Wade. Le chef de l’Etat Sénégalais ne s’est pas limité en si bon chemin. Il a aussi évoqué la stabilité et la concorde qui règnent dans notre pays.

Selon lui, « quand on est à l’extérieur, on pense qu’il y a de sérieux problèmes ici mais, en réalité il n’en est rien. Cela se vérifie chaque fois qu’on est en face d’un événement. C’est l’union sacrée. Un élan citoyen se développe autour de l’événement ». Il a, ainsi estimé que cela doit se poursuivre au-delà de l’Oci. « Nous avons un autre défi à relever, c’est celui de la construction nationale », a lancé le président de la République avant d’appeler tout le monde à s’unir autour de l’essentiel pour triompher de tous les problèmes.

Le secrétaire général du Parti démocratique Sénégalais (Pds, au pouvoir) est revenu sur sa tentative de relance du dialogue politique avec son appel à l’opposition à la veille du sommet de l’Oci. En revanche, pour lui « ce n’est pas avant ou après l’Oci que je vais appeler au dialogue politique. J’ai dit avant que j’ai accepté de discuter avec l’opposition ». Abdoulaye Wade d’expliquer qu’il y a aujourd’hui quatre partis de l’opposition qui sont dans le gouvernement et qui ont aussi des députés à l’Assemblée nationale.

Au parlement aussi, a-t-il ajouté il y a, également, 14 partis de l’opposition. « Il y a une opposition qui a boycotté les élections alors que c’est un scrutin le plus fiable qu’on est connu. On peut consulter le fichier électoral à travers l’Internet. Quand on joue et on perd, il faut l’accepter », a indiqué le président Abdoulaye Wade.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1413 fois

Samedi 15 Mars 2008





1.Posté par Maty! le 15/03/2008 11:51
Gorgui doliniou! Braovo pour le sommet reusssi!!!


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State