Référence multimedia du sénégal
.
Google

DÉVIANCES SEXUELLES: Pourquoi ''l'industrie du viol'' prospère... Et si les victimes étaient responsables

Article Lu 15834 fois

L'affaire dite "Mathiou", relative à des viols en série, avait récemment défrayé la chronique. En outre, les médias relatent quotidiennement des cas de viols. La cour d'assises de cette année a planché sur des abus sexuels. Les viols de mineures sont devenus récurrents dans notre société. Ce drame est vécu de manière atroce par les victimes qui en gardent les stigmates toute leur existence. Nous nous sommes intéressés aux mobiles qui sous-tendent de telles forfaitures...



DÉVIANCES SEXUELLES: Pourquoi ''l'industrie du viol'' prospère... Et si les victimes étaient responsables
"Ce sont les filles mineures qui nous agressent, nous attirent et nous attaquent avec leurs tenues Sexy : les jeans taille-cigarette qu'elles portent", déclare sans ambages M. Mané à la question de savoir qu'est-ce qui explique les viols répétés et les détournements de mineures. Par le "nous", il faut comprendre les hommes. Pour ce vigile de vingt-huit ans, "elles regardent la télé et essaient de l'appliquer en copiant les Toubabs". Par exemple, s'il nous arrive de cohabiter avec une fille comme ça avec qui l’on joue souvent, on est obligé de la pénétrer". C'est pourquoi, de mon avis, "les hommes qui violent ou détournent les mineures ne sont pas malades, mais ils sont provoqués".

Et son collègue Dominique Mendy de renchérir en ces termes : "les formes généreuses des mineures, leurs corps bien modelé avec leurs seins développés, seraient à l'origine de cette situation. Mendy d'ajouter : "les filles ont maintenant du cran, elles n'ont plus peur des garçons et ne refusent pas le contact. Ces dernières nous fréquentent sans problèmes avec des tenues sexy mettant en exergue leur corps". Poursuivant son argumentaire, ce vigile de trente-huit ans dira : "un homme dans cette situation, s'il demande de coucher avec une de ces genres de filles et que cette dernière refuse, trouve un moyen pour la violer parce qu'étant obligé. Son corps devient irrésistible".

Bijou Gaye, âgée de quatorze ans appartenant à la catégorie des victimes, habitant la zone Foire, ne s'est pas priée pour déclarer haut et fort que "ce sont les habits indécents des jeunes filles alors qu'elles sont précoces qui attirent les adultes. En plus, il y a des filles "ambitieuses" qui veulent avoir beaucoup de choses sans patience que leurs parents devraient leur offrir et qui vont vers les personnes plus âgées".

Maintenant, "si elles tombent sur des adultes ou les galants du troisième qui ont de l'argent et qui ne pensent qu'à s'amuser, c'est à leur risque et péril. Car ils ne font plus rien sans rien. C'est véritablement le "Dona-Dona" pour dire comme les Espagnols. Si tu refuses, ils te violent ou utilisent l'argent pour te détourner", dit-elle, l'air un peu triste et inquiète. Elle venait de subir une agression qui lui a causé une blessure au bras et son portable emporté.

Les fillettes entrent dans le terrain des adultes

Pour Bakary Goudiaby, la quarantaine acquise, chauffeur de clando de son état, "ce sont les filles qui se prennent pour de grandes demoiselles en considérant les adultes comme des gens de leur âge, voire de leur génération. Ce qui fait que parfois si tu dis à une fille mineure : "je ne suis pas ton égal, elle te répond : c'est écrit où ? . Et M. Goudiaby de nous informer à notre grande surprise qu' " à cet âge, si elle porte des jeans, elle pourrait penser que même son propre père aurait envie d'elle, pour vous dire", assène-t-il. Coumba Sylla, du même âge que Bijou Gaye sa copine, abondant dans le sens que ce chauffeur de clando, déclarera : "les filles de mon âge sont frivoles et n'ont plus peur des hommes.
Certes, les hommes sont coupables mais aussi les fillettes les provoquent en les fréquentant. Tu vois des jeunes de treize, quatorze ans qui sortent avec des adultes", ajoute-elle.

Absence de l'autorité parentale et manque d'éducation chez les filles

Quant à Issa Gueye, chauffeur aussi, il n'a pas caché la démission des parents à l'égard de leurs progénitures. Pour lui, il faut oser le dire, "c'est l'autorité des parents qui ne fonctionne plus car ces derniers ont le devoir et l'obligation de surveiller les va-et-vient de leurs filles".
D'un autre côté, il y a un problème d'éducation avec les tenues "indécentes" qu'elles portent. "Une fille qui sort à certaines heures au vu de ses parents, avec un jean bien serré, peut déclencher l'envie sexuelle chez un adulte du même âge que son père. Dans ce cas, tout ce qui lui arrive est de sa faute et celle aussi de ses parents", a-t-il souligné. Même les filles mineures dénoncent cet état de fait. Si on en croit, à ce propos, Coumba Sylla, "les parents ont aussi une part de responsabilité parce qu'ils doivent surveiller leurs filles et veiller sur elles".

Les femmes qui interdisent leurs corps à leurs maris et la maladie chez certains hommes

Ndèye Diama Thiongane, une femme mariée de quarante-sept ans habitant la cité Comico Yeumbeul, pense que "la faute est à imputer aux femmes qui s'interdisent leurs maris pendant un moment. Le mari ne pouvant faire de rapports sexuels avec sa propre femme, est obligé de transposer ses pulsions, voire sa libido sur sa fille dans la maison ou les petites filles (mineures) dans la rue. A qui il verse de maigres sommes ne sachant plus à quel saint se vouer".

Contrairement à sa copine du même quartier, Rose Ndoye qui, trente et un an mariée, ne peut cautionner ce comportement "anormal" chez les hommes. De son avis, "ce sont ces hommes qui ont des problèmes, voire qui seraient malades". Car elle ne peut comprendre qu' "un homme qui est satisfait sur tous les plans par sa femme et qui ne trouve rien d'autre à faire que de chercher les gamines pour coucher avec elles. C'est de la maladie", lance-t-elle.

VIOL ET DETOURNEMENT DE MINEURES EN SÉRIE:Et si les victimes étaient responsables...

A voir de près les cas de viol et de détournement de mineures, on ne saurait ignorer la part de responsabilité des victimes. La puberté est une période très délicate pour une fille. C'est le moment où commencent à apparaître les caractères secondaires avec les seins qui se développent et les fesses qui prennent forme. La plupart des jeunes filles, prenant conscience de leur féminité, jettent souvent leur dévolu sur des personnes plus âgées. Ce qui fait qu'elles peuvent "gâcher le sommeil d'un adulte", comme disait l'autre. Prenons le cas de cet homme qui aurait enceinté une fillette après que celle-ci lui a caché son âge.
Cet enseignant logé par les parents d'une fille âgée seulement de treize ans et qui était convoité par cette dernière jusqu'à lui proposer ne plus fermer sa porte la nuit pour qu'elle vienne le retrouver après que sa maman soit endormie. Sans compter, cet homme de cinquante ans et père de onze enfants accusé de viol suivi de grossesse sur mineure, qui crie haut et fort que c'est la jeune fille qui venait le rejoindre à la terrasse pour lui proposer de coucher avec elle. Qui peut le croire ? Le cas de Samba Sall en est encore un autre. Ce gros gaillard de trente-cinq ans qui aurait violé une fillette qui venait de souffler ses neuf bougies soutenant mordicus que la victime s'est déshabillée seins nus.

Et le film est loin d'être terminé parce qu'elle s'est jeté sur lui jusqu'à s'asseoir sur son pénis, dit-il. Et le pauvre de déclarer : " j'ai senti le corps chaud et j'ai éjaculé comme tout homme valide, mais je ne l'ai pas pénétrée". Pour ce qui est de l'histoire du jeune talibé Aliou Khalé Diamanka qui serait venu de la Guinée lointaine pour apprendre le coran et de la fille A. Bâ, n'en parlons même pas. Cette fillette, née en 1993, n'était âgée que de treize ans au moment des faits (2006). Aliou chez qui elle venait regarder la télé ou répondre au téléphone lui vouait un certain amour. D'ailleurs, ils sortaient ensemble à l'insu de leurs parents et ce dernier aurait entretenu des rapports sexuelles à trois reprises avec A. Bâ, soutient-elle à la barre.

Le pot de rose n'a été découvert lorsque Aliou a enlevé la fille lors de chants religieux organisés par son marabout pour ensuite la violer et l'abandonner. La liste est loin d’être close mais toujours est-il que des hommes sont accusés à tort ou à raison tous les jours. A qui accorder crédit, la victime ou le coupable ? Force est de reconnaître que si viol il y a, il y a lieu de punir sévèrement le coupable pour ensuite voir les circonstances de son acte. Si la responsabilité de la victime est engagée, la sanctionner pour le délit de provocation. Une manière de freiner l'ardeur de ces fillettes qui n'ont d'yeux que pour les adultes.

CONVICTION DU SOCIOLOGUE MALICK DIAGNE :"Une société anomique comme la nôtre est un terreau fertile à la prolifération de maniaques sexuels"

Pour autant qu’il continue de porter sur des cas isolés perpétrés par des détraqués, le viol restera longtemps classé dans le registre des actes émanant de pathologies mentales et autres troubles de la personnalité. En tant que tel, il demeurera une nébuleuse à la portée des seuls spécialistes que sont les psychologues, les psychiatres et les psychanalystes. Par contre, la nouvelle tournure amorcée par le viol dans notre société, nous oblige forcément à inventer une autre grille de lecture du phénomène.

En effet, il ne passe plus un seul jour dans notre pays, sans que le viol ne soit sous les feux des projecteurs, avec très souvent au menu, des cas aussi inquiétants les uns des autres, qu’ils ne peuvent s’empêcher de faire les choux gras de la presse nationale ou de provoquer beaucoup de bruit dans le landerneau social sénégalais. Au demeurant, les personnes souvent mises en cause, loin d’être des malades dans le sens psychologique du terme, sont au contraire des individus normaux dont la lucidité mentale n’est aucunement entamée. Certains même passent pour être d’honorables pères de familles. D’autres, par contre, occupent dans la sphère sociale des positions de prestige qui tranchent nettement avec les actes de viol dont ils sont les auteurs.

Ce faisant, la fréquence du phénomène dans la société sénégalaise et le nouveau profil des personnes incriminées, nous amène nécessairement à dire qu’il existe une sociogenèse du phénomène du viol. C’est dire que le viol tel qu’il se montre présentement sous nos cieux est un phénomène sociologique difficilement explicable en dehors de son cadre d’émergence qu’est la société sénégalaise. Aussi, tel qu’il se manifeste dans ce cadre, le viol n’est-il ni plus ni moins qu’un des symptômes d’une impitoyable hydre sociale qui gangrène et déstructure profondément la société sénégalaise.

Cette hydre sociale que l’éminent sociologue français Emile Durkheim a théorisée sous le concept d’anomie, renvoie dans notre contexte, à une crise généralisée des valeurs sociales et morales fondatrices de la société sénégalaise. En d’autres termes, le phénomène du viol n’est qu’une forme d’anomie parmi tant d’autres qui menacent notre société. Or, si les valeurs de la conscience collective sont menacées, les désirs des acteurs sociaux ne sont plus freinés par des règles visibles et stables. Dès lors, c’est la porte ouverte à la recherche hédoniste du plaisir, principalement mondain et satanique.

Pour cause : en matière de recherche du plaisir, tous les efforts et toutes les volontés mènent vers le plaisir sexuel. Le plaisir d’être riche, le plaisir d’être célèbre, le plaisir d’être au pouvoir, le plaisir de diriger une entreprise ou d’avoir une ascendance psychologique sur une personne ou un groupe d’individus, tous ces plaisirs n’ont de sens pour les hédonistes sénégalais, que lorsqu’ils servent de leviers pour permettre à leurs détenteurs d’atteindre le plaisir paroxystique : le plaisir sexuel à tout bout de champ.

Ainsi, parce qu’ils ne fixent pas de limites à leurs passions charnelles qu’ils érigent comme leur raison de vivre, les adeptes du plaisir sexuel à tout bout de champ, qu’ils passent à l’acte ou non, ou qu’ils arrivent à être démasqués ou non, présentent toutes les dispositions pour s’adonner à la déviance sexuelle sous ses multiples facettes : le viol, la pédophilie, l’homosexualité, le lesbianisme, l’adultère, etc. Par conséquent, une société anomique à l’instar de la nôtre, devient forcément un terreau fertile à la prolifération de maniaques du sexe et partant, une grande machine à produire des violeurs en puissance.

Toutefois, la facilité et la fréquence avec lesquelles ces violeurs potentiels accèdent à leurs proies, constituent les preuves que leurs victimes aussi, présentent très souvent, toutes les dispositions pour être violées ou autres… déflorées avant l’heure. Loin de dédouaner les violeurs, ces dispositions sont la preuve que les victimes aussi ne sont pas épargnées par la crise des valeurs sociales et morales. En témoignent d’ailleurs, leur port vestimentaire indécent, leur dévergondage, leur libertinage et leur propension à la débauche.

Lutter contre l’industrie du viol et les différentes formes de déviance sexuelle qui sévissent dans notre pays, revient nécessairement à restituer aux valeurs sociales et morales fondatrices de la société sénégalaise leur dignité d’antan. Une révolution qui ressemble fort à de la gageure face à la décrépitude des cadres de socialisation, à la montée périlleuse de l’individualisme et à la déshumanisation de la société de consommation. Ce sont là autant de paramètres qui rament à contre-courant de notre système de valeurs.

Source: Le Matin

Article Lu 15834 fois

Mardi 26 Août 2008





1.Posté par indira le 26/08/2008 05:54
donc si je vous comprends bien "les violeurs" sont des hommes normaux avec des pulsions, qu'il faut menager a tout prix. leur regard vagabondeur ne doit surtout pas tomber sur un decolete voluptueux walla un posterieur rebondi. sinon gare a celle qui se devoile trop. le violeur daal il n'a aucun control sur lui meme. c'est trop facile d'imputer la faute aux filles. qu'est ce qui differencie l'homme des animaux? le control de soi-meme.
bientot on va commencer a excuser les meurtrier et les voleurs.
ceux qui se font assassiner, serait-ce de leur faute? peut etre bien, ils se sont trouve au mauvais endroit, au moment ou l'assassin ne se sentait pas d'humeur.
donc ce dernier merite pardon et compassion. keheheheh
please!!!

2.Posté par maimouna le 26/08/2008 08:52
c'est n'importe quoi ,(d'abord c'est en regardant les toubabs)qu'elles copient ces tenues sexy ,je pense que toute femme aime etre sexy et n'ont pas besoin de modele.ensuite dire que l'homme est oblige de violé la fille car il ne peut se retenir car elle le provoque,franchement je reconnais bien là l'animal qui saute sur tout ce qui bouge.personne ne leurs met un couteau sous la gorge non? c'est un faible .et partout dans ce monde on entend qu'il ya eu des viols,des actes de pédophilie ,des violences physiques faites aux femmes ,meutres pour une séparation et j'en passe.et tout cela perpétuer par les hommes !!!!!!!! heureusement le mien est normal .

3.Posté par DEFENDARD le 26/08/2008 11:06
Mais quel article de merde encore c'est du n'importe quoi, y'a des tas d'homme qui adore le sexe et qui seront jamais violeur pour autant et allé dire que les filles sont plus ou moins responsable alors la bravo...
On vient de mettre deux homos adulte et consentant en prison pour des choses de leur vie privée qui regarde personne, la vie privée et sexuel des gens etant devenus l'information preferé des journalistes et en revanche il donnerait des circonstances atenuantes a des violeurs...
vraiment les journalistes fo kon continue a les bastonner...

4.Posté par TEUSS le 26/08/2008 11:35
Ici personne n'est malade ni rien toutes ces débacles c'est l'argent pas autres choses car actulement les filles tremblent dés kél voient l'argent

5.Posté par TEUSS le 26/08/2008 11:42
Il n'y a pas de viol y'a rien ici on dit viol tout simplement par ce que à cet age la lo leur protége mais à vrai dire ya pa de viol car selon moi les viol c'est quant la fille est forcée ou capturée et tortures par des abus sexuels mais quant aux viols d'aujourd8 nles jeunes filles sont bien conscientes et adorent toutes cela car on leur présente l'argent et c'est tout actullement toutes les filles(bien sur ya exception) tremblent devant les billets de bank et ce qui 'est grave pour la société quon le veuille ou pas c'est la vérité c'est ce qui explik tous ces viols perpétués et vous pensez que le cas de mathiou est un viol ah non la fille a longtemp fait ces trucs et malheureusement el est tombé sur le malheureux mathiou

6.Posté par ibra le 26/08/2008 11:46
l'article est vraiment bete si c les filles qui provoquent moi comment je vais faire je vis a londres ici les filles c plus sexy que sexy tu vois des filles en soutient gorge dans la rue donc comment je vais faire???je dois toutes les violes????vraiment les journalistes senegalais si vous n'avez rien a dire taisez vous!!!!!

7.Posté par DEFENDARD le 26/08/2008 12:03
il fo discerner le viol du detournement de mineur ça c'es evidant...
de meme ke detournement d'une mineure conseentante et ke non consentante...

8.Posté par toufa le 26/08/2008 13:23
avec ca on va etre les plus peuvre des musulmans

9.Posté par DIOUF NORMAL le 26/08/2008 13:34
MEME SI LES ADOLSCENTES SONT PARFOIS FAUTIVES!!!RIEN NE JUSTIFIE LE VIOL. METTEZ VOUS A LA PLACE DE LEURS PARENTS.AUGMENTONS SEVEREMENT LA PEINE POUR LES CAS DE VIOL.
PS:QUE DIEU FASSE DE NOUS DES ADULTES VERIDIQUES

10.Posté par kunta le 26/08/2008 13:40
Mais TEUSS tu viens de quelle planète? A voir il y'a des gens qui réfechissent de cette sorte on n'est pas encore sorti de l'auberge.
En aucun cas un VIOL ne peut être cautionné ou justifié.
Et ceux qui vont jusqu'à sauter des moutons ou boeufs à suivre ton raisonnement ce sont ces derniers également qui les ont provoqués!!
Il faut dire: notre société est malade. On n'a peu de repères actuellement, jadis ce qui faisait notre société une référence n'est plus.
A en croire l'article et les différents commentaires ce sont les jeunes filles qui sont les coupables et victimes mon oeil.
Je suis loin d'être FEMINISTE, ni un MACHO mais si l'on regarde de plus prés force est de constater que ces gens qui s'adonnent à la pédophilie et aux viols sont des malades et en aucun cas n'essayez d'excuser leurs actes.
Un mec qui prend du plaisir sur une gamine de 2,3,5 voire 12 ans vous trouvez ça normal vous! si c'était votre soeur ou fille vous aurez la même réaction. Comme l'a si bien dit un des internautes tous les hommes ne sont pas des violeurs et pourtant force est de croire que parfois "ils sont provoqués".
Et s'ils regardent les films à la TV et voir des filles sexy et dénudés comment font-ils?
Pourquoi ne vont-ils pas chez les prostituées assouvir leurs besoins?
Ceci étant je ne vais pas dédouner les jeunes filles qui s'habillent n'importent comment, ni mêmes les parents démissionnaires (quand on fait des enfants on doit assumer sa responsabilité jusk'au bout).
A commencer à la TV, ces présentatrices, actrices de théâtre, chanteuses qui ont une influence sur la société doivent être désignées du doigt également. Du moment qu'elles servent de références aux yeux de certains doivent montrer le bon exemple.
Aujourd'hui quand on te parle de Viviane Ndour par exemple la première chose qui te vient à l'esprit c'est de vouloir "COUCHER AVEC ELLE". c'est elle projette cette image d'elle
et je n'ai rien contre elle mais c'est un exemple.
Il y'a une certaine responsabilité collégiale et parlons en. Certes on n'est pas en Arabie Saoudite pour que toutes les femmes soient voilées non pas du tout. Mais nos mères n'ont jamais été voilées et pourtant ont bien mené une belle vie. Elles ont fait la fête à leur temps. Il faut qu'on revienne aux fondamentaux qui érigeaient nos vraies valeurs sénégalaises. On peut s'habiller sexy comme vous voulez mais décemment!
Wassalam

11.Posté par ndiog le 26/08/2008 13:46
Ibra toi alors je pense que t'as rien compris. il faut pas comparer la vie à londre avec celle de Dakar.des filles en soutient gorge comme tu dis t'en verra pas à dakar car cela ne fait pas parti de notre culture, de notre éducation.Pour moi ce qui est anormale est que les coupables de ces actes bénéficient des peines de prison allant de 6 mois à 10ans. il faut que la justice soit beaucoup plus sévere envers ces personnes. bénéne affaire bi aussi moy que légui khalé yii fo léne ni khaliss rek gnou ni la aythiaaa.bougnou démé ba seuss nak di inventer ayy affairou viol avec les conseils des parents. Bou sa dome bou touti di eundi xalisss si keur gui do ko lathe foumou dioguéé, légui bou démé ba eundi bire nga nane ko fo ko dieuleu. faut arrêter wayy.. mais nak gni di bakh gno ngui fi di bakh ba légui, goor wala djiguéne nak.

12.Posté par ndiog le 26/08/2008 13:51
Merci KUNTA. yow khana wa ndiassane nga

13.Posté par Autopsie d'un article sur le viol.... le 26/08/2008 15:12
La manière dont le journaliste décrit et explique le comportement des hommes est répugnante et scandaleuse. Le comportement d'un animal, uniquement guidé par sa testostérone, incapable de résister à quelque pulsion que ce soit, y compris sur sa propre fille de 8 ans, un animal en rut prêt à monter tout ce qui se présente. Un animal et fier de l'être qui plus est.

14.Posté par der la science le 26/08/2008 17:55
ibra dal ya nekh rek

15.Posté par siga le 26/08/2008 18:08
je trouve scandaleux de présenter le Viol de cette manière. c'est un acte qui ne peut absolument pas être justifié, un acte intolérable, impardonnable. un être humain doit être capable de se maitriser, de raisonner .
tous ces adultes qui critiquent l'habillement des jeunes maintenant ont oublié le temps de la mini jupe pour les dames et des pantalons pattes d'eph bien ajusté pour les hommes il y a bien des années.. chacun s'habille en fonction de son temps et de ce qui lui plait et personne n'a le droit de lui ôter cette liberté.
les hommes n'ont qu'a agir en homme et non en animal sinon ils sont juste bons à être enfermés un point c'est tout.. aucune pitié, aucune excuse valable pour des violeurs!! on devrait les castrer!!

16.Posté par diamar le 26/08/2008 19:33
le comportement de ces hommes ne peut se justifier. ils devraient réfléchir avec autre chose que ce qu'ils ont entre les jambes sinon ils sont juste bon à être tenu en laisse. ils ne valent pas mieux que les chiens.

17.Posté par ... le 27/08/2008 13:41
Un viol ne se justifie pas!! Il faut les tuer et leur couper le zizi à ces connard de violeurs!!!! C pas normal qu'il yait des violeurs dans ce monde!!!!!!!!!!!!!!


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State