Référence multimedia du sénégal
.
Google

DEUX MOIS FERME : Mame Sèye assomme sa voisine d’un coup de pilon

Article Lu 1708 fois


Une banale altercation entre leurs frères a conduit Mame Sèye Thiam et la plaignante Oumy Touré à la barre où elles s’expliquaient dans une affaire de coups et blessures volontaires. A l’origine, il y avait une banale bagarre entre leurs petits frères, un jour de vendredi. Plus âgé, le frère de Oumy avait vite pris le dessus sur son camarade, ce qui n’a pas eu l’heur de plaire à la mère du malheureux qui s’en offusqua ouvertement. Il s’ensuivit une dispute entre les deux familles avant que les esprits ne revinssent au calme. On croyait l’incident oublié, mais, voilà que le dimanche suivant, Oumy Touré, sortant pour donner aux moutons les restes de repas de la veille, fut l’objet d’une attaque de la part de Mame Sèye Thiam. A en croire des témoins, elle frappa, par surprise, sa voisine, violemment, près de la nuque à l’aide d’un pilon. La violence du coup fut telle que Oumy perdit connaissance aussitôt. Conduite à l’hôpital, elle eut une paralysie passagère d’un côté, mais aussi des troubles visuels pour quelques instants. Le médecin lui délivra un certificat médical mentionnant une interruption temporaire de travail de 17 jours, mais Oumy, qui avait toujours mal au pied, découvrit, trois jours plus tard, qu’elle avait une fracture, après avoir fait des examens radiographiques. C’est ainsi que l’interruption temporaire de travail passa à 24 jours, conduisant de facto Mame Sèye Thiam en prison pour coups et blessures volontaires. A la barre, la prévenue a tenté de maquiller les faits, montrant au tribunal une cicatrice au bras suite à une blessure que lui aurait occasionnée la plaignante au cours de leur bagarre, à l’aide d’une lame de rasoir. Car, pour Mame Sèye, il ne s’agit nullement d’une agression, mais d’une bagarre dans les escaliers. Et c’est la plaignante, dit-elle, qui a rouvert les hostilités. Sa voisine, ajoute-t-elle, se serait blessée au cours de leur chute dans les escaliers. Et comme si cela ne suffisait pas, poursuit-elle, la mère de Oumy lui aurait asséné un coup à l’aide d’un banc. Mais cela n’a pas convaincu le procureur de la République qui a requis une peine de deux ans de prison ferme. Pour punir cette « lâche agression », l’avocat de la partie civile a sollicité du tribunal d’ordonner une expertise médicale et d’allouer à Oumy Touré une provision de deux millions de francs. Mais pour l’avocat de la défense, Me Jacques Baudin, la prévenue n’est que « la cause indirecte » des blessures de la partie civile qui a cherché à atteindre sa cliente dans une « bagarre à coup de certificats médicaux ». Rejetant la thèse d’une fracture pour privilégier une contusion, l’avocat a plaidé une application bienveillante de la loi pénale. Le tribunal a déclaré Mame Séye Thiam coupable et l’a condamnée à deux mois de prison et à payer 300.000 francs à Oumy Touré. Une expertise médicale a également été ordonnée.

MALICK CISS
Source: Le Soleil

Article Lu 1708 fois

Mercredi 4 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State