Référence multimedia du sénégal
.
Google

DEUX MAGISTRATS À LA HAUTE COUR DE JUSTICE: IDY FACE À DE NOUVEAUX JUGES

Article Lu 11362 fois

Top ! C’est parti pour la commission d’instruction de la Haute cour de justice qui reprend du service. Les membres qui la composent ont été désignés au sortir d’une Assemblée générale tenue le 24 décembre dernier. Et deux magistrats jugés « sérieux » par leurs collègues viennent d’y faire leur entrée. Parmi les dossiers qui les attendent figure celui de l’ex-Premier ministre, Idrissa Seck. Des sources proches de cette affaire avancent pourtant que l’ancien Premier ministre pourrait ne pas être à nouveau devant les membres de ladite commission. Qui comptent saisir par écrit ses avocats pour leur faire part de ses décisions finales, après les accusations de détournements de deniers publics.



DEUX MAGISTRATS À LA HAUTE COUR DE JUSTICE: IDY FACE À DE NOUVEAUX JUGES
Le dossier judiciaire de l’ex-Premier ministre Idrissa Seck sera bientôt rouvert par la commission d’instruction de la Haute cour de justice. Car, les nouveaux membres qui composent ladite commission ont été désignés le 24 décembre dernier au cours d’une Assemblée générale. Rencontre à laquelle avait pris part une bonne partie de la magistrature. Et au sortir de l’assemblée générale, Cheikh Tidiane Diakhaté a été nommé président de la commission de la Haute Cour de Justice à côté de quatre autre membres qui sont Gallo Cir Diagne, Bara Niang et deux nouveaux magistrats qui viennent d’y faire leur entrée. Il s’agit de Ousmane Kane et de Souleymane Kane. Ces derniers ont tous eu à occuper de hautes fonctions dans la magistrature. Ousmane Kane est présentement Président de Chambre à la Cour d’appel. Et il a eu à travailler dans des organisations internationales. Précisément au Tribunal arbitral des Sports à Lausane en Suisse. Quant à Souleymane Kane, il a été vice-président du Tribunal régional de Dakar, conseiller technique au Ministère de la Justice avant d’atterrir à la cour d’Appel. La convocation de cette Assemblée générale intervient à un moment où le dossier de l’ex-maire de Thiès a quitté le Parquet général qui avait fait des réquisitions favorables à Idrissa Seck. Ce qui fait dire à des sources judiciaires que le président de Rewmi ne se présentera pas à nouveau devant les membres de la commission d’instruction de la Haute cour de justice. « Il ne sera pas convoqué. Nous allons tout juste saisir ses conseils pour leur faire part des décisions prises par la Commission d’instruction de la Haute Cour de Justice après lecture des réquisitions du Parquet général », renseignent des sources judiciaires proches du dossier. Et ces dernières de poursuivre : « C’est à cause de la réorganisation de l’appareil judiciaire que la Commission a accusé du retard pour vider ce dossier ».

C’est le 12 août dernier que le Conseil supérieur de la magistrature (Csm) s’était réuni sous la présidence du chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade . Et au sortir de cette rencontre, Me Madické Niang, garde des sceaux, ministre de la Justice avait déclaré que deux mesures importantes avaient été prises par le Csm : Pape Oumar Sakho, précédemment Président de la Cour de Cassation est nommé président de la Cour suprême ; Abdoulaye Gaye qui était le Procureur général près la Cour de Cassation a aussi été nommé Procureur général près la Cour suprême. Le président de la République avait reçu l’avis confirmatif du Csm. « La justice vient de changer de visage », avait dit Me Wade tout en félicitant les nouveaux nommés. Le 20 novembre dernier, une réunion du Csm a eu lieu pour compléter la carte judiciaire su Sénégal. Et au sortir dudit conseil, quatorze magistrats ont été nommés pour le siège. Quatre autres ont été cooptés pour piloter les chambres de la Cour suprême.

Quid de l’avenir de la Commission d’instruction de la Haute cour de Justice ? Selon plusieurs sources autorisées, elle va épuiser son objet après l’affaire dire des Chantiers de Thiès. « Elle n’aura plus sa raison d’être », assurent des sources proches de la Justice. Sauf si l’Etat se décide à poursuivre l’ancien ministre des Transports aériens, Farba Senghor, cité dans le saccage des journaux L’As et «24 heures Chrono», comme étant le commanditaire de ces actes de vandalisme. Ce qui est tout sauf probable.

Mamadou Seck
Source L'Observateur

Article Lu 11362 fois

Mardi 6 Janvier 2009





1.Posté par YAXAM le 06/01/2009 10:46
EVIDEMENT KE FARBA VA ETRE POURSUIVI SINON POURKOI IL SERAIT LIMOGE ?

2.Posté par Badiane le 06/01/2009 11:58
Tant que l'appareil judiciaire sera corrompu, les robes de ces magistrats resteront noires...à jamais.
Tant que les forces patriotiques n'auront pas compris que le vrai combat se situe au niveau de l'appareil judiciaire, le combat pour la democratisation de nos institutions restera un voeu pieux .
Tant que les magistrats eux-memes ne respecteront pas leur serment de fidelite au droit et a son essence, ils seront toujours percus comme les dindons d'une farce institutionelle de mauvaise gout.

3.Posté par ndour ibrahima le 06/01/2009 13:34
la magistrature senegalais n,est pas crédible ils porte tous la robe de maitre Wade , a chaque foie qu,on ais a l,approche des elections ils trouble le peuple senegalais pour qu,il ne vote pour le partie rewmi ,je parle en tent que senegalais partissant d,idrissa seck aussi que le pds a peure d,affronter idy ,je ne peux pas comprendre une magistrature qui n,attendre des elections pour parle d,idy ,vous magistra senegalais vous ete nul et vous n,avais pas le courage de voire l,affaire farba,l,affaire de maitre Wade pour la mort de maitre babacar seye que toutes senegalais attendre d,etre eclairé laisser idy a porter le senegal la ou il merite et chése vos connerie le peuple senegalais ne dorme plus nous somme a la troisieme millenaire le monde avence et la magistrature senegalais vont en arriere cela veux dire que vous ne mérite pas vos poste vous ete tous achaite par la fammille de WADE et ses allié IDY SERAS UN JOUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL ET J,ATTENT COMMENT VOUS COMPORTE

4.Posté par ndour ibrahima le 06/01/2009 13:38
PAS DE JUSTICE AU SENEGAL MAGISTRATURE INCOMPETANT VOUS RENDE LA HONTE AU PEUPLE SENEGALAIS MAIS VOUS NE POUVAIS RIEN DE NOUS LES ELECTIONS SERON A NOUS MAGISTRATURE SANS DIGNITE,GOUVERNEMENT QUI NE SAIS PAS GOUVERNER LA HONTE D,UN REPUBLIQUE COMME LA NOTRE

5.Posté par PA JAXAAY le 06/01/2009 15:06
Je me pose la question à savoir qui est compétent dans ce pays?Je constate que ni le Président de la République, ni ses ministres,ni son président de l"assembée nationale, ni son président du SENAT, ni ses magistrats n'ont de la compétence. C'est pourquoi le SENEGAL est là où il est. Chose plus grave, même les organismes internationaux n'ont plus besoin de sénégalais. Malheur pour nos enfants.

6.Posté par Badiane le 06/01/2009 20:57
Certains proches de Cheikh T Sy disent qu’il est un artiste du mensonge pour avoir exercé cet art pendant des années en sa qualité de conseiller de l'un des dictateurs les plus sanguinaires de la planète, Mobutu Sese Seko.
N'oubliez pas que c'est ce mec, de connivence avec Ousmane Ngom( alors a l’Interieur) qui avait produit un faux bulletin de renseignements ( Il était Ministre de la Justice) à Wade, en pleine réunion du bureau politique du PDS. Un faux bulletin de renseignements qui disait que les radios privées étaient entrain de diffuser une cassette injurieuse - produite par Idrissa Seck- à l'encontre de Serigne Saliou Mbacke. Et n'eût été la vigilence de Wade ce jour-là, qui a demandé à Bruno de vérifier l’info en appelant Sidy Lamine, ( Pour une fois enfin!), Idy serait retourné en prison. Sur la base d’un mensonge aussi grossier. C'était quelques semaines après la déclaration de ce dernier aux présidentielles. Dans un pays ou l’éthique républicaine l’emporte sur la prostitution des institutions, ces deux mecs seraient poursuivis pour délit de faux et usage de faux.
C’est bien la famille SY qui est au commencement et à la fin du processus electoral car c’est son fils Ousmane Sy qui a en charge la programmation du disque dur du fichier électoral.. Ces vermines constituent donc un cancer qui gangrenne la survie de notre République. Il est donc un devoir moral de les extirper de nos instituions avant qu’il ne soit trop tard.

7.Posté par oumar le 06/01/2009 22:39
seule la cour d'allah est celle de supreme.

faites tout ce que vous voulez, allah jugera.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State