Référence multimedia du sénégal
.
Google

DETOURNEMENT 30maisons du plan Jaxaay détournées par les autorités

Article Lu 11252 fois

Des populations qui n’ont rien à voir avec les inondations ont bénéficié de l’octroi de 30 logements dans le cadre du plan Jaxaay. Ceci a été décidé à la suite de leur déguerpissement pour les besoins de la construction d’une clinique à Terrou Baye Sogui derrière le Palais de la République. Interpellées sur le sujet, les autorités l’ont esquivé.



DETOURNEMENT 30maisons du plan Jaxaay détournées par les autorités
Les faits remontent à un an maintenant. Mais, ce sont les circonstances et la forme qui font ce que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de scandale et cela ne peut être passé sous silence. Le plan Jaxaay, qui était censé loger des sinistrés issus des bas-fonds de la banlieue, recase bien des familles qui n’ont rien à voir avec les inondations. En effet, à l’occasion d’une visite, avant-hier, à Jaxaay II, avant l’arrivée du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, de l’Hydraulique urbaine, de l’Hygiène publique et de l’Assainissement, Omar Sarr, l’on apprend que 30 logements du plan Jaxaay ont été octroyés à des familles qui élisaient domicile aux alentours de l’Hôpital Principal de Dakar, précisément à Terrou Baye Sogui.

Le prétexte de ce déguerpissement était lié, apprend-on, aux préparatifs du sommet de l’Oci. Ces familles se sont vu «offrir» des villas à Jaxaay pour laisser la place à une clinique qui devait être construite sur les lieux et qui devait être rattachée à l’Hôpital Principal de Dakar.

Si ces familles ont reconnu avoir bénéficié de «la grâce» de Wade et de son fils, pour accéder à ces logements, elles ont, néanmoins, laissé entendre qu’elles ont injecté leurs propres fonds pour achever les travaux de leurs logements. C’est le cas de cette dame qui a requis l’anonymat et qui dit avoir dépensé pas moins de 5 millions de francs Cfa pour retaper sa maison. Parce qu’au moment de l’occuper, il n’y avait ni clôture, ni fenêtres, ni eau encore moins de l’électricité. Aujourd’hui, elle se réjouit d’avoir une «belle maison» et d’être alimentée en électricité dans une zone où il n’y en a pas.

Pour revenir à ces logements, les autorités, interpellées avant-hier sur la légalité ou non du recasement de ces «sinistrés» bien particuliers, ont tout simplement éludé la question, préférant nous renvoyer à la hiérarchie.

Source: Le Quotidien

Article Lu 11252 fois

Mercredi 17 Septembre 2008





1.Posté par selim le 17/09/2008 15:48
tout le monde a vu Mr le ministre O Sarr jubiler hier à la télé , il déclarait que tout était clair et limpide et qu'ils n'ont rien à cacher!
Mr le ministre , on vous attend ce soir pour une explication à la télé!

2.Posté par molack le 17/09/2008 16:37
Ces gens étaient des sinistrés en permanence. donc à mon avis ils peuvent bénéficier du plan jaxaay. Je pense que y a pas matière à débat

3.Posté par malick le 17/09/2008 23:06
c ou le plan jaxaay

4.Posté par ngouye fama le 17/09/2008 23:41
Molack, parfaitement d'accord avec toi! Il fallait voir voir les conditions d"habitation de ces gens qui squattaient un terrain appartenant à l' Hopital Principal. C'était u bidonville au coeur de la République, juste à côté du Palais de la République, vers le gros baobab au milieu de la rue menant aux garages présidentiels. Quel que soit le motif du recasement de ses ex- sinistrés perpétuels, c'est une bonne décision de l'Autorité. D'ailleurs je les encourage à faire de même pour les quartiers traditionnels lébous du Plateau: Mboth, Yakhdieuf,Sandial, Rebeuss(Niayes thioker, Avenue du Sénégal et beaucoup d'autres poches dans ce secteur.
Il faut arrêter de critiquer systématiquement les actions du gouvernement. Des fois l'intérêt général commande de prendre des mesures qui dans l'immédiat semblent contraires aux intérêts des populations, mais qui dans le long terme sont la solution pour sortir de l'impasse provoquée par une occupation des terres, traditionnelle, inadaptée et anarchique.

5.Posté par bara mbacké le 18/09/2008 01:20
jaxaay ma lamb jaxaay jaxaay ma lamb k des féne abdoulaye ndiombar wade walo gniougui dhé billaye sougnou akhe djiaper soye dhé di lake ya rawe deume ta aucun pitié un jour tu le payera vilin singe tu utiluses tout notre argents pour tes depenses perso sutout acheter des couches car il parais k tu pisse tout temps

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State