Référence multimedia du sénégal
.
Google

DESTIN D'UN MENDIANT: Son lieu de « travail » : le « couloir de la mort » menant vers les facs de l’Université de Dakar. Sa profession : mendiant

Article Lu 11018 fois

Avant de se retrouver dans le quartier de la Sicap, il habitait aux Parcelles assainies (banlieue de Dakar) avec quelques membres de sa famille. Il est de petite taille: 1m67, approximativement. Mamadou Cissé est un homme d’une quarantaine d’années, il mendie depuis son enfance. A Morybaya, son village natal, dans la région de Kayes (Mali), ses parents le placèrent, dès son plus jeune âge, dans divers coins de rue de la ville, avec un petit bol pour recueillir l’aumône. Une fois à Dakar, c'est plutôt une petite sacoche qu'il présente, attachée à la taille.



DESTIN D'UN MENDIANT: Son lieu de « travail » : le « couloir de la mort » menant vers les facs de l’Université de Dakar. Sa profession : mendiant
Sa démarche n'est pas des plus agréables à voir. Il se dandine tel un canard. Ses pieds longs supportent difficilement son torse penché vers l’avant. Il est vêtu d’un boubou sale et un pull-over bleu ciel, délavé. Un bonnet marron couvre des cheveux très entremêlés. Ses ongles et sa barbe sont d’une noirceur douteuse.

Mamadou Cissé n’est donc pas un bel homme. « Si Dieu m’avait bien fait, je serais peut-être allé à l’école et je n’aurais pas eu à être sur ce trottoir », argue-t-il. Il a quitté son village, il y a dix ans pour Dakar. Un "paradis" pour bon nombre de mendiants comme lui. Depuis son, arrivée, il déambule à travers les rues de l’Université de Dakar. Il va de pavillon en pavillon, ou de quartier en quartier, accompagné par sa fille ou par sa femme, le plus souvent.

Dans son nouveau logis, son quotidien n’a pas changé: à 7 heures, il se réveille et fait une toilette très sommaire. Ensuite, il se rend à son « lieu de travail ». A midi, il mange avec sa fille un grand plat de « Tiébou dieune » (riz au poisson). Vers 20 h, il rentre chez lui avec au moins 1500 Francs CFA (2 euros). Mamadou remercie en arabe ou en bambara et ne manque pas de bénir ses bienfaiteurs.

Toute la journée, comme les jeunes talibés, il se tient à l’entrée du « couloir de la mort » pour demander la charité. Il fait des va-et-vient, se glisse entre les voitures, psalmodiant des versets de Coran à l’adresse des conducteurs, des passagers, des étudiants et des piétons. « Mes parents ne me destinaient qu’à la mendicité. C'est pourquoi, tout petit, ils m’ont enseigné les versets nécessaires… Je suis de la confrérie tidjane », explique-t-il. Il sort de sa poche la photo d’un arrière-petit-fils d’El Hadj Omar Tall, le guide religieux et résistant toucouleur à la colonisation. Il sourit et semble satisfait, à la vue de cette image. Quoi de plus normal? La religion est son seul refuge.

Mamadou semble s’être résigné à son sort depuis très longtemps. Il n’espère plus grand-chose de la vie. Il est marié et père de quatre enfants. Son premier fils est âgé de 30 ans. Celui-ci est resté au Mali, auprès de sa grand-mère. Sa première fille a 23 ans, la deuxième, 16 ans et la troisième 12 ans. C'est cette dernière qui l’accompagne quand la mère s'occupe, à la maison, du ménage.

Les rares fois où il s’est rendu au village n’ont rien changé à sa vie. Son père n’est plus et sa mère est trop vieille pour l’aider. Ses frères et ses sœurs sont aussi âgés que lui et se débrouillent pour subvenir à leurs besoins. « Je remercie Dieu, à l’idée que certains sont plus handicapés que moi… Depuis 20 ans, je n’ai plus les pieds d’un homme valide. J’ai aujourd’hui 61 ans, environ », dit-il. L’avenir? « Seul le Créateur en décidera. »

Mamady Lamine Traore

Source: Dakarblog.info

Article Lu 11018 fois

Mercredi 4 Juin 2008





1.Posté par bip le 04/06/2008 16:35
quand on a rien à publier il faut sawi té teddi au lieu d'ecrire de telles merdes!

2.Posté par wi le 04/06/2008 21:53
bip, je suis pas d'accore avec toi on va pas parler ke les riches non plus.
c'est un humain cmme les autres wasalam

3.Posté par wi le 04/06/2008 21:54
que la terre sois leger sur lui amine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State