Référence multimedia du sénégal
.
Google

DÉSAVOUE PAR LA JUSTICE AU NIGER : Mamadou Tandja dissout le Parlement

Article Lu 1929 fois

Le président du Niger Mamadou Tandja a dissous le Parlement hier, après le refus de la Cour constitutionnelle d’un référendum pour lui permettre de rester au pouvoir à l’expiration de son mandat.



DÉSAVOUE PAR LA JUSTICE AU NIGER : Mamadou Tandja dissout le Parlement
Niamey - "Par un décret du président de la République, l’Assemblée nationale est dissoute", a indiqué la radio nationale nigérienne. M. Tandja, 70 ans, veut se maintenir au pouvoir à l’expiration de son second mandat, dans six mois, affirmant qu’il doit achever plusieurs projets, entrepris au nom de la stabilité du pays. Mais la Constitution interdit une telle démarche.

La dissolution a été prononcée alors que les 113 élus examinaient hier une lettre du président pour les informer de sa décision d’organiser un référendum sur une nouvelle Constitution qui lui permettrait de rester au pouvoir au-delà de son dernier quinquennat... "Le président de la République, ayant juré de respecter et de faire respecter la Constitution, ne saurait engager ou poursuivre le changement de cette Constitution sans violer son serment", estime la cour... La crise entre M. Tandja et son Parlement couvait depuis fin 2008, lorsque les élus avaient rejeté une pétition de ses partisans demandant une rallonge de trois ans de l’actuel mandat présidentiel. Le bras-de-fer s’est poursuivi en 2009 lorsque le chef de l’Etat a refusé de promulguer la loi des Finances où les députés s’étaient octroyés de nouvelles indemnités... Selon les analystes, la dissolution du Parlement évite au président d’être traduit pour "haute trahison" devant la Haute cour de justice, une juridiction d’exception créée au sein de l’Assemblée et dont le chef a mis en garde le président de la République contre une "scission" du pays, s’il organise le référendum. Les projets du président sont critiqués par la majorité des forces politiques et sociales.

Des centrales syndicales ont exhorté les députés à engager une procédure d’inculpation de M. Tandja pour avoir "trahi son serment constitutionnel"... Le Conseil des sages de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avait prévenu que le Niger encourait des sanctions allant de la suspension au blocus économique, en cas de référendum.

Un engagement des Etats membres de la Cedeao leur interdit de modifier leur Constitution dans les six mois précédant une élection sans consensus des acteurs politiques du pays.

AFP
Source le Soleil

Article Lu 1929 fois

Mercredi 27 Mai 2009





1.Posté par rassixona le 27/05/2009 10:23
Kelle honte pour ce beau continent! des prezis toujours prets à tripatoiller la constitution de leur pays! Cameroun,senegal ,niger et j'en passe,des prezis ki font tout pour sauvegarder leur arrière!

2.Posté par fan5 le 27/05/2009 10:51
Bel exemple que cette Cour Suprême du Niger qui n'est pas constituée d'incompétents!...suivez mon regard.

3.Posté par Siradji le 27/05/2009 12:55
Si seulement on avait une cour csuprême aussi indépendate k celle du niger ..... Konne ndél waarou..

boye.djine@hotmail.fr

4.Posté par bechirwade le 27/05/2009 13:35
quelle honte encore pour nous senegalais à cause de cette famille wade qui comme des rats ne cessent de ronger notre constitution ,grignoter nos institutions,confisquer la souverainetè du peuple,il faut la revolution populaire pour chasser du palais ce vieux demon du pouvoir.nous sommes plus dans une republique mais comme le monaco de lamine diack dans une principautè wadienne.que la jeunesse continue de s'organiser pour la longue marche sur le palais.

5.Posté par astou le 27/05/2009 15:42
quel triste sire vous faites Mr Tandja!! puisse Dieu nous délivrer de ces mortels qui se croient immortels.
avant Tandja le niger existait après lui il continuera d'exister.
pourquoi ces prési nous foutent-ils tjrs la honte???
je vois la main invisible de la France dedans par rapport à areva!
pauvre afrique!

6.Posté par ntouroudou le 27/05/2009 16:51
voilà une justice juste au Sénégal on a une injustice

7.Posté par jamaal le 28/05/2009 04:48
il faut le tuer c'est tout. il faut qu'on commence a tuer ces prezis s'ils veulent nbous chier.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State