Référence multimedia du sénégal
.
Google

DERAILLEMENT DU TRAIN EXPRESS BAMAKO-DAKAR: Le Rta/S dénonce le laxisme criminel des autorités

Article Lu 1683 fois

Le Rassemblement des travailleurs africains-Sénégalais (Rta-S) de El Hadj Momar Samb a, dans une déclaration en date du 25 mai, sur le déraillement du train express Bamako-Dakar dénoncé ce qu’il appelle « l’irresponsabilité à la fois du gouvernement et de la direction de Transrail dans la gestion de la sécurité des populations qui empruntent ce moyen de transport ».



DERAILLEMENT DU TRAIN EXPRESS BAMAKO-DAKAR: Le Rta/S dénonce le laxisme criminel des autorités
De toutes les façons, cette formation politique soutient que ce ne sont pas les gouvernements de Wade et de A.T.T qui vont interpeller Transrail à qui ils doivent des milliards. Le Rta/S soutient que l’Etat du Sénégal doit une ardoise de plus de 03 milliards à cette société ferroviaire. Le gouvernement Malien doit presqu’autant (près de 03 milliards). Et quant aux ICS, la dette dépasse le O1 milliard, celle du PTB est de plus de 800 millions.

Pour ce parti nul doute que les différents gouvernements qui se sont succédé n’ont pas assumé leurs responsabilités dans ce domaine, les acquéreurs du chemin de fer encore moins. Ces derniers sont plus préoccupés par le maximum de profit que par les questions de sécurité, relève le Rta/S.

Ce dernier soutient que la « Direction de Transrail n’a jamais accepté d’investir dans la rénovation des rails, refusant ainsi de respecter le cahier des charges établi lors de la privatisation. Pire, les 20% du budget alloués à la maintenance du réseau ferroviaire ont dégringolé pour se retrouver à 6% ».

Les camarades d’El Hadj Momar Samb croient savoir que les causes de cette tragédie sont essentiellement identifiées au niveau de la vétusté des rails qui ont 85 ans d’âge. Or, selon les normes de gestion des chemins de fer, à 40 ans, les rails doivent être rénovés, lit-on dans la déclaration.

La conclusion qu’ils en tirent est que « c’est encore là une preuve de l’échec de la privatisation du chemin de fer préjudiciable à son développement au service de la nation. Cela conforte davantage le Rta-S dans son option pour que le Rail reste entre les mains des nationaux et, mieux encore, entre les mains des travailleurs du chemin de fer ».

Le Rta-S renouvelle sa solidarité aux travailleurs de Transrail toujours mobilisés dans le combat pour la sauvegarde de leur outil de travail.

Rappelons que le déraillement du train express Bamako-Dakar, a eu lieu dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 mai 2009, dans la région de Tambacounda, entre Bala et Goudiry, et a fait 05 morts et plus de 30 blessés.

Bacary Domingo
Source SudQuotidien

Article Lu 1683 fois

Mercredi 27 Mai 2009





1.Posté par soxna le 27/05/2009 14:48
ndéké bougoul kou lal thiok yi rek mére bi daw ak thiok yi sathie bi topa ko (poursuivre) ; rek niom niar :
sathie bi : diokhma sama thiok
mére bi : diokhoumala
rék niou aksi si bén fenétre bambara ;légui bambara bi manatoul nélaw ndakh thiowou sathie bi ak mére bi ;rék bambara bi oubi bountabi (fenétre) rék niléén : way diokhka thiokam daniouy nélaw. fofoula dawé.......

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State