Référence multimedia du sénégal
.
Google

DEMANDES D’EXPLICATION A DES MINISTRES : Les éclairages du ministre d’Etat Abdoulaye Diop

Article Lu 11582 fois

Les administrateurs de crédits devront apporter les justificatifs de leurs dépenses effectuées sur des chapitres non inscrits au budget 2008. Tel est le sens des demandes d’explication que le président de la République a servies, hier, à des ministres. Ces derniers, à leur tour, devront interpeller leurs administrations sur les 109 milliards de francs Cfa représentant la dette de l’Etat du Sénégal vis-à-vis du secteur privé.



DEMANDES D’EXPLICATION A DES MINISTRES : Les éclairages du ministre d’Etat Abdoulaye Diop
Hier, il a été question de demandes d’explications servies à des ministres de la République par le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade. Ces ministres avaient engagé l’Etat du Sénégal pour 109 milliards de francs Cfa auprès du secteur privé. Le fait relève d’une anomalie constatée après évaluation des engagements financiers des administrations concernées à la suite d’une mission de l’Inspection générale des Finances, nous a confié, hier, dans la soirée, le ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Une telle mission est conforme aux devoirs de la partie sénégalaise dans le cadre global de ses engagements avec le Fonds monétaire international. « Lors de ses dernières missions à Dakar, le Fmi s’est accordé, avec l’Etat du Sénégal, à voir de plus près le problème de la dette de l’Etat vis-à-vis du secteur privé », a expliqué le ministre d’Etat. Selon M. Diop, ces accords sont de deux ordres : « Il y a d’abord les factures régulières engagées, mentionnées sur le budget et qui devaient être payées grâce à l’emprunt obligataire émis sur le marché sous-régional ; il y a ensuite le problème des dépenses faites par les administrations et qui n’étaient pas inscrites au budget et qui violaient les dispositions des lois organiques sur les finances publiques. »

Les deux parties (Fmi et Sénégal) se sont entendues à auditer les dépenses non inscrites au budget. Dans la matérialisation de cette volonté qui émane de la légalité, le ministère de l’Economie et des Finances avait envoyé en mission l’Inspection générale des Finances. L’objectif était de déterminer le montant exact de cette créance du secteur privé sur l’Etat. La mission a été menée, l’évaluation faite. Résultat des investigations et vérifications : « Nous avons constaté que les administrations avaient engagé l’Etat pour 109 milliards de francs Cfa sans autorisation du Parlement. » En clair, a souligné le ministre d’Etat, « les dépenses n’étaient pas inscrites au budget 2008 de l’Etat du Sénégal ».

L’information a été portée au président de la République. Me Abdoulaye Wade a décidé de situer les responsabilités sur ce qui est défini, par les dispositions règlementaires en vigueur, comme une « violation ». « Le président de la République a donné des demandes d’explications à tous les ministres dont dépendent les administrations qui étaient identifiées. Ces dernières, à leur tour, demanderont des explications à leurs administrations ; ce qui nous permettra de connaître l’origine de ces dépenses et les justificatifs. A la lumière de ces éléments de réponses apportés par les administrateurs de crédits, le président de la République statuera sur le sort réservé à tous ceux qui ont violé la règlementation », a encore expliqué M. Diop. Si les dépenses sont justifiées, le Sénégal procédera au paiement de ces créances sur le privé qui ne se chiffrent pas à « plus de 450 milliards de francs Cfa », chiffre avancé par certaines sources, a certifié le ministre de l’Economie et des Finances, traduisant la volonté de transparence du chef de l’Etat et de respect des engagements du Sénégal vis-à-vis de ses partenaires.

Source: Le Soleil

Article Lu 11582 fois

Vendredi 8 Août 2008





1.Posté par Le combattant du peuple le 08/08/2008 09:22
Donc Seguera avait raison.Depuis quand l assemblee ordonne les depenses de l etat.
Soyons serieux, qu en est il des depenses non budgetisees de wade et oci

2.Posté par deug le 08/08/2008 10:03
LE GOUVERNEMENT EN VACANCE,NOUS ALLONS ELIRE UN AUTRE AVANT QUE DECLENCHE LA GUERRE CIVILE.LES MILITAIRES SONT ENTRAIN DE FORMENTER UN COUP D'ETAT....

3.Posté par bara le 08/08/2008 10:55
OU EST LA loi de FINANCE rectificative des 100 MILLIARDS DE SUDATEL?
Vous voyez que les ministres ne suivent que vos pas; les pas de WADE et DAGUITT!!!

4.Posté par quidam le 08/08/2008 11:00
je suis pas du tout convaincu par les explications du Ministres. Comment se fait-il que des dépenses soient engagées sans l'onction des services du Ministère des Finances qui s'occupent de l'ordonnancement des dépenses de l'Etat.
Le Ministre argue un problème de crance non inscrite dans le Budget mais ce fait ne date pas d'aujourd'hui. Depuis l'alternance, le régime de Wade est abonné aux partiques de dépassements budgétaires aux mépris de la Loi de Finance qui normalement prescrit et autorise les recettes et les dépenses de l'Etat. Je me souviens des sorties de l'actuel Vérificateur général du Sénégal, qui s'offusquait et s'indignait que les chantiers de Thies soient exécutés en dehors de toute autorisation budgetaire. Malheureusement ces pratiques ont perduré sous l'onction de Wade dont la mainmise sur le parlement lui permet de faire voter des collectifs budgétaires pour les rendre compatible avec les lois de finances.
Pour la cohérence de la démarche, il serait aussi souhaitable que les Administrateurs de l'ANOCI soient aussi interpellés car il est de notoriété publique que la plupart des dépenses engagées dans ce cadre seront supportées par le Trésor public sans que celà soit prévu par la Loi de finances.

5.Posté par Paco le 08/08/2008 11:21
Encore une diversion pour focaliser l'actu et surtout vouloir gagner des points au niveau des bailleurs. Personne ne sera sanctionnee sinon il devait commencer par son fils qui a engage des depenses enormes sans aucune utilite proportionnelle et surtout dans des conditions dignes des voleurs de Londres.

6.Posté par Ibou Laye le 08/08/2008 12:01
Tout cela c'est fait pour DIVERTIR les sénégalais. On doit auditer en premier Karim Wade son fils avec son Anoci. Attention Macky Sall, c'est pour préparer encore ta "descente" aux enfers

7.Posté par MARVEL le 08/08/2008 12:22

Audits ? Rigolons un bon coup et passons

Bien naïfs, voire stupides seront ceux qui accorderont le moindre crédit à la plus infime volonté d'un des plus grands prédateurs, non plus d'Afrique mais du monde, de faire dans la bonne gouvernance.*

C'est sous Wade que le km de route coûte 5 milliards, et encore, on parle de décoration car la route existait déjà, que cela soit la VDN ou la Corniche.

Une autre étude de Aid Transparency, très loin d'être exhaustive, avait également démontré qu'en 6 ans, bien qu'étant parmi les 25 pays les plus pauvres au monde, Wade et ses ouailles ont réussi à détourner 1477 milliards. Et je répète que l'étude était très loin d'être exhaustive.

Les audits déclenchés en 2000 ont en réalité permis à Wade de repérer les principaux prédateurs de l'ancien régime pour louer leurs services. Tous ceux qui avaient été épinglés par la cour des comptes, alors qu'ils avaient causé chacun des trous de plusieurs dizaines de milliards ont été coptés aussitôt par Wade, Adama Sall, Assane Diagne, Sada Ndiaye, Masseck Ndiaye, Ibrahima Sarr, Mbaye Diouf, etc...... Wade a même commencé par celui qui a crié mot pour mot du haut d'une tribune "j'ai volé".

Cette nouvelle annonce audit n'a aucun autre but pour Wade que de faire son cinéma habituel du grand voleur qui crie au voleur, et ceux qui sont sensés rendre des compte ont compris le message lancé par Wade qui leur reproche plutôt de n'avoir pas autant volé pour lui que pour eux-mêmes.

Sous Wade, jamais un prédateur des deniers publics ne sera sanctionné, jamais. De tous les scandales relatés quotidiennement, lequel de ces prédateurs a une fois été inquiété le moins du monde ? Souvent ils ont même été promus par le maître des voleurs. Il suffit également de voir le cas de Baïla Wane, un exemple typique, limogé pour détournement, ramené pour mieux détourner pour son bienfaiteur.

Demander des comptes ne peut que commencer :

- par lui-même Wade (réfection avion - budget faramineux du pds - Taiwan - AIBD - fonds politiques de dizaines de milliards comme affirmé par son ex-pm - et tant d'autres)

- par son fils revenu au Sénégal uniquement pour voler (Anoci - OCI - ICS - Senelec - Jafza - DP World - Véolia - Corniche / VDN - Bateau Musica - Sudatel - et tant de etc ......)

Alors honnêtement il faut être complètement stupide pour encore penser, ne fusse que furtivement, que Wade soit un jour capable de faire autre chose que raconter des contre-vérités et détrousser les sénégalais.

Donc rigolons un bon coup à cette énième waderie, en attendant de mettre la main sur ce détrousseur de 89 ans et sa famille

MARVEL
marvel@hotmail.fr



8.Posté par cheikhbi le 08/08/2008 12:18
nous n'avons plus besoin de vos explications, nous savons que vous avez mis le pays à sac. Mais vous devez penser aussi à ce qui va se passer après, n'avez vous pas vu Habré, Karadzic, et tous les autres? Vous subirez aussi le même sort parce que les sénégalais ne vous laisseront pas partir aussi facilement avec leurs deniers. Ce serait trop facile, n'est ce pas?

9.Posté par Momes le 08/08/2008 13:03
Wade ne respecte que sa famille.Il a le droit de demander des explications aux enfants des autres,il a le droit de les humilier a la tele en direct,mais chez lui Viviane en bonne mere de famille lui interdit toute colere envers ses enfants,qui connait Wade sait que c'est pas les occasions qui ont manque.

10.Posté par ndir le 08/08/2008 13:21
c'est toi abdoulaye diop qu'on doit demander des explications sur les chantiers de thies d'abord arrete tes conneries tu essaies de derouter les gens. tu es un voleur tres inteligent cesses de te cacher derriere les maras.

11.Posté par Immigré le 08/08/2008 15:44
Pour camoufler le déficif au niveau des gouvernants, de pauvres innocents vont payer les pots cassés. Les vrais détourneurs ne seront jamais inquiétés car on commence à poser les premiers jalons pour un camouflet . En tout cas vive la presse privée, nous vous suivons et vous écoutons, ne vous laissez pas intimider.

12.Posté par thiof le 08/08/2008 16:22
Voila la veritable explication de la visite de serigne bara chez abdoulaye diop.IL avait sollicitè la piere du marabout pour rester dans le gouvernement.

13.Posté par diop le 08/08/2008 18:23
mais avec cela wade nous demande de cotiser chacun 1000fr...

14.Posté par BATHIE le 08/08/2008 22:00
arretons ces waderies ,si on trouve un trou de 109 miliards entre 2005 2006..combien de miliards s'èlevera t-il depuis l'avènement de wade?pourquoi il refuse catègoriquement qu'on en fait ainsi avec l'anoci?c'est un vèritable bluf il cherche un alibi de son echec ,il vise encore maky car il a tentè maintes fois sans succès.il aurait bien nous edifier sur les miliards qui sont entre lui et idy au lieu de nous soustraire nos 1000 fr.cher president vous avez deshonnorè.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State