Référence multimedia du sénégal
.
Google

DEMANDE D'AIDE AU GOUVERNEMENT: Une école tenue par un seul enseignant

Article Lu 1552 fois

Le village de Kohel, situé dans la communauté rurale de Médina Sabakh, à 9 km de Keur Ayib, à la frontière sénégambienne, dispose d’une école de 3 salles gérée par un seul enseignant.



DEMANDE D'AIDE AU GOUVERNEMENT: Une école tenue par un seul enseignant
Kohel est un gros village maraboutique qui abrite 600 habitants. Les Hal Pulaar constituent l’ethnie dominante. Kohel est une contrée où l’effectif des filles est 2 fois supérieur à celui des garçons. Cependant, l’accès à l’école y continue de poser problème. L’unique école élémentaire du village, composée de 3 salles de classe, ne compte que 68 élèves. Le tout géré par une seule personne qui s’occupe de la direction et enseigne en même temps les 3 classes. Une situation très difficile et inquiète à plus d’un titre le directeur l’école, Alassane Niang. Par ailleurs, l’école, ceinturée à moitié par le fleuve Baobolong, n’est pas facile d’accès. Aussi, beaucoup d’enfants n’arrivent pas à joindre l’école faute de piste ou de route adéquate. L’autre aspect qui explique la faiblesse des effectifs, c’est la prolifération des daaras qui accueillent beaucoup plus de garçons que de filles. C’est pourquoi le directeur d’école demande au gouvernement d’adopter de nouvelles démarches et stratégies pour inciter les parents à envoyer les jeunes garçons à l’école. Alassane Niang a, également, sollicité l’envoi de 2 autres enseignants afin que le travail scolaire, administratif et pédagogique puisse se faire normalement. Outre le problème de l’éducation, Kohel est aussi victime d’autres maux qui bloquent son décollage économique. L’enclavement, l’électrification et la santé sont autant de difficultés que les populations vivent quotidiennement. Le poste de santé construit sur fonds propres par les villageois, depuis 2002, sous l’impulsion de l’actuel khalife, n’a ni personnel ni équipement.

L’absence d’électricité constitue un handicap majeur aux activités génératrices de revenus et installe un climat d’insécurité dans la localité.

Source: Le Soleil

Article Lu 1552 fois

Mardi 12 Février 2008





1.Posté par africanalways le 12/02/2008 05:59
C'est triste.....alors que l'on parle de OCI, de paltformes futuristiques, de nouvelle corniche.....Alors que notre Presi, par ailleurs economiste, parcoure le monde entier au frais du contribuable pour soi disant donner des lecons de gouvernance ou proposer des WADEFORMULA, de digital divide, etc....Ils sont nuls !!!!Trop nuls , nos leaders!!!!

2.Posté par cisko le 12/02/2008 13:29
Ses enfants dans ces conditions, je ne sais si la photo est liée à la siuation, révèle clairement les difficultés réelles qui frappent l'Afrique.

3.Posté par cisko le 12/02/2008 13:30
Ses enfants dans ces conditions, je ne sais si la photo est liée à la siuation, révèlent clairement les difficultés réelles qui frappent l'Afrique.

4.Posté par aissatou le 12/02/2008 16:08
vraiment la realite est differente de ce kon nous montre.........cet enseignant risque de perdre la tete a force de joindre les deux les bouts car il veut un avenir pour ces momes si innocents........il faut ke letat reagisse cè vraiment desolant...............[

5.Posté par dio le 12/02/2008 17:17
c'est domage, prions dieu qu'il nous enlève ce régime là avant 2012, guiryalla amin

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State