Référence multimedia du sénégal
.
Google

DECOUVERTE MACABRE A PIKINE: Le cadavre d'un bébé déposé non loin du domicile du chef de quartier

Article Lu 1756 fois

Encore un cas d'infanticide. Cette fois, c'est à Pikine Guinaw-rails au quartier Issa Mbengue que le cadavre d'un bébé de sexe féminin a été découvert hier en milieu de matinée par les populations de cette localité plongées dans le désarroi.



À Pikine-Guinaw-rails, les mois de janvier sont souvent marqués par des découvertes macabres. Voilà peut-être pourquoi, dans ce quartier populeux, les habitants guettaient avec beaucoup d'appréhension l'arrivée de ce premier mois de l'année. Hélas, janvier 2008 n'a pas dérogé à la règle. Comme en 2007 et pour les autres années, janvier 2008 a démarré avec la découverte du cadavre d'un nouveau-né. Une découverte macabre qui a choqué les populations du quartier Issa Mbengue. En effet, comme s'il voulait narguer les populations, l'auteur de cet acte odieux a déposé le corps du nouveau-né à quelques encablures du domicile du chef de quartier. Selon des informations recueillies sur place et confirmées par une source proche de l'enquête diligentée par la police de Pikine, c'est aux environs de 10 heures, hier vendredi, que des gamines qui jouaient à cache-cache ont aperçu un corps coincé entre deux murs. L'alerte est immédiatement donnée et l'information relayée de bouche à oreille a fait affluer les populations sur les lieux. Alertés aux environs de onze heures, les éléments du commissariat de police de Pikine se sont immédiatement rendus sur les lieux pour procéder au constat avant de réquisitionner les sapeurs-pompiers pour l'évacuation du corps vers la morgue de l'hôpital A.Le Dantec. Il faut noter que le bébé de sexe féminin retrouvé avec le placenta serait, selon toute vraisemblance, né dans la nuit du jeudi au vendredi ou à l'aube de ce dernier jour. Le cadavre a été soigneusement dissimulé dans l'interstice séparant deux murs contigus. Une situation qui a rendu l'extraction du corps extrêmement difficile pour les sapeurs-pompiers. «C'était horrible. Le bébé était coincé entre les deux murs et de part et d'autre. Jusqu'à 35 cm, il y avait des tâches de sang», nous a confié un commissaire divisionnaire ayant pris part à l'enlèvement du corps et qui a relevé des blessures sur le cadavre du nouveau-né de sexe féminin. Pour l'heure, les supputations vont bon train à Guinaw-rails. Nul doute que l'auteur de cet acte sera épinglé dans les prochains jours. À Guinaw-rails, les populations, décidées à stopper la série, ont commencé la collecte d'informations pour aider à démasquer l'auteur. Cela parallèlement à l'enquête ouverte par la police de Thiaroye.

Source: L'observateur

Article Lu 1756 fois

Dimanche 6 Janvier 2008





1.Posté par wewe le 06/01/2008 15:22
kou reyy sa dom sayy mbok nioyy diex

2.Posté par derrick le 06/01/2008 18:45
celui ou celle qui a fait cela peut venir d'un autre quartier voisin comme thiaroye sur mer, icotaf, ou même plus loin. toutefois c'est bien de diffuser l'information le plus largement possible pour retrouver le ou la fautive.


3.Posté par cristal le 06/01/2008 20:14
ET QUAND JE PENSE QU IL Y A D AUTRES QUI SOUHAITENT FORTEMENT AVOIR UN BB,QUE DIEU LE TOUT PUISSANT, LEUR VIENNE EN AIDE.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State