Référence multimedia du sénégal
.
Google

DECLARATION DU SG DU MFDC JEAN MARIE FRANÇOIS BIAGUI: « La paix définitive ne se fera pas en Casamance avec Me Wade… »

Article Lu 1810 fois

Dans un communiqué daté du 24 juin 2009 et qui nous est parvenu à notre rédaction hier, jeudi 25 juin 2009, le secrétaire général du MFDC Jean Marie François Biagui soutient que « le président de la république, Abdoulaye Wade, n’aime pas ce qui lui veulent du bien » et de poursuivre : « la paix définitive sinon durable manifestement donc, ne se fera pas en Casamance avec Me Wade, cependant que –j’en suis absolument convaincu- le processus de paix vaille que vaille, coûte que coûte, nous survivra. Il survivra même davantage à Me Wade qu’à tous ceux qui ne lui veulent que du bien et, au-delà de la seule et illustrée personne, au pays en général et à la Casamance en particulier. Alors et seulement alors, tous pourront dire qu’il aura mieux valu tard que jamais, quand même »



DECLARATION DU SG DU MFDC JEAN MARIE FRANÇOIS BIAGUI: « La paix définitive ne se fera pas en Casamance avec Me Wade… »
Jean Marie François Biagui a démarré, dans son communiqué, à complimenter Me Wade, président de la République du Sénégal avant de l’assommer de ses vérités. Selon Jean Marie François Biagui, « Me Wade est un homme heureux ; heureux comme le maître au coup de maître génial, opportunément génial. Le retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie, intervenu au mois de juin, est pour l’essentiel le coup du maître et, avec lui, de la diplomatie Sénégalais.

Chapeau » et de poursuivre « or, au même moment ceux qui veulent du bien à Me Wade et qui n’ont de cesse - parce qu’ils aiment leur patrie - qui de l’incliner à davantage d’attention à l’égard de tous les problèmes qui se posent déjà où qui pourront se poser à l’avenir dans notre pays , qui de l’inviter à plus d’introspection républicaine salubre dans l’exercice de son mandat et de sa mission, qui de l’appeler à se souvenir de l’urgence prioritaire du règlement de la crise sénégalaise en Casamance,n’ont plus que leur yeux pour pleurer ».

Pour le secrétaire général du MFDC, le Président de la République est désorienté dans son processus par plusieurs gens qui avancent être là pour défendre l’intérêt de la Casamance, avant de s’en prendre à son frère du maquis disparu au cours de ce mois de juin Youssou Rambo Sambou « en décembre 2008, la gendarmerie national avait appréhendé un des chef du maquis casamançais Rambo à bord du véhicule 4X4 du comité des sages du fogny, bras exécutif de Me Wade ( mais guère du MFDC ni de près ni de loin) dans leur pilotage à vue du processus de paix en Casamance. Selon des sources policières Rambo avait alors, par dévers lui, des armes de guerre et de la drogue.

Aussi, l’activisme des sages sur la question ayant aidé, Rambo fut immédiatement relâché sans aucune autre forme de procès. Pour sauver nous dit on, le processus de paix en Casamance auquel celui-ci aurait été un farouche acteur ou partisan. Ce faisant, il était alors condamné à mort par ceux-là même à qui il devait ainsi son élargissement ». Pour Jean Marie Biagui avec la libération de Rambo, plusieurs interrogations se sont soulevées.

Ainsi poursuit-il « si c’était Salif Sadio ou l’un des siens à la place de Rambo ? Et si c’était Kamougué Diatta ? Et si c’était même Biagui, non point avec des armes de guerre et de la drogue par dévers lui, mais simplement des tracts comportant des messages réputés radicaux. De qui répond Rambo dans le maquis et plus quel titre ? En vertu de quoi ? Au nom de quoi serait-il reçu à la présidence ? Autant de questions que se posèrent leurs frères d’armes et à juste raison. ».

Aujourd’hui, Jean Marie Biagui se désole après la sortie du président de la République qu’il relaie dans ce communiqué « depuis l’Europe, Me Wade avouera avoir été et être encore abusé comme son prédécesseur, Abdou Diouf dans ce dossier ». Réflexion qui amènera Jean Marie François à voir dans la gestion du dossier de la Casamance « une succession de pannes tout aussi politiques et républicaines qu’en termes d’exigences philosophiques ou éthiques sinon morales qui participent de l’idée de paix définitive en Casamance ».

Dans le même processus de la paix en Casamance, le secrétaire général du MFDC, Jean Marie François Biagui avance que « la paix définitive sinon durable manifestement donc, ne se fera pas en Casamance avec Me Wade, cependant que –j’en suis absolument convaincu- le processus de paix vaille que vaille, coûte que coûte, nous survivra. Il survivra même davantage à Me Wade qu’à tous ceux qui ne lui veulent que du bien et, au-delà de la seule et illustrée personne, au pays en général et à la Casamance en particulier. Alors et seulement alors, tous pourront dire qu’il aura mieux valu tard que jamais, quand même ».

Denise Diminga ZAROUR MEDANG
Source SudQuotidien

Article Lu 1810 fois

Vendredi 26 Juin 2009





1.Posté par bechirwade le 26/06/2009 08:41
toutes les femmes de thies doivent sortir à l'image des amazones de la grande marche des cheminots pour retablir l'esprit de refus qui est la marque deposèe de la terre thiessoise,.

2.Posté par front de liberation nationale le 26/06/2009 08:48
il faut que tous les casamançais organisent une longue marche de ziguinchor à dakar pour reclamer le maintien de l'achat du bateau pour faciliter le transport des marchandises que wade a annulè pour trouver de l'argent à son fils qui veut terminer l'autoroute à peage pour en faire de la politique politicienne wade sacrifie toute la region du sud auprofit de son fils.s'opposer à cette injustice n'est point de la rebellion il est grand temps que la jeunesse casamançaise en veritables citoyens senegalais se fasse respecter par l'etat par des actes civiques comme une tres grande manifestation contre cette injustice et ce manque de consideration de wade à votre egards .
liberersenegal.skyrock.com

3.Posté par Mouss le 26/06/2009 09:12
Mais Biagui, pour qui se prend-t-il?

4.Posté par Karim le 26/06/2009 09:55
Une chronique sur la françafrique:


http://www.dakar-info.com/chronique-et-si-on-parlait-de-la-francafrique-par-lamine-mendes/

5.Posté par samba espagne le 26/06/2009 12:54
TOUS AU MERIDIEN PRESIDENT L E LUNDI 29 JUIN A 10H AFIN DE BOUTER DEHORS TOUS LES ESPAGNOLS PRESENTS AU SALON DE LA COOPERATION SENEGAL ET CE PAYS DE RACISTE QU'EST L'ESPAGNE

6.Posté par noamed le 26/06/2009 14:14
la paix en casamance ne se fera pas avec Wade c'est sur, elle ne se fera pas non plus avec jean MARIE FRANÇOIS BIAGUI

7.Posté par Badson le 26/06/2009 20:08
Tiens donc!!!! M Biagui nous apprendrais-t'il qqch??? après 9 annèes à la présidence, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est perspicace, Souvenez-vous au début de sa présidence "Je résoudrais le problème casamançais en 100 Jours" qu'en est-il aujourd'hui!!!! Franchement dites-moi une chose que Ablaye Wade a réussi dans son mandat.

Le Sénégal n'est pas un pays dont le sous-sol regorge de richesse. Mais nous avions des entreprises qui étaient considérés comme des fleurons de l'économie sous-régionale, que reste t-il de tous ceci!!!!! La Sonacos n'est que l'ombre d'elle-même, Les ICS sont dans un gouffre abyssale, l'entreprise de Bara Tall a été victime de l'alternance, La SENELEC n'en parlons pas!!! Air Sénégal est en plein liquidation [par la faute de la présidence]i, la Sonatel est en passe de changer d'actionnaire majoritaire.

Alors qu'est-ce qu'a fait l'alternance!!!

A suivre.........

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State