Référence multimedia du sénégal
.
Google

DECLARATION DU PS - PLAN DU GOUVERNEMENT POUR ASSAINIR LES FINANCES PUBLIQUES: 3 arguments pour démontrer son « inefficacité »

Article Lu 1824 fois

Le plan annoncé par le Ministre de l’Economie et des Finances, dans le but d’assainir les finances publiques, ne répond nullement à l’ampleur de la banqueroute financière de l’Etat. C’est du moins ce qu’affirme le Parti socialiste (Ps) dans une déclaration datée du 27 novembre. Il avance trois arguments pour démontrer « l’inefficacité » du Plan d’assainissement des finances publiques.



DECLARATION DU PS - PLAN DU GOUVERNEMENT POUR ASSAINIR LES FINANCES PUBLIQUES: 3 arguments pour démontrer son « inefficacité »
Le Parti socialiste (Ps) est loin d’être convaincu par le Plan du gouvernement pour assainir les finances publiques. Dans une déclaration en date du 27 novembre, il avance trois arguments pour parler de l’inefficacité du Plan. D’abord, dit-il, « le plan préconisé par le gouvernement se révèle insuffisant dès lors qu’aucune mesure n’a été prise pour la diminution du nombre pléthorique de Ministres d’Etat, de Ministres, des institutions et de leurs coûts prohibitifs ; pour la réduction des agences et de leurs coûts bureautiques inconsidérés ; pour la rationalisation de la carte diplomatique et la réduction du personnel dans les ambassades ainsi que pour la suppression des contrats spéciaux et pour la réduction du train de vie d’Abdoulaye Wade lui-même ».

Ensuite, poursuit le Ps, il y a « un paradoxe saisissant entre les incantations sur la nécessité d’assainir les finances publiques et le maintien dans la loi de finances 2009 de dépenses non indispensables » A ce sujet, « l’augmentation surréaliste des crédits alloués à la Présidence de la République, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, l’impudeur qui consiste à allouer un « budget de campagne électorale » de plus 9 milliards au Ministère de la famille, de la solidarité nationale, de l’entreprenariat féminin et de la micro finance, et la provocation de l’indemnité de session allouée aux parlementaires, en sus de leur salaire mensuel, démontrent l’irresponsabilité du pouvoir », soutient la même source.

Le troisième argument est que la crise socio-économique, de l’avis des socialistes, rend encore plus injustes les options actuelles du gouvernement. Dans un contexte de dégradation continue du pouvoir d’achat, « le rétablissement de la TVA sur les denrées alimentaires de base et la suppression tous azimuts des subventions sur les produits et denrées de grande consommation constituent des facteurs d’aggravation de la pauvreté des ménages, sans être un moyen efficace d’assainissement des finances publiques. Il s’y ajoute le niveau injustement élevé des prix de l’électricité et du carburant en dépit de la forte baisse des cours mondiaux du baril du pétrole ».

TIGO : ECLAIRER L’OPINION…

Dans un autre ordre d’idées, le Parti socialiste « s’indigne du climat malsain d’insécurité des investissements et de la dégradation continue de l’image du Sénégal à l’étranger, avec cette sordide affaire de renégociation de la licence d’exploitation de téléphonie attribuée à TIGO ». Les camarades de Ousmane Tanor Dieng invite le gouvernement, plutôt que de « se livrer à un racket institutionnalisé et à un chantage intolérable, il invite le gouvernement à éclairer l’opinion sur la contre lettre qui a permis à TIGO de poursuivre son activité après le retrait officiel de la licence par le décret de 2001, exhumé et promulgué en 2008 pour justifier la résiliation du contrat ».

Le Ps s’interroge aussi sur les actions de l’Etat dans le capital de la SONATEL, au sujet desquelles « le gouvernement se dérobe à son obligation de transparence et d’information ». Les socialistes exigent du gouvernement « qu’il édifie l’opinion sur la nébuleuse qui entoure ces actions en s’expliquant sur leur situation actuelle, et au cas où elles auraient été cédées, en précisant le nombre d’actions concernées par cette cession, le montant de la transaction ainsi que les garanties prises pour influer sur les orientations stratégiques et la politique sociale de la SONATEL ».

NATIONALISATION DE DDD : LE EXPRIME SA ….

Par ailleurs, le Parti socialiste « exprime sa surprise devant les décisions annoncées de nationalisation de DAKAR DEM DIK et de l’Aéroport International Blaise Diagne, eu égard à la nébuleuse qui entoure les conditions et modalités de constitution de ces sociétés, leur statut juridique, l’identité de leurs actionnaires et la provenance de leurs actifs ». Et fait également part de sa crainte de « voir ces opérations, qui contrastent d’ailleurs avec la frénésie actuelle du gouvernement dans la cession des actifs publics, se transformer en des opérations d’enrichissement sans cause, réalisées sur le dos des contribuables ».

De tout ce qui précède, fait remarquer le Ps, il « est établi que les actionnaires actuels n’ont réalisé aucun investissement dans ces sociétés, mis à part leur apport initial au capital social, un apport dérisoire, du reste, au regard du montant tout aussi dérisoire du capital de ces sociétés. Mieux, la participation financière de l’Etat a été déterminante dans la constitution des actifs et par conséquent dans l’augmentation de la valeur des actions de ces deux sociétés ». C’est pourquoi le Parti socialiste « met en garde le pouvoir d’Abdoulaye Wade contre la tentation de profiter de ces opérations pour enrichir indûment les affairistes logés au sommet de l’Etat qui seraient les véritables actionnaires dissimulés derrière des prête-noms ».

RENFORCER LA RESISTANCE

D’un autre côté, les socialistes analysent « la gestion chaotique du transport des pèlerins aux Lieux Saints de l’Islam, comme l’illustration d’un amateurisme, devenu la marque de fabrique d’un régime incapable de gérer des campagnes ponctuelles à l’image des précédents pèlerinages et du fiasco des campagnes agricoles et de commercialisation depuis que Abdoulaye Wade s’est installé au pouvoir ».

Le Ps invite, par conséquent, « les Sénégalais à renforcer et à intensifier la résistance populaire, en hissant maintenant le combat aux niveaux patriotiques requis pour en finir avec le régime d’Abdoulaye Wade, à l’origine de la permanente frustration et de la permanente désillusion des populations »

Bacary Domingo MANE
SudQuotidien

Article Lu 1824 fois

Vendredi 28 Novembre 2008





1.Posté par alain le 28/11/2008 11:44
ils ont mis le pays au chaos................wade et son gouvernement............... depuis que le veillard est au pouvoir .....combien de milliards.............sont passe sous le nez...............de ces pauvres senegalais..................sans qu ils puissent jusqu a presente voir le bout du tunnel...............ca si saurait ete dans un pays civilise..........tous le gouvernement aurait demissionne..........de haut en bas..........par defaut de mal gerance........c est dure...........de vivre un affront de ce genre...............

2.Posté par zed le 28/11/2008 14:01
C’est une lapalissade d’affirmer aujourd’hui que les socialistes ont manqué de vision durant leur règne. Ils se satisfaisaient de gérer le quotidien des Sénégalais et de s’en limiter là ; aucune perspective d’avenir. Si le présent gouvernement s’est attelé très tôt à la construction d’infrastructure de dernière génération, c’est dû en partie à ce handicap originel qu’est le manque de vision des socialistes. Aujourd'hui, Tanor et ses suppôts se permettent de donner des leçons de bonne gouvernance. Vous auriez dû les appliqués lors que vous étiez au pouvoir. Les Sénégalais n'oublieront jamais la gestion gabégique dont vous avez fait montre, lors que vous étiez au pouvoir.

3.Posté par louniou warr le 28/11/2008 14:34
Chers senegalais, il est temps de se tenir debout et arreter ses imbeciles egoistes qui prennent notre argent pour se donner une belle vie. Arretons de croire a ces bandits. CE SACRIFICE NOUS LE DEVONS AUX GENERATIONS FUTURS. LIBERONS NOTRE CHER PAYS.

MAY GOD BLESS OUR LOVED COUNTRY.

4.Posté par papis ndao le 28/11/2008 20:39
C QUE VOUS PS VOUS ETES TROP RIDICULE VOUS ETES QUI POUR DEMANDER DES COMPTES C AU PEUPLE DE VOUS DEMANDER DES COMPTES VOUS NOUVREZ VOS GUEULES QU'EN AVAL JAMAIS EN AMONT. VOUS NANTICIPEZ JAMAIS .VOUS ETES DEPASSE ET VOUS AVEZ PERDU TOUTE VOTRE CREDIBILITE AU NIVEAU DE LA POPULATION JEUNE COM VIEUX IL NE VOUS RESTE ALORS QUE LA POLITIK DU SANI KHER JETER LE DISCREDIT SUR LES HOMMES ET LES INSTITUTIONS QUI GOUVERNENT...VOUS ETES PIRE QU'eux..TANOR EST A LIMAGE DE BARHELEMY OU WILANE IL NE PEUVENT PAS PRENDRE PART AUX GRANDS DEBATS DINTELLECTO ALORS ILS SE TOURNENT VERS LES KHASSTE ET SABOTAGEs DE BAS ECHELLES ...PRENEZ EXEMPLE SUR LES BAMBA DIEYE LA NOUVELLE GENERATION MONTANTE ET CONSCIENTE CORRECTE ET PERTINENTE..QUI PROPOSE ET ANTICIPE...vive la politik constructive.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State