Référence multimedia du sénégal
.
Google

DÉCÈS DE LATIF GUÉYE: Le patron de Jamra avait reçu des menaces

Article Lu 11320 fois

Latif, comme l’appelait familièrement les Sénégalais, retournait à Dakar lorsque sa voiture s’est renversée. Juste après le vote d’une loi qui corsait les peines de condamnation contre les trafiquants, nous l’avions rencontré à Mbodiéne, sur la Petite côte, lors d’un atelier présidé par Macky Sall. Révélant avoir reçu des menaces, il nous avait promis une exclusivité dans «L’Observateur». Hélas, il est parti sans avoir édifié l’opinion publique. Son frère Mactar Gueye, porte-parole de son parti, estimé que son décès pourrait être consécutif à un règlement de comptes.



DÉCÈS DE LATIF GUÉYE: Le patron de Jamra avait reçu des menaces
Batailleur contre les dépravations des mœurs, il était au premier plan pour dénoncer les dérives qui gangrènent notre société. Sa première lutte, il la mena dans les années 80 contre la loge maçonnique. Ensuite contre la drogue et, en dernier lieu, l’homosexualité. Latif combattait sur plusieurs fronts où il s’était fait des amis et des ennemis. Il était craint par ces derniers à cause de ses positions publiques qui dérangeaient. La loi qu’il avait fait voter n’avait pas l’heur de plaire aux trafiquants qui voyaient en lui un homme qui était contre leurs intérêts mercantiles. Qui avait donc intérêt à le faire disparaître ? Feu Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, l’ancien Khalife général des Tidianes, lui avait conseillé de se méfier de trois ennemis de l’Islam : la loge maçonnique, les trafiquants de drogue et les homosexuels. Matar Gueye a souligné que lorsque son frère lui avait annoncé son voyage à Tamba, il n’était pas consentant à ce qu’il voyage la nuit parce qu’on le lui avait interdit. Il lui a répondu qu’il sera, au plus tard, de retour le lendemain matin. Avait-il alors rendez-vous avec la mort ? Pour lui, son décès ne serait pas le fait du hasard. En conclusion, il a demandé à l’Etat de diligenter une enquête pour déterminer les causes exactes de la mort de Latif Gueye qui commence déjà à faire couler beaucoup de salives.

Source1: L'observateur

Article Lu 11320 fois

Mercredi 9 Avril 2008





1.Posté par REEW le 09/04/2008 20:22
Le plus dur c'est qu'on n'a même pas une justice fiable au Sénégal pour espérer une enquête en profondeur. C'est là le coup de vice de Abdoulaye Wade, il est en train, majorité faisant, de barricader. Ne vous étonnez- pas s'il fait signer avant son départ une loi d'amnistie. Il est tellement cancre qu'il oublie le sort réservé à des dirigeants comme Ceausescou (?), Karadidch (?)..... (excusez la hachure sur les noms).

2.Posté par babacar diaham le 10/04/2008 14:59
tot ou tard nous saurons la vérité ci barké sama serigne inchalla.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State