Référence multimedia du sénégal
.
Google

DEBUT DU MOIS DE RAMADAN: Les femmes prennent d'assaut les marchés

Article Lu 1485 fois

Les Sénégalais entament aujourd’hui même le mois de ramadan. Mois béni de privation et de diète. Hier déjà, les femmes ont pris d’assaut les marchés pour s’approvisionner afin d’offrir à la famille un copieux repas.



DEBUT DU MOIS DE RAMADAN: Les femmes prennent d'assaut les marchés
C’est parti pour 29 à 30 longs jours de jeune. Hier, veille du jour J, certains marchés ont refusé du monde. C’est le cas du marché central de Rufisque. Panier à la main, ou seau sur la tête, les femmes se bousculaient devant les étalages. Chacune veut se payer les meilleures parts de poissons et légumes.
Ramadan oblige, il faut que le repas soit copieux surtout le premier jour. Mme Ciss , interpellée lance avec fierté : « dès que j’ai entendu l’annonce hier (ndlr : la nuit du mercredi au jeudi) à la radio, je me suis dit que demain il faut que j’aille au marché prendre des provisions. Je veux un bon Thièbou Dieune (riz au poisson) le premier jour du ramadan ». Et les autres jours ? Elle répond avec empressement : « même les autres jours, le repas doit être copieux car je ne peux pas servir du n’importe quoi aux gens qui toute une journée n’ont pas mangé. Si Mme Ciss s’approvisionne c’est surtout pour le « kheud », dit-elle (repas pris à 6 h du matin pour entamer le jeûne). Je prépare une sauce à base de foie de bœuf ou de viande, c’est pour ne pas trop souffrir, si on mange bien le matin, on supporte mieux le jeûne ». Cette dame semble faire partie de celles qui doublent la dépense quotidienne pendant le mois de ramadan. Elle n’est pas seule. Collé que nous avons rencontrée à la sortie du marché réservée aux vendeurs de poissons vit avec sa belle famille. « Nous sommes quatre dièg (dame) dans la famille et c’est moi qui suis tombée sur le premier jour de ramadan, je veux que tout le monde soit content».
Pour ce faire, Collé compte proposer un bon kheud et un bon ndogou (repas pris à la rupture du jeûne) : « Pour le kheud je fais simplement du « fondé » (bouillie de mil) et pour le ndogou je fais deux plats, une sauce et du bon thièbou dieune. Heureusement qu’aujourd’hui j’ai vu du bon poisson même si les légumes ne sont pas de bonne qualité, je vois que mon problème est réglé ». Nafi, jeune femme, elle aussi n’est pas en reste, comme les premières que nous avons interrogées, elle aussi tient à ce que tout soit parfait le premier jour de ramadan. « J’ai pris mon propre argent que j’ai ajouté à ma dépense.
Chez moi, les gens aiment manger du bon thièbou dieune au ndogou, si tu présentes un autre plat, les critiques fusent de partout et comme tout est cher, c’est difficile ».
Si certains se préparent activement pour le jeûne, Mme Sall n’en fait pas un événement : « je ne suis pas venue aujourd’hui au marché pour le ramadan mais pour le repas, le ramadan c’est demain j’ai le temps, et je ne vais pas dépenser tout ce que j’ai le premier jour, et comment faire pour les jours qui viendront alors ? C’est dire qu’à chacun sa manière de prendre les choses.

Khadidiatou G. FAYE
Source: Le Matin

Article Lu 1485 fois

Vendredi 14 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State