Référence multimedia du sénégal
.
Google

DARFOUR : 10 morts dans les rangs de la force africaine

Article Lu 1411 fois


L’Union africaine (Ua), dont dix hommes participant à la force de paix ont été tués au Darfour, a fermement condamné cette "attaque délibérée" et envisage des sanctions contre les responsables, a déclaré hier le commissaire pour la Paix et la Sécurité, Saïd Djinnit.

Addis-Abeba - "L’Ua condamne dans les termes les plus fermes cette attaque qui ne répondait à aucune provocation. Le groupe responsable de cette attaque doit en porter toute la responsabilité", a dit le commissaire pour la Paix et la Sécurité, Saïd Djinnit, au cours d’un point de presse au siège de l’Ua à Addis-Abeba. L’attaque a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Haskanita dans le Sud-Darfour, sur un camp tenu "par une compagnie (130 hommes) du Nigeria", a précisé M. Djinnit. "Cette attaque délibérée et haineuse est la plus sérieuse à laquelle l’Amis ait été confrontée depuis son déploiement", a-t-il estimé. L’Ua "tirera toutes les conséquences de cet acte au plan légal et politique. S’il s’agit d’un crime de guerre, il faut que les responsables comparaissent", a-t- Dans un communiqué, le chef de la mission africaine au Soudan (Amis), Rodolphe Adada, a confirmé la mort de dix membres des personnels de l’Amis, ajoutant que sept avaient été sérieusement blessés et que 50 étaient portés disparus. Des équipements et du matériel ont été dérobés.

L’attaque a été menée par des éléments lourdement armés, arrivés à bord de 30 véhicules et qui ont réussi à entrer sur la base africaine. Le commandant de la force africaine, le général nigérian Martin Agwai, se trouvait hier à Haskanita pour les besoins de l’enquête et superviser l’évacuation des blessés, selon le porte-parole de l’Amis, Noureddine Mezni. Contrairement à M. Adada, le général Agwai a laissé entendre, dans un communiqué, que l’attaque serait l’œuvre d’un des nombreux groupes rebelles. "Les groupes rebelles qui s’impliquent dans de telles violences et commettent de tels carnages minent leur propre crédibilité dans toute négociation", a-t-il souligné, estimant "regrettables" de "tels actes (...) quelques semaines avant les négociations de paix de Tripoli".

Les pertes de l’Amis, qui compte 7.000 hommes venus de 26 pays, s’élevaient au 1er avril à 17 morts. Ce jour-là, cinq soldats sénégalais avaient été tués dans une attaque attribuée à des rebelles de la faction du Mouvement de libération du Soudan (Slm) de Minni Minawi, pourtant signataire de l’accord de paix de 2006 avec le gouvernement. Les groupes rebelles du Darfour n’ont jamais paru aussi divisés sur ces négociations de paix, réclamées avec insistance par l’Onu et l’Ua et dont la date a été fixée au 27 octobre à Tripoli. Cette pression internationale ne semble pas pour le moment produire d’effet sur l’un des principaux chefs rebelles, Abdel Wahid Mohamed Nour, qui exige une trêve réelle sur le terrain avant toute négociation.

La force africaine au Darfour, souvent perçue comme inefficace en raison d’un manque de moyens et de financement, doit être remplacée dans les mois qui viennent par une force plus robuste, associant les Nations unies. Cette force dite hybride doit être composée de 26.000 soldats et policiers chargés du maintien de la paix au Darfour, en guerre civile depuis 2003. Le conflit, opposant les forces gouvernementales et leurs alliés -des miliciens arabes appelés djanjawids-, aux rebelles de souche africaine, a fait quelque 200.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés, selon des organisations internationales. Khartoum conteste ce chiffre, parlant seulement de 9.000 morts, ainsi que celui des déplacés dans une région aussi vaste que la France et peuplée par quelque 6 millions de personnes.


AFP
Source: le Soleil

Article Lu 1411 fois

Lundi 1 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State