Référence multimedia du sénégal
.
Google

DAOUDA FAYE AU SUJET DE L’ELIMINATION DES « LIONS »: « J’ai eu raison sur beaucoup de gens »

Article Lu 11064 fois

L’ancien ministre des sports Daouda Faye qui se prononçait sur l’élimination jugée prématurée des « lions » de football a indiqué samedi dernier à Kaolack : « j’ai eu raison sur beaucoup de sportifs sénégalais » avant de poursuivre « lorsque à la tête du ministère des sports j’ai mis le bulldozer en marche, autrement dit, lorsque j’ai pris la décision de passer à une nouvelle phase de reconstruction de l’ensemble des structures de football, nombreux étaient les sportifs sénégalais qui ont réagi et qui sont même allés jusqu’à me barrer la route. Mais aujourd’hui avec ce qui vient de se passer, tout le monde sait ou doit savoir ce dont j’aspirais à l’époque ».



DAOUDA FAYE AU SUJET DE L’ELIMINATION DES « LIONS »: « J’ai eu raison sur beaucoup de gens »
Au fait selon Daouda Faye « Beaucoup parmi les membres des instances de football croyaient que ma démarche consistait à les chasser, mais contrairement à cette lecture, il s’agissait surtout de reconstruire et placer les hommes qu’il faut aux places qu’il faut ». Justifiant à sa démarche de l’époque, l’ancien ministre des Sports a indiqué que "depuis cinq (5) ans, le football sénégalais ne s’est point doté d’une fédération proprement élue.

Ce qui est d’ailleurs anormal si la volonté de bâtir une équipe nationale forte et de développer le football à partir des petites catégories gît encore dans les esprits et les coeurs« . S’exprimant sur le choix du prochain sélectionneur, il a aussi précisé qu’ »il ne s’agit pas de se focaliser sur les couleurs des uns et des autres.

Autrement dit, il ne s’agit pas de chasser les sorciers blancs comme sont souvent appelés les entraîneurs étrangers et les faire remplacer par des nationaux. Cela semble relever un sentiment de discrimination à l’égard d’autres nationalités. Ce qui veut dire que les débats doivent surtout s’orienter sur les critères de compétence. L’entraîneur national Henry Kasperczak affiche des qualités reconnus par tous les amateurs du ballon, mais n’a pas réussi à évoluer librement dans son travail".

Mais quoi qui puisse arriver dans l’avenir, pense l’ancien ministre des Sports, « on doit reconstruire le sport en général, particulièrement le football. Nous avons sur le terrain plus de 90 jeunes professionnels que nous pouvons organiser. Et en faveur d’un travail de qualité développer un plan de réforme consensuelle dans la perspective d’une réorganisation à partir de la base »

Source: Sud Quotidien

Article Lu 11064 fois

Lundi 4 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State