Référence multimedia du sénégal
.
Google

DANSOKHO «Wade était un grand tricheur pendant son cursus scolaire»

Article Lu 13835 fois

Les déclarations de Me Abdoulaye Wade, avant-hier samedi, lors de la Convention nationale du Parti démo­cratique sénégalais (Pds), sur certains leaders de l'opposition : Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng et Amath Dansokho, ont provoqué des répliques implacables dans les rangs du «Front Sigqil Sénégal». Amath Dansokho, Madieyna Diouf et Abdoulaye Vilane parlent de «propos peu honorables et arrogants qui cher­chent à faire diversion».



DANSOKHO «Wade était un grand tricheur pendant son cursus scolaire»
C'est depuis Diourbel que Amath Dansokho a réagi aux attaques du Secrétaire général du Pds. «Wade demandait aux opposants de tout faire pour créer trois années blanches succes­sives. II était un grand tricheur pendant son cur­sus scolaire. Demandez à ses camarades de promotion, ils vous le confirmeront. Wade n'a pas de leçons à donner, et doit se garder de parler de Cv léger, en faisant allusion aux lead­ers de l'opposition», assène le Secrétaire général du Pit. Le Secrétaire général adjoint de l'Alliance des forces de progrès (Afp), Madieyna Diouf, déclare, outré : «Ces propos de bas étage n'honorent pas Me Wade. S'il existait une école de formation des chefs d'État, il est certain que c'est Wade et certains de ses col­lègues qu'il faudrait y envoyer en premier lieu». Plus concrètement, Madieyna Diouf affirme que «devant la crise socio-économique qui frappe les Sénégalais, Wade a des urgences à s'occuper, plutôt que de se livrer à ces déclara­tions politiciennes, terre-à-terre et infondées. Moustapha Niasse a été son Premier et Amath Dansokho son ministre. Si ses deux hommes n'avaient pas pris les positions qu'ils ont prises, en 2000, Wade ne serait pas là où il est actuellement». Finalement, M. Diouf est d'avis que «la diversion de Abdoulaye Wade ne passera pas. Plus que jamais, l'opposition est sur le chemin de l'action pour le mettre devant ses responsabilités, face à tous les périls aux­quels sont confrontées les populations du fait de ses politiques». Quant à Abdoulaye Vilane, porte-parole adjoint du Parti socialiste (Ps), il n'a pas de mots assez durs pour stigmatiser les déclarations de Abdoulaye Wade. «C'est une déclaration pitoy­able, arrogante et méprisante qui entre dans le cadre de la diversion politico-médiatique lancée par un régime qui sent sa fin proche. Au lieu d'un débat d'idées, politique ou sur la méth­ode, Wade cherche à attirer l'opposition dans des considérations cryptopersonnelles. Submergé, et le Pds en déroute, Wade ne sait plus quoi faire», martèle-t-il. Exprimant davan­tage son état d'esprit, M. Vilane affirme que «Wade, Secrétaire général national du Pds, est pris en flagrant délit de mensonge. II a voulu ravaler Ousmane Tanor Dieng à un rang d'ap­prenti-géomètre. Bien que tous les métiers soient dignes de respect, il faut qu'il sache que les gens qui ont fréquenté la Faculté de droit ou l'Enam, en même temps que le leader social­iste, sont encore là». Dans tous les cas, le responsable «vert» de Kaffrine est convaincu que «Wade devrait d'autant plus connaître les qualifications de Ousmane Tanor Dieng que ce dernier, patron des socialistes africains et vice­-président de l'Internationale socialiste, ministre d'État chargé des Affaires et Services présiden­tiels, a été son patron à la présidence de la République». Abdoulaye Vilane de prendre un engagement : «Wade ne perd rien pour atten­dre. Ses déclarations ne nous divertiront pas l'opposition continuera la mise en place du Front populaire de contestation et de révolte qui va bouter Wade hors du pouvoir».

Source: Le Populaire

Article Lu 13835 fois

Mardi 29 Avril 2008





1.Posté par mama le 29/04/2008 07:25
Wade etait 1 grd tricheur, hahahaha lmao

2.Posté par Seuh le 29/04/2008 07:31
Dansoko le journalist

3.Posté par platon le 29/04/2008 10:42
doit on parler de diplomeS dans le monde sans parler de SOULEYEMANE BACHIR DIAGNE?

4.Posté par Biloute le 29/04/2008 11:49
6 ak 9

5.Posté par diaw le 29/04/2008 11:49
Ecoutez moi ce *** de dansokho ! et il veut diriger le Sénégal cet adulte avec un esprit de bebe

6.Posté par platon le 29/04/2008 12:30
que tout le sénégal médite sur le CV de bachir.yaura des soit disant intellectuels qui courberont l'echine.

7.Posté par platon le 29/04/2008 12:38
Wade pourquoi il n'a pa pu retenir cette téte au sénégal?

8.Posté par scorp le 29/04/2008 12:56
lol..Reponse du berger a la bergère.
Attention à toi Mafit,n'oublie pas k ton IP est enregistré et d'autre information encore dont tu ignores.Alors ne soit pas etonné si un jour le bus "Dakar Dem DIC" klaxonne à ta porte.

9.Posté par papa gueye le 29/04/2008 13:12
aujourdhui on parle de dipome,dexperience,depuis combien d'annees le monde est dirrige par les diplomes et les soit disant competents, quel resultat depuis 1960 a nos jours.le debat aujourdhui ce n'est pas les diplomes ,les peuples ont besoin de solutions a leur problemes,les khoulos,khasantes doivent etr ranges dans les tiroirs et essayons de trouver des solutions pour loger le peuple, lui donner de quoi manger et de le traiter quand ils sont malade. voila le minimum que le peuple demande....wassalam

10.Posté par quidam le 29/04/2008 13:28
Platon, est ce que tu pourrais nous brosser sommairement le cv de souleymane bachir. je serai ravi d'en apprendre encore sur cet homme trés courtoix qui est parmi les plus grands philosophes dans le monde.

11.Posté par wxo le 29/04/2008 15:53
je m'adresse au gens de xibar.net il ya des propos qui ne doivent pas être publiés en faite ce que Mafit est grave et peut porter préjudice à lui et à votre site.

12.Posté par diaz le 29/04/2008 16:09
COMME AYE XALé. ma la dake djangue ou bien ma la dake guéle wouma tricheur gua. n'importe koi . nos dirigeants sont trop cons

13.Posté par adja le 29/04/2008 16:39
ahh mais lui il n'a pas tricher durant son curcus scolaire?

14.Posté par platon le 29/04/2008 17:06
Après ses études au Sénégal où il passe son baccalauréat, il est admis en classes préparatoires (hypokhâgne et khâgne) au lycée Louis-le-Grand de Paris, suivant les pas, presque un demi-siècle plus tard, de son compatriote Léopold Sédar Senghor. Il y prépare le concours d’entrée à l’École normale supérieure, tout en passant une licence et une maîtrise de philosophie à l’université de La Sorbonne.
Reçu à l’École normale supérieure de la rue d'Ulm, il y est l’élève de Louis Althusser et de Jacques Derrida. Reçu à l’agrégation en 1978, il passe une année à l’université Harvard dans le cadre d’un programme d’échanges. Agrégé de philosophie en 1978, il soutient une thèse de doctorat de troisième cycle de mathématique à La Sorbonne en 1982 sur le thème suivant : De l’algèbre numérique et à l’algèbre de la logique.
La même année, il revient dans son pays natal pour y enseigner la philosophie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il soutient sa thèse de doctorat d’État à La Sorbonne en 1988 sous la direction de Jean-Toussaint Desanti, sur le thème suivant : Philosophie symbolique et algèbre de logique. Les lois de la pensée de George Boole.
Ancien vice-doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, il fut nommé par l’ancien président de la République du Sénégal Abdou Diouf, comme conseiller pour l’éducation et la culture de 1993 à 1999.
Souleymane Bachir Diagne est co-directeur des Éthiopiques (journal sénégalais de littérature et de philosophie), membre du comité de publication de la Revue d’histoire des mathématiques (journal de l’histoire des mathématiques publié par la société des mathématiques de France), membre du comité de publication de Présence africaine, membre du comité international scientifique de Diogenes (journal de philosophie et de sciences sociales publié par le Conseil international de philosophie et de sciences sociales de l’UNESCO, membre du comité scientifique du CODESRIA (Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique), membre du Comité africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), membre du Conseil du Futur de l’UNESCO. Il a été désigné par le Nouvel observateur comme l’un des 50 penseurs de notre temps.
Il a publié depuis de nombreux travaux dans les domaines de l’histoire de la logique, de la philosophie, en particulier dans le monde islamique et en Afrique. Il est l’auteur, entre autres travaux, d’un ouvrage consacré à l’algèbre de la logique créée par George Boole et intitulé Boole, l’oiseau de nuit en plein jour (Belin, 1989), d’une traduction française des Lois de la pensée de cet auteur (Vrin, 1992) et, dans le domaine de la philosophie islamique, d’un livre d’introduction à l’œuvre du poète et philosophe Muhammad Iqbal : Islam et société ouverte, la fidélité et le mouvement dans la pensée de Muhammad Iqbal (Maisonneuve & Larose, 2001)[1]. Il vient de sortir un essai sur Léopold Sédar Senghor: l'art africain comme philosophie (Riveneuve, 2007)
Après avoir enseigné pendant plusieurs années à l’université Northwestern d’Evanston (Illinois, États-Unis). Souleymane Bachir Diagne a été professeur à l’université Columbia de New York (New York, États-Unis), de la Northwestern University et est actuellement professeur de philosophie à l’université de Chicago. Il a été invité à participer à une audition le 31 octobre 2007 pour la commission du Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale au Sénat français à Paris. www.lcpan.fr

Philosophie [modifier]

La démarche de Souleymane Bachir Diagne se développe autour de l’histoire de la logique et des mathématiques, de l’épistémologie, ainsi que des traditions philosophiques de l’Afrique et du monde islamique. Elle est imprégnée de culture islamique et sénégalaise - wolof, sérère, toucouleur, mandingue, diola -, d’histoire de la philosophie occidentale et de littérature et de politique africaine. C’est le mélange - la mutualité - qui décrit le mieux sa philosophie.

Œuvres [modifier]

* 1989 : Boole, 1815-1864 - L’oiseau de nuit en plein jour, Éditions Belin, Paris.
* 1991 : Logique pour philosophes, Éditions NEAS, Dakar.
* 1996 : The cultural question in Africa, (avec Henri Ossebi), Éditions Codesria, Dakar.
* 2001 : Islam et société ouverte : la fidélité et le mouvement dans la philosophie d’Iqbal, Éditions Maisonneuve et Larose, Paris /Codesria, Dakar.
* 2001 : Reconstruire le sens. Textes et enjeux de prospectives africaines, Éditions Codesria, Dakar.
* 2002 : 100 mots pour dire l’Islam, Éditions Maisonneuve et Larose, Paris.
* 2002 : 100 palabras para explicar el Islam, Éditions El Barquero, Barcelona.
* 2007 : Léopold Sédar Senghor: L'art africain comme philosophie". Riveneuve Editions, 2007.

Souleymane Bachir Diagne est l’auteur de très nombreux articles et contributions dans diverses revues et publications.

Traduction [modifier]

* 1992 : Boole, George, Les Lois de la pensée, traduit par Souleymane Bachir Diagne, Éditions Vrin, Paris.

Bibliographie [modifier]

15.Posté par ablaye.wade le 29/04/2008 18:09
macky sall est t'il geometre ou ''apprenti geometre comme tanor.
habib sy ministre d'etat ,demander lui de donner son cv .
pape diop president du senat ,on dirait qu'il a jamais mis les pieds a l'ecole
FARBA SSENGHOR ministre de la republique...
wade devrait avoir honte de tenir de telle declaration .il est entouré de cons,de
voleurs ,de menteurs etc

16.Posté par Oumar le 29/04/2008 18:09
Platon,je t'admire déjà pour ton amour pour ce grand compatriote que je connais bien pour avoir eu le privilègede suivre ses cours à l'UCAD. Il est bien loin de ces petits esprits aux petites querelles! je n'ai cité personne

17.Posté par BALDE le 29/04/2008 23:29
WADE EST LE PIRE DES IDIOTS QU ON PUISSE IMAGINER. UN VIEILLARD DE SON AGE
QUI SE PERMET DE CES QUERRELLES DENFANT , C EST VRAIMENT HONTEUX. FOUTEZ- LE, HORS DU POUVOIR , IL NE MERITE PAS LA PLACE QUIL OCCUPE.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State