Référence multimedia du sénégal
.
Google

DANSOKHO MET EN GARDE WADE

Article Lu 11082 fois

«Sans élections transparentes, le Sénégal sera un Zimbabwe bis » Amath Dansokho était l’invité de l’émission politique de la radio « xew xew » le dimanche dernier. Au cours de cette émission qui passe dans cette radio locale de Mbour, le leader du Parti de l’Indépendance et du Travail (Pit) a fait des révélations sur son entretien avec le fils du Président de la République à qui on prête des intentions de vouloir succéder à son père . Se prononçant également sur le respect du calendrier républicain, Amath Dansokho met en garde le Président de la République, sur le danger qui guette le Sénégal sur un éventuel nouvel report des élections locales.



DANSOKHO MET EN GARDE WADE
« Nous avons longuement discuté et je lui a transmis un message destiné à son père. Il faut qu’il résolve les problèmes auxquels les Sénégalais sont confrontés. En plus, il doit tenir des élections libres et démocratiques à date échue », a conseillé le leader du PIT au Chef de l’Etat par l’intermédiaire de Karim Wade venu lui rendre visite et « s’enquérir de l’état de sa santé. » Avant de mettre cette mise en garde, «S’il ne fait pas cela , il fera du Sénégal un Zimbabwe bis avec une situation faite de violence.» En ce qui concerne l’ambition de Karim Wade de briguer le suffrage des Sénégalais pour la présidence de la République, Amath Dansokho déclare que c’est légitime. «Karim Wade est un Sénégalais comme les autres. On doit reconnaître la nationalité Sénégalaise des enfants du Président de la République.

À ce titre, Karim a bien le droit d’avoir une ambition présidentielle », a soutenu Amath Dansokho, se soumettant aux questions d’Aliou Ba, l’animateur de l’émission politique de Xew Xew qui reçoit toutes les semaines une grande personnalité politique sur l’actualité nationale. Amath Dansokho ne s’en est pas arrêté là. Il a mis en garde Karim Wade contre tout forcing. « Il faudra pour cela respecter la Constitution. Vous ne pouvez pas hériter du fauteuil présidentiel par le simple bon vouloir de votre père » lui aurait-il dit avant que le patron de l’Anoci lui rétorque qu’il « sait bien le chemin qui mène au Palais.» Par ailleurs, Amath Dansokho, a, au cours de cette émission dénoncer l’octroi à un Espagnol de 80.000 ha à Kédougou par l’Etat sans délibération du Conseil municipal.

Source: Le Matin

Article Lu 11082 fois

Jeudi 20 Novembre 2008





1.Posté par rassixona le 20/11/2008 13:44
Article insipide et inconsistant!!!!!!

2.Posté par Bouki le 21/11/2008 11:44
Tu rigoles, Rassixona (je connaissais un rassaxona) ! que penses tu de la dernière phrase? Cela ne te choqu t-il pas d'apprendre l'octroi de 80 000 Ha sans publicité? Après les 1000 ha aux mourides ? Allons nous assister à cette braderie de notre sol sans rien dire?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State