Référence multimedia du sénégal
.
Google

« DANGAL » ET RAMADAN : Le pagne va-t-il chasser le jean ?

Article Lu 1863 fois

Au Sénégal le pagne a perdu toute sa valeur quoiqu’il y ait encore des gens qui continuent à promouvoir cette mode surtout propre à l’Afrique. Le mois de Ramadan étant béni, certaines filles comptent abandonner les habits sexy pendant que d’autres vont continuer à les mettre.



À chaque génération correspond un mode d’habillement. L’ère de la camisole et autres « marinières » est révolue pour les jeunes filles en laissant la place à des tenus plus osées. Aujourd’hui c’est le phénomène du « dangal », comme les filles aiment le dire. Elles s’habillent de cette façon parce que c’est la mode actuelle et cela gêne beaucoup de personnes d’âge mûr. « Il n’y a pas de mal à s’habiller à l’européenne, mais montrer son corps c’est se manquer de respect », se désole une dame. Selon beaucoup de filles interrogées à ce sujet, elles s’habillent de la sorte pour être à la mode, comme tout le monde. D’autres en revanche portent des jeans serrés seulement parce qu’elles s’y sentent plus à l’aise qu’avec un pagne. Pour Tacko, élève : « je m’habille tout le temps en jeans et body parce que c’est mon style et ça me va. La véritable raison c’est que je me sent mieux dedans. Pour ma part, quand je mets un jean serré je mets un haut décent pour ne pas montrer mon corps car je ne suis pas du tout d’accord avec les filles qui laissent voir leurs sous-vêtements ».

Ce que tout le monde déplore, c’est que les jeunes filles imitent beaucoup ce qu’elles regardent à la télévision, notamment les Occidentaux. D’après Haroun Harb : « les filles sont trop influencées par ce qu’elles voient à la télé comme les artistes occidentaux, alors qu’elles ne savent pas que ces gens sont obligés de faire ces clips pour vendre leurs produits. Ce qui est étonnant, c’est qu’on ne voit jamais une touriste s’habiller de la sorte et c’est regrettable pour nos filles, qui ne comprennent rien ». Il poursuit en déclarant que si chacun se réfère à sa religion, il n’y aurait pas de problème car « religieusement, il n’est pas bien qu’une fille s’exhibe, mais c’est ce qui se passe quand elles mettent un pantalon taille basse en laissant paraître leur string. Les bonnes sœurs et les voilées sont les exemples-type de la femme chrétienne et de la femme musulmane. Quand on sort avec une fille, on n’a vraiment pas envie qu’elle mette ces vêtements qui frôlent la provocation ».

Les vendeurs de prêt-à-porter, quant à eux, trouvent que c’est rentable mais ils auraient aimé vendre autre chose. Un commerçant affirme qu’il aimerait bien vendre des vêtements pour homme « c’est à cause de mon emplacement que je vends des vêtements pour femmes sinon je me serais lancé dans la vente d’habits pour homme. Le lieu est plus fréquenté par les femmes et elles aiment s’habiller sexy », se justifie-t-il. M. Bâ, un autre commerçant, déclare : « je suis conscient que ce n’est pas du tout normal que les filles s’habillent de la sorte, mais je n’ai pas le choix, ça rapporte beaucoup. C’est un travail rentable et les filles achètent tout le temps, contrairement aux garçons. Mais je ne vends jamais ces choses à mes sœurs et encore moins à ma future femme ». Selon H. Harb, ce port vestimentaire est à l’origine de plusieurs problèmes dont les viols et la pédophilie.

Décence

En ce mois de Ramadan, elles comptent bien troquer les pantalons et autres tenus sexy contre le pagne. Étant habituées à porter des jeans, des bodys des vêtements très sexy et très indécents, surtout pendant l’été, certaines jeunes filles affirment qu’elles garderont toutes ces choses jusqu’à la fin du Ramadan, alors que pour d’autres, il n’est pas question de changer d’habillement tout juste parce que le Ramadan arrive. Pour d’autres encore, refuser sa culture et imiter les autres c’est un complexe.

Elles se tournent vers les habits amples, ce que d’habitude elles refusaient de porter. Nombreuses sont les filles qui changent la façon de s’habiller à l’arrivée du mois de Ramadan. « Je ne peux pas jeûner tout en portant des vêtements qui me collent au corps comme les jeans, les bodys ou certains vêtements trop sexy », déclare Ndèye Fatou, 22 ans.

« Tout ce que nous faisons, c’est pour attirer les hommes et vice versa », dit-elle en riant. « En dehors du mois du Ramadan, je ne trouve aucun mal à ce qu’une fille suive la mode. Et aujourd’hui, les habits sexy sont à la mode, on ne sera pas les premières ni les dernières à vivre la mode. C’est seulement une période et un jour nous la dépasserons », ajoute notre charmante demoiselle. Mais elle souligne que tous ces vêtements seront mis au placard pendant la période du Ramadan pour un habillement plus décent. Selon Khady, le fait de porter des vêtements qui laissent paraître tout son corps, c’est d’abord ignorer sa religion mais aussi un manque de foi. « Il est inexplicable qu’une personne abandonne ses coutumes et traditions pour ensuite imiter d’autres, alors que les réalités ne sont pas les mêmes », dit-elle. « Je trouve que c’est un complexe et un manque de confiance en soi. Pourtant c’est très joli lorsqu’une femme africaine se met dans un boubou traditionnel, cela la valorise et elle se fait respecter par tout le monde », indique-t-elle. Pour elle, ce qui dérange le plus, c’est le fait d’attendre le Ramadan pour montrer qu’on a notre culture.

« Comment veut-on que les blancs nous respectent si à chaque fois on est derrière eux à les imiter ? Cet esprit d’infériorité qui est en nous a fait qu’aujourd’hui sur tous les points, ils nous ont dominés ».

Très révoltée, Khady poursuit : « ce qui me chagrine c’est que dans nos propres quartiers, on le vit chaque jour. Les filles ont l’habitude de se moquer de celles qu’elles considèrent comme n’étant pas à la mode, tout simplement parce que celles-ci s’habillent décemment. Et cela me fait vraiment pitié, peut-être qu’un jour elles comprendront ».

Tirant la morale de l’histoire Khady souligne : « Ramadan ou pas, je pense qu’une femme doit toujours s’habiller avec décence pour se faire respecter ».


ALIMATOU DIAGNE ET DIEYNABA TANDIANG (STAGIAIRES)
Source: Le Soleil

Article Lu 1863 fois

Samedi 15 Septembre 2007





1.Posté par IBOU le 16/09/2007 16:28
il est cependant regrétable que nombred'hommes les préfèrent sexy!


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State