Référence multimedia du sénégal
.
Google

DAKAR: 16 hommes et six femmes à la barre

Article Lu 1426 fois


La deuxième session 2007 de la Cour d'assises de Dakar a démarré ses travaux lundi au Bloc des Madeleines avec 12 affaires inscrites aux rôles et qui impliquent 16 hommes et six femmes portant sur des faits qualifiés de crimes par la loi, a constaté l'APS. A l'ouverture des travaux, le président de la Cour d'assises, Demba Kandji, a souligné que les affaires à juger sont toutes relatives à l'intégrité de la personne humaine et à l'atteinte à la propriété d'autrui qui, a-t-il souligné, "sont, comme chacun de nous le sait, des valeurs affirmées et protégées par la constitution et le code pénal du Sénégal". Il a ajouté que "la collectivité humaine soucieuse de sa perpétuation et de la conservation de sa mémoire collective se devait d'attacher des sanctions à la transgression de ces valeurs qui constituent le socle sur lequel elle est édifiée".
Pour le président Kandji, "la justice s'emploie, au nom du peuple sénégalais, à réaffirmer chaque jour cette intransigeance dans la défense de nos valeurs communes, à travers les procès intentés contre les éléments en rupture de ban". Dans les sociétés démocratiques, "seuls des rites de discussions comme le procès pénal sont susceptibles de favoriser un consensus sur ces valeurs reconnues par tous comme un bien commun", a-t-il indiqué ajoutant que "c'est là que réside tout le sens de la noble mission que la loi a assigné à la Cour d'assises".
Partant de là, "il ne faut pas perdre de vue que c'est parce que les faits revêtent une gravité certaine qu'ils ont été qualifiés de crimes par la loi et relèvent de la Cour d'assises", a fait remarquer Demba Kandji selon qui "rendre la justice, ce n'est pas seulement dire le droit à partir de textes. C'est avant tout suivre un rituel". Ce faisant, "le juge, a-t-il souligné, doit arbitrer entre deux impératifs tout à fait contradictoires : prendre le temps de juger, mais juger à temps". Pour sa première affaire, la Cour d'assises de Dakar statue sur le cas Ibrahima Diallo, né en 1976 à Pikine Médina Gounas, inculpé d'assassinat et détenu depuis le 23 mars 2001.

APS

Article Lu 1426 fois

Mardi 15 Janvier 2008





1.Posté par mana le 15/01/2008 15:50
hummmmmmmmmm

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State