Référence multimedia du sénégal
.
Google

DAHRA DJOLOFF: Le plus grand marché hebdomadaire de bétail du Sénégal

Article Lu 12724 fois

Situé dans le département de Linguère (région administrative de Louga), Dahra Djoloff, érigé en commune depuis 1990-1991 s’illustre, grâce aux activités commerciales et pastorales, par son dynamisme économique. Son marché hebdomadaire de bétail, qui se tient le dimanche, constitue un haut lieu d’échanges intenses entre les commerçants et autres Dioulas venus des quatre coin du Sénégal et de la sous-région.



DAHRA DJOLOFF: Le plus grand marché hebdomadaire de bétail du Sénégal
(Envoyé spécial)- Pour tâter le pouls de la commune de Dahra- Djoloff, ce sont les habitants du quartier Nguénénène, qui englobe les quatre équipes navétaanes que sont Saara, Djaxaay, Djambaar et Penthioum Paas, qui nous ont servi de guides.

À en croire nos interlocuteurs, les six quartiers officiels, les quartiers navétanes et les hameaux rattachés à la commune, peuplée de 30.000 âmes, ne sont pas tous connectés aux réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone. « Seul le centre de la commune est alimenté », a estimé Mbaye Sow.

En atteste l’inexistence d’un guichet de la Sonatel pour le paiement des factures. Pour ce faire, les abonnés se rendent à Linguère, distant de 40 kilomètres. En plus, des griefs ne manquent pas par rapport au lotissement des quartiers ratiers. Sur ce plan, Pape Mekh Diop soutient que « nous avons payé les frais de bornage de 30.000 F Cfa depuis quatre ans mais jusqu’ici il n’y a pas de lotissement ». C’est ainsi que notre interlocuteur interpelle le maire de la commune, en l’occurrence Ali Saleh et les 16 membres du conseil municipal, pour diligenter ce dossier de lotissement. Sur la même lancée, l’inexistence de réseau d’assainissement et les dépotoirs d’ordures ménagères en plein centre des quartiers, sources de nombreux désagréments et de maladies, sont également décriés par les populations.

Alors que la commune ne dispose que « d’un centre de santé et d’un dispensaire municipal contrairement à l’hôpital moderne de Linguère », dira Marième Fall. Toutefois, son compatriote Pape Sy estimera que Dahra regorge de onze écoles élémentaires, deux collèges d’enseignement moyen (Cem) et un lycée. Il en est de même pour la chèreté du coût de la vie. Le sac de riz s’achète à 11.500 F Cfa, la tonne de ciment à 95.000, le sac de 40 Kg d’aliment de bétail à 12.000 F Cfa. Les charrettes constituent le seul moyen de locomotion, faute de route bitumée à l’exception de la route nationale qui traverse la commune.

Et les 85 Kms séparant la commune du chef-lieu de région, Louga, « sont un calvaire compte tenu de l’état de dégradation avancé de cet axe », dira Momar Niang. Aussi, les populations font porter le chapeau au Ministre d’Etat Habib Sy, arguant que depuis tout le temps qu’il est ministre des infrastructures et des transports terrestres, il n’a rien fait en tant que fils et élu du Djoloff, pour trouver une solution à cette question de la route Dahra-Louga. En plus, se fondant sur la population de la commune qui dépasse celle du Chef lieu de département mais aussi sur ses inscrits à l’élection présidentielle (plus de 7.800 inscrits) et aux législatives (avec plus de 13.000 inscrits) dépassant les taux de Linguère, les Doloff-Djoloff de Dahra déplore avec vigueur le manque d’élus de fils du terroir dans les institutions de la République. Sur ce plan, Sidy Diop estimera que « Dahra n’a jamais eu d’élus et les pouvoirs publics n’ont rien fait pour notre commune malgré les potentialités dont elle regorge ».

Le marché hebdomadaire international de bétail, poumon économique de la commune

Dahra-Djoloff est une ville en pleine expansion mais les investissements n’ont pas suivi son développement. L’élevage et le commerce constituent les deux principales activités de cette commune de 30. 000 habitants. À Dahra, toutes les activités (boutiques, banques, mutuelles, petits métiers…) cessent le vendredi à treize heures pour ne reprendre que le Dimanche, jour du marché du marché hebdomadaire de bétail. Les Djoloff-Djoloff ne badinent pas avec le Dimanche, jour qui a été sacralisé. Pour comprendre l’importance accordée à cette journée, un habitant nous l’a résumé, non sans humour, par cette assertion « malheur à celui qui meurt le dimanche à Dahra car personne ne s’occupera de lui pour son enterrement car tout le monde est au marché hebdomadaire ».

Tous les rendez-vous pour honorer des engagements (solder les dettes) sont remis au dimanche En effet, pour une population constituée à majorité de jeunes, Dahra n’a pas d’usines, seul le marché international hebdomadaire fait vivre la commune. Mais aussi tous ses commerçants et éleveurs qui viennent de toute la zone sylvo-pastorale et des pays limitrophes comme le Mali et la Mauritanie. Tout le monde y trouve son compte. Les charretiers, les petits métiers, les femmes, les colporteurs, la commune renfloue ses recettes. La présence et l’ouverture, le dimanche, des banques comme la Caisse nationale de crédit agricole (Cncas) et des systèmes financiers décentralisés avec les mutuelles comme la Capec, le Crédit populaire du Sénégal (Cps), la Mutuelle d’épargne et de crédit du Djoloff (Djomec), le Crédit mutuel du Sénégal (Cms), le Partenariat des mutuelles d’épargne et de crédit (Pamecas ), Hilaire illustrent bien, à elles seules, l’intensité des transactions bancaires et financières à l’occasion de ce marché.

En effet, l’argent coule à flot et les agressions sont légion du fait de tout ce monde qui se concentre dans ce haut lieu du business mais aussi de l’insuffisance combinée des forces de sécurité et de l’électrification du marché et des environs.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 12724 fois

Mercredi 8 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State