Référence multimedia du sénégal
.
Google

Crise du football : Les dossiers s'empilent contre la Fédération

Article Lu 1393 fois


Avec la décision de Mamour Cissé, député du Parti social-démocrate (Psd-Jant-bi), de déposer une question orale à l'Assemblée nationale au sujet de la gestion du football sénégalais, c'est un énième dossier contre l'instance dirigeante du football sénégalais. Expliquant la motivation de la question orale, le député Mamour Cissé avance être ‘très remonté et très touché par ce qui se passe au niveau du football sénégalais’. Comme l'ancien ministre socialiste de la Jeunesse et des Sports, Abdoulaye Makhtar Diop, il demande tout simplement à l'Etat de prendre ses responsabilités et ‘s'il s'agit de dissoudre l'actuelle fédération qu'on le fasse’.
Cette récrimination vient s'ajouter à un dossier déjà surchargé par la menace de plusieurs dirigeants de clubs d'ester en justice contre la Fédération sénégalaise de football (Fsf) coupable de plusieurs maux. A côté du Cadre de concertation des présidents de clubs (Ccpc) dont les membres sont exclus des compétitions officielles à cause de leur forfait général, le Casa Sports a rué dans les brancards se sentant floué par la décision des instances de la Fsf de ne pas le retenir parmi les équipes qualifiées pour le play-off. Des dirigeants de l'équipe de Ziguinchor (sud) engagée au côté de la Fsf dans la lutte de légitimité contre le Ccpc, parlent maintenant d'aller s'affilier dans des fédérations des pays limitrophes. Une autre brèche dans la légitimité de l'instance dirigeante du football sénégalais secouée par des accusations de détournement de fonds lors de la campagne des ‘Lions’ en Afrique orientale et australe en juin dernier.

Dans le différend entre la FsfF et le Ccpc, la sortie de crise prônée par le ministre des Sports bute sur l'intransigeance des clubs frondeurs qui ne veulent pas entendre parler de ‘grâce’, ne se considérant pas comme fautifs. Par ailleurs, le ministère des Sports, comme l'ensemble du mouvement associatif, attend les conclusions des travaux du comité ad hoc composé de la Fifa, de la Caf, du ministère des Sports et de la Fsf qui doit définir un nouveau canevas juridique pour le football sénégalais. Une différence d'interprétation des nouveaux textes de la Fsf a valu à cette dernière un retrait de la délégation de pouvoirs et une réunion entre le ministère des Sports et la Fsf au siège de la Fifa à Zurich en décembre dernier.

En attendant, la Fsf doit travailler pour une qualification des ‘Lions’ à la phase finale de la Can 2008. Une victoire contre les ‘Etalons’ du Burkina Faso est impérative pour se qualifier pour la phase finale, prévue en janvier-février prochain au Ghana.

Source: APS / Walfadji

Article Lu 1393 fois

Mercredi 18 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State