Référence multimedia du sénégal
.
Google

Crise du foot les fédéraux rencontrent le ministre des sports ce mercredi : L’audience de tous les espoirs

Article Lu 1298 fois

Le différend qui oppose depuis des mois, le Cadre de concertation des présidents des clubs (Ccpc) à la Fédération sénégalaise de football (Fsf) va-t-il connaître son épilogue, avant la dix-huitième et dernière journée du championnat national D1 ? Le Ccpc y croit. C'est le sentiment qui est ressorti, hier, de l'audience que le ministre des Sports, Daouda Faye, a accordée aux présidents du Ccpc.



‘Le moment est venu pour qu'une solution soit définitivement trouvée, car cette situation que vit notre football dérange tout le peuple sénégalais, même le Chef de l'Etat n'est pas à l'aise dans cette crise’, soutient le porte-parole du Ccpc, Momar Ndiaye, à l'issue de la rencontre avec le ministre, tenue ce mardi.
Aussi, ajoute le président de la Jeanne d'Arc de Dakar, ‘le ministre nous a rencontré aujourd'hui. Demain (ce mercredi, ndlr), le tour reviendra à la Fédération. On estime que les solutions vont jaillir dans les prochaines heures, voire avant la dix-huitième journée. De cette discussion, des propositions ont été faites. On espère qu'on est sur la voie qui nous permettra de régler définitivement cette crise’. Mais, quelle sera la solution à cette crise ? ‘nous en parlerons après’, se contente de dire le président de la Jeanne d'Arc de Dakar, Momar Ndiaye. ‘Je me garde de vous en parler tout de suite, car on constate à chaque fois, qu'il y a toujours eu des fuites par ci et par là’, explique-t-il .

Toutefois, si le différend entre la Fédération et le Ccpc trouve une solution, les clubs frondeurs vont-ils renoncer à leur idée de mettre en place un championnat parallèle ? ‘si le problème est réglé, il sera donc réglé dans sa globalité. Nous allons nous retrouver. On va continuer à jouer le ballon partout dans le pays. Il n'y aura plus de crise. C'est notre souhait’, soutient Momar Ndiaye. Selon lui, à chaque fois que, le Ccpc arrête de jouer, c'est avec regret que les présidents des clubs le font. ‘Le football, c'est d'abord pour nous les présidents des clubs. Il nous appartient. Si on arrête de jouer, c'est à notre détriment. Ainsi, à chaque fois qu'on le fait, c'est la situation qui nous l'impose’, justifie le porte-parole du Ccpc.

Le Ccpc au sortir de sa rencontre avec le ministre précise qu'il n'y a ni un préalable, ni un deadline pour qu'une solution soit trouvée. Quant à la menace faite par certains membres du Ccpc de se retirer de toutes les disciplines du Sport sénégalais, si la solution à la crise du football n'était pas trouvée, notre interlocuteur note que, ‘le Ccpc ne raisonne plus dans ce sens, mais dans celui de trouver une solution à cette crise qui paralyse notre football, car, quand on parle de paix, on essaie de ranger les armes’. Mais, prévient-il, ‘au cas où, il n'y aurait pas de solutions, on peut imaginer n'importe quoi’.

La rencontre de cet après-midi entre le ministre des Sports et une délégation de la Fédération va éclairer un peu plus l'opinion sur la suite à donner à cette crise.

Donald NDEBEKA
Source: Walfadji

Article Lu 1298 fois

Mercredi 4 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State