Référence multimedia du sénégal
.
Google

Crise au Jaraaf de Dakar : Le week-end de tous les dangers

Article Lu 1365 fois

Engagés à débarquer le camp du président Wagane Diouf qu’ils accusent, à tort ou à raison, d’avoir très mal géré leur club, 25 membres du Conseil supérieur de gestion du Jaraaf s’engagent à tenir demain, quoi qu’il en coûte, une assemblée générale afin de le faire partir. Mais Wagane Diouf et compagnie n’entendent pas se laisser faire puisqu’ils ont décidé d’empêcher l’accès à Keur Jaraaf à leurs détracteurs.



Ça risque de chauffer ce week-end à Keur Jaraaf où les membres du club mythique de la Médina, déjà divisés en deux camps, risquent d’en venir aux mains. Décriant la ‘mauvaise gestion’ du club, depuis plus de quatre ans, 25 membres du Conseil supérieur de gestion du Jaraaf exigent la tenue, ce samedi, d’une assemblée générale extraordinaire afin de faire partir de la tête du club Wagane Diouf, le président du club et Cie. En point de presse hier, à leur siège, ces derniers qui trouvent ‘ridicule’ la démarche de leurs détracteurs, soulignent que le Jaraaf tiendra après demain, dimanche, une assemblée générale ordinaire pour présenter le bilan des quatre ans de gestion du club. ‘Une gestion très positive’, soutient Ass Mamoune Sèye qui est un affidé du président Wagane Diouf. Et pour contrecarrer les ‘putschistes’, il laisse entendre que ‘ces dissidents qui avaient déserté le club ne tiendront pas leur assemblée générale extraordinaire à Keur Jaraaf’. Une menace qui laisse de marbre Atoumane Diaw, Badara Diouf Mbaye Thiam…, décidés à tenir cette assemblée générale extraordinaire nulle part ailleurs qu’à Keur Jaraaf. Alors, tout est à craindre ce week-end à Keur Jaraaf où ces deux camps rivaux se sont donné rendez-vous pour une séance d’explication. Un rendez-vous qui fait craindre le pire.
Déjà, ne serait-ce qu’au niveau des deux conférences de presse, tenues de part et d’autre, des signes avant-coureurs se sont fait ressentir. En effet, lors de sa conférence de presse tenue avant-hier dans la salle polyvalente de la piscine olympique, le camp d’Atoumane Diaw avait engagé des ‘montagnes de muscles’ (body guards) pour veiller sur leur sécurité. De l’autre côté, en point de presse hier, à Keur Jaraaf, bien que n’ayant pas engagé des gorilles, le camp de Wagane Diouf se veut formel. ‘On prendra toutes les dispositions nécessaires pour leur empêcher l’accès à Keur Jaraaf’, avertit le conférencier Ass Mamoune Sèye. Selon lui, ‘ils ne tiendront pas leur assemblée générale extraordinaire à Keur Jaraaf parce que pour occuper ce siège, il faut une autorisation du président et du Conseil supérieur de gestion’. Ce que réfute le camp adverse qui précise que ‘ne serait-ce qu’à la demande d’une quinzaine de membres du Conseil supérieur de gestion, la tenue d’une assemblée générale ordinaire ou extraordinaire devient obligatoire’. Un argument balayé d’un revers de main par Ass Mamoune Sèye, Me El Hadji Diouf qui se disent prêts à bander leurs muscles pour empêcher l’accès à Keur Jaraaf au camp d’Atoumane Diaw. Alors, ça risque de chauffer ce week-end à Keur Jaraaf. A moins que les autorités compétentes de ce pays ne prennent les devants pour parer à toute éventualité.

Mamanding N. SONKO
Source: Walfadjri

Article Lu 1365 fois

Vendredi 24 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State