Référence multimedia du sénégal
.
Google

Crise à And Jef : Landing fait face à une rébellion ouverte

Article Lu 1277 fois

‘Halte à la capitulation !’. C'est le titre d'un appel à la résistance lancé par neuf responsables d'Aj/Pads qui travaillent pour faire échouer les retrouvailles entre Landing Savané et le président Wade. Car, pour ces cadres qui veulent mettre en place un courant de pensée, l’attitude de Landing Savané vis-à-vis du chef de l'Etat n’est, ni plus ni moins, qu’une ‘humiliante soumission’.



Crise à And Jef : Landing fait face à une rébellion ouverte
Un courant de pensée est en gestation dans le parti de Landing Savané. Les animateurs de ce courant qui sont sortis de leur silence, hier, à travers une déclaration intitulée ‘Halte à la capitulation !’, estiment que Landing Savané ‘a perdu son leadership’ et qu'Aj/Pads ne sert plus les intérêts du peuple, mais ceux du Pds. Les signataires de ladite déclaration au nombre de neuf veulent faire entendre raison à Landing Savané, Mamadou Diop Decroix et compagnie. Et la raison de leur coup de colère est à chercher dans ces retrouvailles entre Me Wade et Landing Savané. En effet, les ‘frondeurs’ regrettent le fait que ‘sans qu’un bilan sérieux n’ait été tiré de notre participation et des raisons véritables de nos résultats à ces élections, ces dirigeants sous la houlette du secrétaire général adjoint du parti, Mamadou Diop Decroix, profitant de la confusion post-électorale faisant suite au faible score du parti à la présidentielle, ont mis en branle toute sorte de moyens, dans le but de l’engager dans une voie de capitulation’. Et le clou, selon toujours Alassane Guissé, Daouda Diop, Mamadou Ly et consorts, c’est quand ‘une délégation d’une centaine de membres et dirigeants du parti, conduite par le secrétaire général du parti, Landing Savané, et son adjoint, est allée assurer de son soutien sans condition et sans préalables, le chef du Pds et de l’Etat’. L’affaire, indiquent-ils ‘avait les allures d’une allégeance humiliante faisant suite à une quémande dans laquelle des discussions sur un quelconque partenariat n’avaient aucune place’. Mieux, les responsables d’Aj/Pds sont accusés par les frondeurs d’avoir falsifié le contenu du Sep du 17 juin dernier pour justifier la nécessité d’aller retrouver Me Wade.
Ces cadres qui risquent d’entrer en rébellion ont lancé un appel ‘pour une nouvelle étape de la transition ouverte le 19 mars 2000’. Dans leur déclaration, les neuf cadres refusent de s'engager, comme ils le disent, ‘dans une voie de capitulation’. Et Daouda Diop, Alassane Guissé, Mamadou Ly et d’autres responsables veulent un courant fort qui pourra se massifier d’ici au prochain congrès pour faire retrouver à Aj/Pads sa ligne originelle. C’est pourquoi, les signataires du document invitant les militants à la résistance veulent, par ailleurs, que le débat se poursuive dans les fédérations et partout dans les rangs ‘pour mettre en échec ceux qui se drapent de la cause du peuple pour mieux la fourvoyer’. Et, selon toujours Daouda Diop, le courant n’hésitera pas à se présenter aux prochaines élections locales sous sa propre bannière si Landing Savané et Mamadou Diop Decroix continuent à s’arrimer derrière le Pds au détriment du parti.

Dans cette déclaration adressée aux militants et sympathisants, les ‘frondeurs’ affirment, en outre, que ‘la vérité est que les dirigeants capitulards ont détourné la volonté du parti de préserver sa dignité et les intérêts du peuple’. Les neuf frondeurs clament même que ‘l’entêtement de certains dirigeants à s’agripper au gouvernement’, vidait totalement la candidature de Landing Savané de sa substance. ‘La posture inconfortable qu’ils faisaient subir au parti, anéantissait tous les efforts faits pour rendre la candidature crédible et attractive’. Ce qui choque surtout les ‘frondeurs’, c'est que les responsables du parti ‘n'hésitent pas à s'adonner à des manœuvres de bas étage à l'encontre de responsables et militants’. Et pour preuve, Alassane Guissé, Mamadou Ly et leurs camarades évoquent les ‘arguments fallacieux’ mis en avant par Landing Savané, Mamadou Diop Decroix et Cie ‘pour justifier le changement de porte-parole’. Son maintien, écrivent-ils, ‘était devenu inacceptable, surtout après que ce dernier a eu l'audace de présenter au Sep l'alternative à laquelle fait face le parti en termes de capitulation ou redressement’.

Seulement, à en croire un haut responsable d'Aj/Pads, ces ‘frondeurs’ sont inconnus du mouvement des cadres du parti de Landing Savané. ‘L'un d'eux était dans le mouvement des jeunes tandis que l'autre est un membre du bureau politique qui milite à Tamba’, précise notre interlocuteur. Ce dernier se désole du fait que ces camarades veuillent adopter une attitude ‘fractionniste’ face à une décision prise majoritairement dans le parti. Ce cadre proche de Landing Savané rappelle que la réunion du 17 juin dernier pendant laquelle la question des retrouvailles avec Me Wade a été débattue, une écrasante majorité s'était dégagée en faveur d'un ‘dialogue avec Wade pour dessiner ensemble un nouveau partenariat’. Et, cela, d'autant plus que Me Wade a gagné les élections sans la contribution d'Aj/Pads. En effet, poursuit toujours ce cadre sous le sceau de l'anonymat, ‘ces militants sont en train d'adopter une attitude fractionniste. C'est la première fois dans un parti politique qu'une minorité essaie d'imposer son avis à une majorité’.

Georges Nesta DIOP
Source: Walfadjri

Article Lu 1277 fois

Mardi 21 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State