Référence multimedia du sénégal
.
Google

Création d'un grand parti présidentiel : Pourquoi Wade ne croit plus au Pds

Article Lu 11112 fois

Cheikh Diallo, le porte-parole de la Génération du concret, n'a certainement pas tort de prédire la mort très prochaine du Pds, ce parti si cher à Me Wade. En effet, le fondateur du futur ex-Pds ne sent plus vraiment son parti dont la simple évocation de l'appellation provoque l'ire des Sénégalais. D'où sa volonté longtemps et maintes fois réaffirmée de le dissoudre et de créer à sa place un grand parti de rassemblement comme l'Ump où le militant de la 25e heure n'aura aucun complexe face au libéral se disant ‘pur jus’.



Création d'un grand parti présidentiel : Pourquoi Wade ne croit plus au Pds
Malgré la volonté du chargé de la mobilisation du Pds de faire revivre le parti après la débâcle du 22 mars dernier, un constat s'impose à Farba Senghor et ses frères : Le pape du Sopi ne croit plus à la magie de son parti. Me Wade est convaincu que son parti n'attire plus beaucoup de monde. Et la plus belle preuve, c'est ce refus de plusieurs partis de la mouvance présidentielle de se fondre dans le Pds. La majeure partie de ces formations politiques préfère de loin la mise sur pied d'un grand parti que de s'identifier à une formation politique dont on dit qu'elle ne survivra pas à son fondateur. Surtout quand la simple évocation du nom de ce parti provoque l'ire de certains Sénégalais.
Mais, Me Wade semble jeter l'anathème sur ses bras droits qui sont, à ses yeux, responsables de la mauvaise gestion du Pds. ‘Le parti, c’est moi qui l’ai créé et j’ai réussi à l’amener au pouvoir. J’ai eu confiance à des gens qui, malheureusement, n’ont pas prouvé. Alors, j’ai décidé de le reprendre en main’, a déclaré Me Wade face à ses militants vivant en Belgique (voir aussi ci-contre). Le secrétaire général national du Pds d'ajouter que les rivalités politiques entre les responsables libéraux et la manière dont les investitures ont été faites lors des dernières élections locales, ont porté un coup dur au parti qui doit rebondir. ‘Je reprends les rênes du parti en main et j’envisage de le rebaptiser Pdsl’, a-t-il avoué à ses militants du Benelux. Plus qu'une reprise en main du parti, il s'agira tout simplement de la création d'une nouvelle formation politique pour les prochaines échéances. L'actuel Pds ayant montré ses limites le 22 mars dernier.

Cheikh Diallo, le porte-parole de la Génération du concret, n'a donc pas tort de prédire la mort très prochaine du Pds, ce parti si cher à Me Wade. En effet, le fondateur du futur ex-Pds ne sent plus vraiment son parti. D'où sa volonté longtemps et maintes fois réaffirmée de le dissoudre et de créer à sa place un grand parti de rassemblement comme l'Ump où le militant de la 25e heure n'aura aucun complexe face au libéral se disant ‘pur jus’.

Par ailleurs, cette décision de Me Wade de reprendre en main le Pds ou le Pdsl s'avère comme une volonté de couper court à la rumeur qui circule sur le retour d'Idrissa Seck pour diriger le futur grand parti en gestation. De même que cette sortie de Wade tempérera les ardeurs de ceux qui taillent déjà à Karim Wade le costume du futur patron du parti présidentiel en gestation. En clair, Me Wade n'est donc pas décidé à laisser son legs entre des mains inexpertes qui pourraient brader son patrimoine et être la cause d'une défaite à la présidentielle de 2012. Les libéraux voulant rester aussi longtemps que possible au pouvoir, il y a lieu de retoucher ou réformer le Pds qui ne fait apparemment plus recette.

Georges Nesta DIOP

Source: Walfadjri

Article Lu 11112 fois

Lundi 6 Juillet 2009





1.Posté par falou le 06/07/2009 16:25
pfff, pure elucubration! rebaptise ton parti comme tu veux vieux père les senegalais t'ont vomi dores et dejà!

2.Posté par talibe le 06/07/2009 16:31
dafal lola nekhe beugeul lola nekhe lepu danga kofi bayi le seul important est travaile pour le pays

3.Posté par cidy le 06/07/2009 16:43
ça change quoi?

4.Posté par BOUKI SINE le 06/07/2009 17:10
Si maître Wade veut offrir un parti "clé en main" à son fils Karim, il serait en effet, préférable de dissoudre le PDS pour créer un nouveau parti, qui comme pour le gouvernement sera dirigé par des membres de la Génération du Concret tous soumis à Karim Wade.

5.Posté par moussa le 07/07/2009 17:37
Masseck NDIAYE n'a jamais dit la vérité à Abdoulaye WADE
Qui'est qu'il a réalisé à Saint-Louis, rien que des jadins publics à coté du fleuve et des berges
Il laisse une mairie trés endettée
Une ville avec un patrimoine trés mal entretenu
Sans respect aux citoyens qui lui a valu sa défaite aux élections locales à Saint-Louis
Il n'a gagné aucun bureau de vote ;il a été laminé partout
Il doit avoir honte d'accusé des gens qui ne lui on rien fait
Wade lui avait donné tous les moyens du parti et de l'etat pour gagner mais au senegal l'argent ne fait plus gagner des élections,maintemant il faut etre credible, promouvoir une bonne ethique et morale

Bon vent à Masseck ndiaye Saint-Louis réclame des Leader de type nouveau et ont l'esprit d'écoute
Retourne à Kebemer ou reste à Dakar pour gere le pain de Wade, le conseil econmique et social équipé par vos copins

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State