Référence multimedia du sénégal
.
Google

Coopération décentralisée franco-sénégalaise : 38 milliards de francs de financement en seize ans de partenariat

Article Lu 1874 fois

L’importance de la coopération décentralisée dans le développement n’est plus à démontrer pour les collectivités. Les partenariats de coopération décentralisée qui lient les collectivités françaises à celles du Sénégal ont permis entre 1994 et 2008 de financer des programmes divers pour un montant de 38 milliards.



Coopération décentralisée franco-sénégalaise : 38 milliards de francs de financement en seize ans de partenariat
Avant le vote de la loi sur la décentralisation de 1996 au Sénégal la coopération entre les collectivités locales du nord et celles sénégalaises se réduisait essentiellement à des activités de jumelage ou à des actions initiées par des émigrés dans leurs localités. Après l’entrée en vigueur de la décentralisation marquant le transfert de certaines compétences aux collectivités locales, on a assisté à une montée en puissance de la coopération décentralisée au niveau d’actions concrètes de développement comme en matière d’adduction d’eau potable, de développement rural et urbain avec la construction d’infrastructures sociales de base dans le domaine de la santé et de l’éducation, entre autres. A ce propos, les chiffres délivrés par le Service de coopération et d’action culturelle (Scac) de l’ambassade de France au Sénégal attestent du dynamisme de la coopération décentralisée franco-sénégalaise. Ainsi pendant la période 1994-2008, on dénombre l’existence de 95 partenariats de coopération décentralisées entre collectivités françaises et sénégalaises. Sur ces 95, 72 partenariats étaient actifs jusqu’en octobre 2009 ; 7 ont été abandonnés pour des raisons diverses : allant du renouvellement des élus, à une rupture de contrat de confiance, en passant par des objectifs divergents au niveau des communes et communautés rurales.
L’ensemble des partenariats entre collectivités locales françaises et sénégalaises a permis d’apporter, au titre de la coopération décentralisée, un montant total de financement de programmes qui s’élève à 57,4 millions d’euros, soit 38 milliards Cfa, d’après l’ambassadeur de France au Sénégal.

Selon Jean Christophe Rufin qui présidait, hier, à côté du directeur de cabinet du ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et des Transports aériens, cela a fait une moyenne de 2, 6 milliards de francs Cfa ces quinze dernières années. A cela s’ajoute le cofinancement du ministère français des Affaires étrangères et européennes qui représente 8,5 milliards de f Cfa (13 millions d’euros), soit près du quart de la contribution sénégalaise (23 %) avec une moyenne de 600 millions de f Cfa par an.

L’atlas de la coopération décentralisée franco-sénégalaise qui a été élaboré pour rendre visible toutes ces actions, renseigne que sur les onze régions que comptait le Sénégal au moment de l’étude en 2008, toutes ont bénéficié d’au moins un partenariat. Reste que certaines régions ont été particulièrement favorisées allant jusqu’à bénéficier de plus de dix partenariats actifs. C’est le cas notamment de Saint-Louis et de Ziguinchor avec 14 partenariats.

Pour ce qui est de la répartition financière par type de collectivités, ce sont les conseils régionaux sénégalais qui viennent en tête avec 40 % de la contribution, soit près de 22,7 milliards d’euros bien qu’ayant le nombre de partenariats le plus faible avec seulement seize. Les communes, avec 43 partenariats - dont 29 actifs - ont bénéficié de 22 % de la contribution, soit 31,1 millions d’euros. Quant aux communautés rurales sénégalaises, avec 26 partenariats dont 23 actifs, elles ont reçu dans leur escarcelle 7,729 milliards Cfa de subvention et bénéficié de 20 % de la contribution dans le cadre de la coopération décentralisée ces seize dernière années.

La société civile n’a pas été en reste. Une revue de la coopération franco-sénégalaise avec la société civile entre 1997 et 2006 renseigne que 3,2 milliards de Fcfa ont été consacrés à la mise en œuvre de 46 projets portés par quelque 30 associations françaises au Sénégal. Le fonds social de développement dans la même période de temps a soutenu 105 projets portés par quelque 90 associations et collectivités locales sénégalaises pour un montant total de plus de 2,6 milliards de francs Cfa.

Mamadou SARR
Source Walfadjri

Article Lu 1874 fois

Vendredi 23 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State