Référence multimedia du sénégal
.
Google

Contraception féminine : Les imams s’opposent à son utilisation en cachette

Article Lu 11651 fois

La planification familiale même s’il est toléré par la religion musulmane le fait que certaines femmes s’y abonnent sans l’aval de leurs époux semble déranger les guides religieux de certaines localités.



L’initiative des acteurs de la santé de la reproduction qui incitent les femmes à utiliser des méthodes contraceptives sans l’aval de leurs conjoints, ne semble pas plaire aux guides religieux. Et les imams que nous avons rencontrés sur leurs lieux de culte, sont largement revenus sur les motifs qui les poussent à ne pas tolérer ce genre d’initiative. Pour l’imam de la mosquée de la rue 10, il est intolérable qu’une femme musulmane prenne des initiatives concernant sa vie de couple sans l’accord de son mari. Pour lui, il est impératif qu’une femme mariée informe son époux afin qu’ensemble, ils puissent prendre les décisions idoines, sinon leur vie de couple pourrait se disloquer.
Allant plus loin dans ses propos, Cheikh Mbodj, imam de la mosquée Cheikh Wade de Guédiawaye, estime que la femme a intérêt à tout mettre en œuvre pour convaincre son mari de la laisser utiliser des méthodes contraceptives lui permettant d’assurer sa santé et celle de sa progéniture. Car, si la femme se retrouve avec des complications dues à l’utilisation de la contraception, le mari peut refuser de prendre en charge ses frais médicaux. Ces conflits sont fréquents dans son quartier, selon Cheikh Mbodji. ‘Il m’arrive de secourir des femmes dont l’organisme n’a pas pu supporter la méthode de conception adoptée et dont le mari, pris au dépourvu, refuse de manière catégorique de prendre en charge ses frais médicaux’, explique-t-il. Pour l’imam de la mosquée de Grand-Dakar, Babacar Diouf, certes, ‘l’utilisation des méthodes contraceptives est le meilleur moyen diminuer la mortalité maternelle, cependant, il est inconcevable que les femmes prennent une décision si importante pour la vie de couple sans l’aval de leurs maris’.

Ainsi, les imams invitent les acteurs de santé de la reproduction à changer de stratégie, de descendre sur le terrain pour mieux informer les maris sur les risques que courent leurs épouses avec les accouchements rapprochés.

Toutefois, ils recommandent aux femmes qui ont recouru à tous les moyens pour vaincre leurs conjoints en vain, de se retourner vers la famille du mari ou les personnes ressources de leurs quartiers pour qu’elles les aident à vaincre leurs réticences.

Paule Kadja TRAORE
Source Walfadjri

Article Lu 11651 fois

Mardi 19 Janvier 2010





1.Posté par Bakh le 19/01/2010 14:56
Il faut informer et discuter c'est ce que l'islam veut. De plus il ne faut pas se reposer sur les imams mais il faut faire ses propres recherches dans le livre Saint. Ne vous laissez pas guider par des hommes mais par Allah et son Prophète. Si ce sont des guides religieux, tout ce qu'ils vous disent vérifiez le dans le Coran et la Sunna! Un conseil évitez ceux qui se couvre de l'habit de la religion pour convoiter le bas monde.

2.Posté par fadiagne le 19/01/2010 14:58
Osés ces imams qui interdisent des choses faites en cachette. Chers imams si vous saviez ce que font Kara et Béthio en cachette. Ce que fait Abdoulaye Wade en cachette en plus des détournements et autres actes de délinquance. Ce que prépare Idrissa Seck sur le dos des rares sénégalais qui lui font encore confiance et ce qu'il prépare en cachette pour ridiculiser Krime Wade. Ce que dit un grand marabout du pays sur le dos d'un grand guide d'une grande confrérie qui avait préféré fêter la Tabaski un jour plus tard..... ce que regardent beaucoup de musulmans en cachette sur leur TV HD dans l'obscurité ...Chez Eux. A quoi pensent certains imams envahis par les problèmes de la vie quand ils guident la prière du soir dans leur quartier...... à suivre

3.Posté par Comprendre le 19/01/2010 16:06
fadiagne : On ne doit pas tout dire, nous avons tous des cadavres dans nos armoires

4.Posté par Seck Ndanane le 19/01/2010 16:27
Il y en a de ces têtes qui confondent tout ici. Encore une fois ce qu'on fait en cachette et qui relève d'une intention, est différent de ce qu'on fait en cachette et qui est relatif à la surprise.

Pour la contraception, c'est une décision que prennent certaines femmes sans prévenir leur mari au préalable.
Les Imams ne veulent pas qu'ils y ait une inconsidération dans la vi de couple. Ils incitent à cet effet au dialogue, que chacun soit au courant.
Par contre, si la femme prend une décision unilatérale, ça peut choquer le mari qui se sentira absent voire irresponsable dans le foyer.

Ceci est différent de préparer une chose qui n'est qu'intentionnelle. Nul ne peut lire sur l'intention d'autrui si ce n'est Dieu. Donc là danio wara mandou jusqu'à preuve du contraire.

5.Posté par Seck Ndanane le 19/01/2010 16:30
En tout cas, au post N°1 Bakh a tout dit:

Il faut informer et discuter c'est ce que l'islam veut. De plus il ne faut pas se reposer sur les imams mais il faut faire ses propres recherches dans le livre Saint. Ne vous laissez pas guider par des hommes mais par Allah et son Prophète. Si ce sont des guides religieux, tout ce qu'ils vous disent vérifiez le dans le Coran et la Sunna! Un conseil évitez ceux qui se couvre de l'habit de la religion pour convoiter le bas monde.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State