Référence multimedia du sénégal
.
Google

Conséquence de deux grâces présidentielles: Farba Senghor soustrait des mains de Dame Justice

Article Lu 1923 fois

Éteignez le feu, la fumée se dissipera. Me Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal, a appliqué cette loi physique dans l’espace politique. Les grâces, qu’il a accordées au journaliste El Malick Seck et aux bourreaux du journal de celui-ci et du quotidien « L’As », semblent clairement indiquer que le prétendu commanditaire des casseurs ne sera plus inquiété ; Farba Senghor, en l’occurrence.



Me Abdoulaye Wade a pris du temps pour résoudre un épineux problème : comment soustraire des mains de Dame Justice son ancien ministre Farba Senghor, qui devait passer devant la Haute Cour de Justice ; pour avoir été cité comme commanditaire du saccage des locaux des quotidiens « L’As » et « 24 H Chrono ». Le chef de l’Etat a trouvé, et exécuté un coup de Jarnac : il a signé, hier, deux grâces. La première a profité, douloureusement, au journaliste El Malick Seck, directeur de publication de « 24 H Chrono ». M. Seck croupissait depuis huit longs mois en prison pour « injures » au chef de l’État. Cette première grâce en cachait une autre, qu’aucun républicain ne souhaitait. Elle a tiré de prison les brigands qui avaient saccagé les locaux de deux journaux et lynché de pauvres travailleurs.

La trouvaille de Me Wade est simplement machiavélique. Elle est astucieuse, en ce sens qu’avec la libération des casseurs, qui avaient cité le nom de Farba Senghor comme leur commanditaire lors du procès à l’issue duquel ils avaient été condamnés, c’est celui-ci qui jubile désormais. Car, pour qu’il soit traduit devant la Haute Cour de Justice, il faudra que ses prétendus complices soient entendus. Est-ce juridiquement possible ? Si oui, comment ? Les profanes ont depuis hier des migraines. Pourtant, sénateurs et députés avaient été désignés pour siéger dans la Cour qui devait entendre et juger Farba Senghor.

Par ce double acte, Me Wade dit comme à El Malick : « C’est parce que vous m’avez calomnié et insulté que des nervis s’en étaient pris à vous. Maintenant, puisque je vous ai pardonné, j’en fais de même avec ceux qui avaient brisé votre local et vos matériels ». Une chose est sûre : même libre, El Malick doit avoir mal, très mal. Mais, que voulez-vous citoyens ?

Alioune Badara DIALLO
Source L'Office


Article Lu 1923 fois

Dimanche 26 Avril 2009





1.Posté par miss le 26/04/2009 08:23
thiéy mon cher sénégal. pays bou amoul loi nguéne ték né di na avancé. mane dé awma si yakar. farba dvé répondr d ces actes, li c tro facile

2.Posté par zoo le 26/04/2009 08:51
c est l hypocritie qui nous retarde comment El Malick a sa sortie de prison peut affirmer qu il est content car il est sorti en meme temps que ses bourreaux qui ont saccages son loacal et celui de l "As'.
La lutte devrait continuer n ayait peur d Abdoulaye wade, il est tout pres de la fin de son regne.
1 president qui viole les lois, minimise les institutions, ne peut qu avoir une fin desastreuse.et croyez moi vous le verrez bientot!

3.Posté par Badiane le 26/04/2009 09:40
El Malick est libre de remercier notre monarque national pour avoir ordonne sa liberation. Cependant, il n'avait pas le droit de disculper les nervis de Farba car il n'etait pas la seule victime de leur banditisme. Le journal "LAS" a aussi subi leurs atrocites. Donc, ne serait ce que pour cette raison, il aurait du eviter de mettre trop d'eau dans le moulin de SA MAJESTE. Contrairement à Laye Diaw qui qualifie son geste d'elegance, nous pensons que ses propos indiquent clairement les termes du deal extra judiciaire et renseignent sur la faiblesse de son etat d'esprit .

4.Posté par alain le 26/04/2009 10:03
c est triste le sort du pays.............si on ne juge pas des terreurs.......dans ce pays on doit fermer la justice parcequ il n existe que pour les demunis.....si farba se fait oublier par la justice a cause de wade.........franchement personne ne doit plud etre juge dans ce pays.........parceq ul y a pas de lois..........

5.Posté par kandaw le 26/04/2009 13:08
nul ne doit s'étonner de cette situation car apparemment tout le monde l'a voulue.
la justice qui depuis des mois n'a pas pu s'appliquer a farba
les journalistes qui n'ont cesse de faire pression pour liberer un des leurs qui légalement était fautif.
un président qui prône la justice a double vitesse
nous le bas peuple subissons en pensant que c'est la volonté divine....

6.Posté par papis le 26/04/2009 13:49
wade est un lache sa soeur est dècèdè que DIEU l'acueille dans son paradis , mais wade doit savoir qu'un jour ou l'autre lui aussi doit rendre compte de tous ses mèfaits qu'il est entrain de faire

7.Posté par Diëugg le 26/04/2009 14:04
La question se pose du COURAGE de El Malick. Cher Monsieur El Malick, vous auriez dû sortir et vous taire et ç'aurait été en votre honneur. Laisser les remerciements à vos parents qui ont eu leurs raisons pour le faire. Mais pour la jeunesse, pour le courage et pour la justice dans ce pays vous auriez dû garder le silence au lieu de répéter et de laisser croire que Abdoulaye Wade est un bienfaiteur dans ce cas. Vous êtes bien placé pour témoigner de l'absence de justice dans cette république "bananière".....

8.Posté par jolofman le 26/04/2009 17:06
Senegalais dagnou beug lou yomb. Toute le monde a demande la liberation de El Malick apres k'il a ete condamne par la justice, le president le graci, tout le monde est content. il graci d'autre condamne par la justice et now gnieup di kass?? Bou kene wakh dara, I think that they all did the same thing: Break the law

9.Posté par doualy le 26/04/2009 18:03
goorgui doyalnaniou sopi sapina!!!
goorgui doyalnaniou sopi sapina!!!
goorgui doyalnaniou sopi sapina!!!
goorgui doyalnaniou sopi sapina!!!
merci pape et cheikh

10.Posté par jules le 26/04/2009 18:54
Farba un commanditaire commandite

11.Posté par B737-900 le 27/04/2009 01:41
Comment peut tu remercier quelqu'un qui t' a enfermé pendant huit mois Monsieur SECK à ta place j'aurai fermé ma gueule tu dois avoir HONTE de remercier ton tortionnaire pauvre journaliste.

12.Posté par Badiane le 27/04/2009 06:10
« Tout serait perdu si le même homme ou le même corps exerçait ces trois pouvoirs : celui de faire les lois, celui d'exécuter les résolutions publiques et celui de juger les crimes ou les différends des particuliers », Montesquieu.
La théorie de la séparation des pouvoirs a été élaborée par Locke et Montesquieu et visait à séparer les différentes fonctions de l'Etat afin de limiter l'arbitraire et d'empêcher les abus liés à l'exercice de missions souveraines (Fonction législative, exécutive et judiciaire). Juste un rappel pour cet ancien avocat devenu Maître dans l’art de jeter des ordures dans l’espace judiciaire. Assurément, il ne fait guère la fierté du barreau Sénégalais, cet ancien avocat .

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State