Référence multimedia du sénégal
.
Google

Conseiller spécial du président de la République : Pierre Goudiaby Atépa démissionne de son poste

Article Lu 1529 fois

Secousse tellurique au palais de la République ! Pierre Goudiaby Atépa démissionne de son poste de conseiller spécial du président de la République. L'architecte attitré du chef de l'Etat excipe de raisons professionnelles et personnelles pour expliquer son geste. Mais, ces arguments ne sont-ils pas l'arbre qui cache… la vérité quand on sait qu'Atépa avait très mal pris son désaveu par le porte-parole du président Wade relativement à sa médiation pour renouer le fil du dialogue entre le pouvoir et l'opposition dite significative.



Conseiller spécial du président de la République : Pierre Goudiaby Atépa démissionne de son poste
Ça bouge au palais de la République ! Le très dévoué architecte et conseiller spécial du président de la République, Pierre Goudiaby Atépa, rend le tablier. Dans une lettre solennelle, en date du 24 juin, adressée au président Wade, il lui exprime, le propos empreint de courtoisie, sa volonté de se voir décharger de ses fonctions de conseiller spécial. ‘Il m'est apparu, … suite à un examen introspectif et pour des considérations purement personnelles et professionnelles qu'un allègement de mes charges actuelles devrait me permettre d'apporter une nouvelle forme d'accompagnement dans votre mission de bâtisseur du Sénégal nouveau’, écrit le désormais ex-architecte conseil du président Wade. Et de se faire plus analytique : ‘Je souhaite, par conséquent, vous demander de mettre fin à mes fonctions de conseiller spécial auprès de Monsieur le président de la République’.
Pourquoi Atépa quitte-t-il le palais de la République ? L'ex-conseiller spécial du président Wade excipe de raisons professionnelles. ‘Car, ayant ouvert des bureaux de représentation de mon groupe en Inde, en Russie, en Chine, aux Emirats arabes et aux Etats-Unis, je souhaite me concentrer sur le développement de ces activités, convaincus que je suis que les opérateurs économiques africains doivent être présents sur toutes ces places pour conforter ainsi la place de l'Afrique dans le nouveau village économique planbétaire’, explique Pierre Goudiaby Atépa. Mais, cette explication n'est-elle pas l'arbre qui cache… la vérité ? On a souvenance que l'ex-conseiller spécial du chef de l'Etat avait été désavoué par le porte-parole du président Wade à propos de sa médiation pour renouer le fil du dialogue entre le pouvoir et l'opposition dite significative avant que celle-ci ne se radicalise dans sa décision de boycotter les élections législatives. On sait, également, que Pierre Goudiaby Atépa avait pu obtenir l'accord des deux parties et que c'est à la veille de la rencontre que les choses se sont râpées. Certains proches du chef de l'Etat auraient dissuadé ce dernier de tailler bavette avec ‘une opposition qui ne reconnaît pas sa victoire’. Le communiqué du porte-parole du président Wade finira de tout jeter aux orties. Dans la déclaration, ce dernier présice que le chef de l'Etat n'a jamais accepté de rencontrer l'opposition boycotteuse. Un pied de nez pour Atépa qui n'a eu que le tort de vouloir sortir son mentor d'une situation délicate. La couleuvre était trop grosse pour que l'architecte de Me Wade puisse la digérer. Mais, l'homme va ravaler son amertume et se contente d'une petite déclaration qui en dit long sur son état d'esprit :’Ceux qui ont dissuadé le président Wade ne lui rendent pas service.

Ce malheureux épisode a-t-il été la goutte de trop qui a poussé Atépa à claquer la porte du palais de République ? On sait que ce dernier a eu à essuyer des coups de la part de certains membres de l'entourage du chef de l'Etat. En tout cas, depuis qu'il a été désavoué, c'est le silence radio de la part de Pierre Goudiaby Atépa. Jusqu'à sa rencontre, dimanche dernier, avec le président Wade au cours de laquelle il a rendu le tablier. Une démission que le chef de l'Etat a acceptée non sans regret.

Cependant, les relations entre le président Wade et Pierre Goudiaby Atépa ne semblent pas avoir souffert de cette décision. Le compagnonnage entre les deux hommes va se poursuivre. En fait, Atépa quitte le palais de la République, mais il reste avec Me Wade. Et il l'a clairement siginfié à celui-ci dans sa lettre de démission. ‘Cependant, malgré mon éloignement souhaité de la sphère de la présidence, il demeure que pour la poursuite des projets que vous m'avez confiés, comme pour tout autre programme ou mission dans lesquels il vous palirait de m'impliquer, je resterai, aujourd'hui comme demain et plus qu'hier, votre fidèle et dévoué serviteur’, précise Atépa.

Par ailleurs, nous avons appris que l'ex-conseiller spécial du président Wade a décidé de mettre en place un culb de réflexion, à l'instar du Club nation et développement (Cnd), à la différence que la trouvaille d'Atépa sera étendue à l'échelle continentale et à la diaspora. Ce club viserait, de sources conconrdantes, à participer et à encourager le débat d'idées. Mais, selon nos interlocuteurs, Me Wade, dont la complicité intellectuelle avec Atépa est proverbiale, ne serait pas étranger à une telle décision. Le chef de l'Etat chercherait-il à mettre en selle Atépa, dans la perspective du gouvernement continental, pour asseoir son leadership continental ?

Amadou DIOUF
Source: Walfadji

Article Lu 1529 fois

Mardi 26 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State