Référence multimedia du sénégal
.
Google

Conseil municipal de Bambey : chronique d’une impasse menant à la dissolution

Article Lu 1772 fois


La dissolution jeudi en Conseil des ministres du Conseil municipal de la Bambey (centre) qui sera désormais géré par une délégation spéciale est l’aboutissement d’une impasse née de blocages successifs dans le fonctionnement de l’institution orchestrés par le Collectif des conseillers municipaux du Parti démocratique sénégalais (PDS, parti au pouvoir).



En effet, prévue une première fois, le 27 mars, la session du Conseil municipal n’a pu se tenir du fait des partisans de la vice-présidente à l’Assemblée Nationale, Aida Mbodj qui envahissent la salle en fracassant au passage une porte. Avant tout, ils réclament les comptes administratifs de 2005/2006, les comptes de gestion du percepteur et les comptes de gestion matières du maire pour les exercices allant de 2003 à 2006.

Constatant l’impossibilité de se réunir, le préfet du département Mamadou Oumar Baldé déclare qu’il n’a pas ‘’les prérogatives pour faire la police à l’intérieur de la salle du conseil’’ municipal.

Rebelote de la part du Collectif des conseillers du PDS qui, comme promis, bloque la session convoquée à nouveau le 31 mars par le maire Pape Diouf en vue de se pencher sur le budget.

Devant une telle situation, le préfet prend un arrêté interdisant ’’toute réunion publique ou privée’’ sur le territoire communal au motif qu’il y a ’’des menaces et troubles à l’ordre public’’.

Pendant ce temps, le dialogue de sourds persiste : là où les partisans de Aida Mbodji veulent coûte que coûte aboutir à la dissolution du conseil municipal et son remplacement par une délégation spéciale, le maire Pape Diouf et ses conseillers appellent à l’apaisement non sans inviter les autorités à prendre les dispositions adéquates pour faire respecter la loi.

Pape Diouf, en attendant, commet un huissier qui fait signer 25 conseillers sur les 36. Ils se disent ainsi prêts à siéger pour statuer sur le budget.

Nouvelle convocation pour le 10 avril et nouvelle opposition du Collectif des conseillers du Pds qui campent toujours sur ses positions.

On en était à cette impasse, quand le décret est tombé, mettant un terme à la polémique qui a secoué tout le landerneau politique de la région de Diourbel.

Après le Conseil régional de Diourbel, la mairie de Bambey constitue la 2-ème collectivité locale à passer sous le régime de la délégation spéciale. Dans les deux cas, ce sont des partisans de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, (Oumar Sarr et Pape Diouf) qui perdent leurs fauteuils de maire.

Source: APS

Article Lu 1772 fois

Samedi 26 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State