Référence multimedia du sénégal
.
Google

Conseil des ministres : Le chef de l’Etat appelle les Sénégalais de l’extérieur à participer au Plan Reva

Article Lu 1430 fois


Le Conseil des ministres s’est réuni, le jeudi 07 février 2008, au Palais de la République, sous la présidence du chef de l’Etat, Son Excellence Me Abdoulaye Wade.

Dans sa communication, M. le président de la République a fait part au Conseil, des audiences, qu’il a accordées :

le lundi 28 janvier 2008, au Nonce apostolique du Sénégal, venu faire une visite d’adieu et remercier par la même occasion, le chef de l’Etat, pour tout le soutien dont il a bénéficié durant son séjour au Sénégal.

Le chef de l’Etat s’est fortement réjoui, de l’appréciation positive par ce dernier, de cette exception sénégalaise, qui fait que musulmans et chrétiens cohabitent en paix et en harmonie.

M. le président de la République a, par la même occasion, adressé ses vives félicitations au Nonce apostolique pour sa parfaite intégration dans la communauté sénégalaise, sa discrétion et son haut esprit de discernement.

Le chef de l’Etat lui a également demandé de transmettre ses remerciements très distingués au pape Benoît XVI.

Le lundi 04 février 2008, au général de Brigade Langtomboug Tamba, chef d’état-major des Forces armées de la Gambie, en compagnie de son homologue sénégalais, qui a vivement remercié le chef de l’Etat, pour l’appui qu’il ne cesse d’apporter au peuple gambien.

M. le président de la République a, à cette occasion, adressé ses chaleureux salutations et remerciements à son frère et ami, Son Excellence M. Yaya. A. J. J. Jammeh, président de la République de la Gambie.

Le mardi 05 février 2008, à M. Venkat Subramanian, Président-directeur général de India Exim-Bank.

M. le président de la République a magnifié la qualité et le dynamisme de la coopération avec l’Inde.

Le chef de l’Etat a, à cette occasion, demandé au gouvernement, de s’inspirer du modèle indien de la commercialisation dans le domaine agricole.

Le chef de l’Etat a, en outre, évoqué sa participation, du jeudi 24 au dimanche 27 janvier 2008, au Forum de Davos.

M. le président de la République a, à ce sujet, informé de sa participation au Private meeting on G8 and Africa Development réunie autour du Premier ministre japonais, M. Yasuo Fukuda, M. Bill Gates, président de Microsoft, M. Robert Zoellick, Président de la Banque mondiale et diverses autres personnalités.

Le chef de l’Etat a, au cours de cette session, rappelé les objectifs du Nepad, souligné l’importance des infrastructures en Afrique en évoquant le tour de table organisé le 24 janvier 2008 à Dakar avec les ministres africains chargés des Infrastructures et les bailleurs de fonds, rappelé l’importance accordée à l’éducation au Sénégal et évoqué le Fonds de solidarité numérique. M. le président de la République s’est, par la même occasion, félicité que le Japon ait choisi comme thème du G8 : « Le développement de l’Afrique ».

En marge du Forum, le chef de l’Etat a eu des entretiens avec plusieurs personnalités parmi lesquelles :

M. Maxime Bernier, ministre des Affaires étrangères du Canada ;

Mme Leitizia Morati, maire de Milan, première commune à adhérer au Fonds de solidarité numérique.

Le Plan Reva, la Fracture numérique, la Conférence prochaine sur la Grande Muraille Verte et les Bassins de rétention, ont, entre autres, été abordés.

M. le président de la République a fortement remercié Mme Morati, pour le don de l’Hôpital ambulant qui a été fait par sa commune au profit de la Fondation Education Santé.

M. William Loris de l’Organisation internationale de Droit du Développement.

Le chef de l’Etat s’est fortement réjoui de l’appréciation positive faite par ce dernier du rôle que le Sénégal joue au sein de cette organisation.

M. Soud Ba’Alawy, Exécutive chairman, Dubai Group.

M. le président de la République a, à cette occasion, loué l’intelligence et le sens des affaires du peuple émirati qui a réussi à faire des Emirats arabes unis, sans ressources pétrolières, la plaque tournante du monde, grâce à leur génie et à leur intelligence.

Le chef de l’Etat s’est, à ce sujet, fortement réjoui des trois projets prioritaires retenu par le Président de Dubaï Group au Sénégal à savoir : la création d’une Banque islamique régionale au Sénégal qui couvrirait toute la sous-région, le développement d’un partenariat en matière financière, l’immobilier haut de gamme et l’hôtellerie.

M. Bassine Awadallah, Chief of royal court de Sa Majesté le roi de Jordanie.

Plusieurs questions ont été abordées parmi lesquelles, les préparatifs du sommet de l’Organisation de la conférence islamique, la contribution du Royaume de Jordanie en matière de sécurité et de protocole.

M. Elie Wiezel, Prix Nobel de la Paix.

M ; le président de la République a, à cet effet, demandé au Premier ministre de matérialiser, dans les meilleurs délais, sa proposition d’offrir un siège à Gorée à l’Association des Prix Nobel.

Professor Klaus Schwab, Executive Chairman World Economic Forum.

Le chef de l’Etat s’est vivement félicité de la bonne organisation du forum de Davos 2008 et a proposé la tenue, au Sénégal, d’un Forum économique « Middle east-Africa ».

M. Jacques Attali, président de Planet Finance venu présenter les développements de Planet Finance au Sénégal dans le cadre de la micro finance. M. le président de la République a demandé à cet effet de recevoir le représentant régional afin d’examiner les différentes possibilités de collaboration.

M. Aditya Mittal, Chief financial officer, Arceleor/Mittal.

M. le président de la République a, au cours de cette rencontre, demandé à M. Mittal, d’envoyer un groupe technique au Sénégal, afin d’arrêter le tracé définitif du chemin de fer et de choisir une localisation optimale pour le port minéralier.

Le chef de l’Etat a aussi évoqué, son intérêt pour la création d’une usine de métallurgie à Tambacounda avec un Centre de formation aux métiers du fer.

M. le président de la République a fortement apprécié l’engagement du Groupe Mittal à réaliser quarante-cinq (45) projets sociaux autour du Grand projet minier.

Le chef de l’Etat a, par ailleurs, informé le Conseil de sa participation, du 31 janvier au 02 février 2008, à Addis-Abeba, à la 10ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, consacrée essentiellement :

1 - Au développement industriel en Afrique.

M. le président de la République a, à cette occasion, insisté sur l’expérience en cours au Sénégal avec le Groupe Mittal et sur la nécessité de créer les conditions de développement d’une industrie locale à tous les échelons, y compris le recours au petit matériel et outillage, pour créer de la valeur ajoutée en Afrique.

2 - Au rapport du Comité des Dix concernant l’état des négociations sur la réforme du Conseil de sécurité.

Le chef de l’Etat a, à ce propos, réaffirmé l’impérieuse nécessité de réparer l’injustice historique faite à l’Afrique, en lui allouant un siège de membre permanent avec droit de veto, en dehors même du processus général de la réforme en cours.

3- Aux conflits en Afrique.

Un débat approfondi a été consacré à la situation au Kenya, au Tchad, aux Comores et au Darfour.

M. le président de la République a beaucoup insisté sur la responsabilité des dirigeants africains dans la prévention et le règlement de ces conflits.

4- Au rapport sur le tour de table sur les infrastructures, organisé à Dakar le 24 janvier 2008.

Le chef de l’Etat a, également, adressé ses vives félicitations à Son Excellence M. Jakaya Mrisho Kikwete, président de la Tanzanie et M. Jean Ping, ministre gabonais des Affaires étrangères, respectivement élus président de l’Union africaine et président de la Commission de l’Union africaine.

En marge de la 10ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, M. le président de la République a participé avec ses homologues malien, mozambicain et malgache à un déjeuner de travail, organisé par le président de la Banque mondiale, M. Robert Zoellick, sur l’agriculture et la hausse généralisée des denrées de première nécessité.

Le chef de l’Etat a enfin lancé un vibrant appel aux Sénégalais de l’extérieur pour les exhorter à participer au développement de leur pays en réalisant, chacun dans son village, une ferme moderne dans le cadre du plan Reva.

Le président de la République a, à cette occasion, précisé que l’Etat leur apporterait une assistance dans tous les domaines, accès à l’eau par puits ou forages, fourniture de matériel agricole et encadrement technique pour la production et la commercialisation.

Le Premier ministre, dans sa communication a, au nom du Conseil, rendu un hommage particulier au président de la République Me Abdoulaye Wade, pour le choix porté sur sa personne au cours du Forum de Davos, pour présenter le modèle éducatif sénégalais et les projets relatifs aux infrastructures du Nepad.

Il a, par ailleurs, rendu compte de l’audience qu’il a accordée, le vendredi 25 janvier 2008, au nom du président de la République, à une délégation de Iran Khodro, venue superviser le niveau d’exécution du projet de construction de l’usine de montage de véhicules à Thiès, en partenariat avec Seniran Auto.

Le Premier ministre a fait part de la satisfaction exprimée par la délégation, quant au respect de l’ensemble des engagements pris par le gouvernement du Sénégal dans le cadre de ce projet.

Il a, en outre, rendu compte de la réunion sur la situation des Etablissements publics de Santé, qu’il a présidée, le vendredi 25 janvier 2008. Il a, à cette occasion, fait part au Conseil de mesures retenues au cours de cette réunion, notamment :

l’évaluation de la réforme hospitalière, dix ans après sa mise en œuvre ;

l’audit des comptes des hôpitaux ;

l’assainissement de la gestion financière ;

l’implication des responsables des structures dans la gestion des crises ;

la maîtrise des ressources affectées aux dépenses de personnel ;

l’amélioration de la gestion des ressources humaines notamment le recrutement en priorité de personnel de Santé qualifié ;

l’amélioration de la qualité des services, notamment la prise en charge des malades, des urgences et des indigents.

Le Premier ministre a, en outre, rendu compte, du Conseil interministériel sur le programme de protection et de récupération des terres salées qu’il a présidé, le mardi 05 février 2008 et qui rentre dans le cadre des stratégies globales initiées par le gouvernement pour relever le défi de la mise en valeur des terres cultivables et de l’accroissement des productions agricoles.

Il a, à ce sujet, insisté sur la nécessité d’élaborer un programme cohérent, articulé à notre politique de sécurité alimentaire et prenant en compte, tous les projets et programmes en cours.

Le Premier ministre a, par ailleurs, rendu compte de la présentation sur la Drépanocytose initiée par l’association Education Santé, sur son invitation, à l’intention du personnel de la Primature .

Il a, cette occasion, adressé ses vives félicitations et ses remerciements à Mme Viviane Wade, présidente de ladite association, pour sa démarche généreuse et son engagement constant en faveur de la Santé et de l’Education.

Le Premier ministre a, par la même occasion, engagé le gouvernement à soutenir l’association Education Santé pour gagner la bataille de la sensibilisation, de la prévention et de la prise en charge de cette maladie, encore très peu connue par la population.

Dans son intervention le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres, des Télécommunications et des TIC, a rendu compte de la table ronde sur les Infrastructures qui s’est tenue le lundi 24 janvier 2008. Il a, à ce sujet, rappelé les objectifs qui étaient de sélectionner pour l’Afrique deux ou trois projets, dans les infrastructures routières, ferroviaires, ponts et barrages pour l’énergie et de demander aux partenaires au développement qu’ils peuvent financer en termes d’études et de travaux.

Il a également transmis à M. le président de la République, l’hommage vivant que tous les participants lui ont rendu pour cette belle initiative.

Le ministre de l’Energie a, dans son intervention, expliqué la nouvelle lettre de politique de développement du secteur de l’énergie, conformément aux instructions de M. le président de la République, avec trois objectifs majeurs :

assurer l’approvisionnement en énergie du pays en quantité suffisante, dans les meilleures conditions de qualité et de durabilité et au moindre coût ;

élargir l’accès des populations aux services modernes de l’énergie ;

réduire la vulnérabilité du pays aux aléas exogènes notamment ceux du marché mondial du pétrole.

Il a, à cette occasion, décliné les principaux axes de cette nouvelle politique notamment :

le développement et l’exploitation des potentialités énergétiques nationales, notamment dans le domaine des biocarburants et des énergies renouvelables ;

la diversification des sources de production d’électricité, par le développement de la filière-charbon minéral, du biocarburant, de la biomasse, du solaire, de l’éolienne, etc. ;

le recours accru à l’hydroélectricité dans le cadre de la coopération régionale, notamment au sein des organismes de bassins fluviaux (Omvs, Omvg) et du West african power pool (Wapp) ;

la sécurisation de l’approvisionnement en hydrocarbures du pays par le renforcement et la modernisation des capacités du raffinage local et la coopération avec des pays producteurs de pétrole ;

l’adaptation de l’infrastructure énergétique à la demande en s’appuyant sur le secteur public et sur le secteur privé ;

l’accélération de l’accès à l’électricité, en particulier avec la promotion de l’électrification rurale et le développement des services énergétiques pour la satisfaction des activités productives et sociales ;

- la maîtrise de la demande de l’énergie et l’amélioration de l’efficacité énergétique ;

- la consolidation de la gouvernance du secteur de l’énergie ;

la restructuration du sous-secteur de l’électricité en vue d’une plus grande efficacité et d’une implication judicieuse du secteur privé ;

la consolidation de la politique d’aménagement des ressources forestières en vue d’un approvisionnement durable des populations, en combustibles.

Le Conseil a examiné et adopté :

un projet de loi organique relatif à la Haute cour de Justice ;

un projet de loi sur la Cryptologie ;

un projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord de coopération en matière de formation professionnelle, entre la République du Sénégal et la République tunisienne, signé à Dakar, le 29 décembre 2006 ;

un projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord de coopération en matière de promotion et de développement de l’artisanat, entre la République du Sénégal et la République tunisienne, signé à Dakar, le 28 décembre 2006 ;

un projet de loi portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise).

Article Lu 1430 fois

Vendredi 8 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State