Référence multimedia du sénégal
.
Google

Confidences d'El Hadji Mor Diongue: «J’ai été violé par quatre policiers »

Article Lu 13733 fois

Il avait voulu faire fortune en Italie où il était parti depuis 2003. Après avoir quitté son Kaolack natal, plus précisément le quartier Sara, il a déposé ses baluchons lsentino. El Hadji Mor Diongue voulait coûte que coûte réussir dans la vie. Aussi, était-il prêt à exer­cer tout métier ? Marchand ambulant, laveur, magasinier et même maçon ! Ce Kaolackois pure souche a tout fait pour se tirer d'affaires. Malheureusement, la police italienne lui brise tout un rêve.



Confidences d'El Hadji Mor Diongue: «J’ai été violé par quatre policiers »
Dans un entretien exclusif avec le magazine Week-end, El Hadji Mor Diongue livre tout sans détour. Entre son arrestation, suivi d'un viol perpétré sur lui par quatre policiers italiens et l'avis de recherche lancé par la poli­ce, un véritable calvaire vécu par celui qui a vu soudaine­ment, le monde s'écrouler sur lui.

« Violé par quatre Policiers» «…En 2006, vers 20 heu­res, quatre policiers m'ont interpellé lors d'un contrôle de papiers. Ils m'ont conduit à leur brigade, puis se sont retirés dans leurs bureaux. Tard dans cette même nuit, ils sont revenus vers moi et m'ont demandé de me dés­habiller. J'ai refusé sous prétexte qu'ils étaient en train d'abuser de leur pou­voir. Ils m'ont contraint à me déshabiller, puis m'ont atta­ché les mains avant de me violer tour à tour. Ne pou­vant plus supporter, j'a du perdre connaissance. Les policiers m'ont amené à l'hôpital et ont raconté au médecin qu’ils m'ont ramas­sé dans la rue et, qu'ils ne faisaient que me venir en aide. J'y suis resté trois jours dans le coma. Le qua­trième jour, à mon réveil, le médecin est venu me demander si je voulais rent­rer chez moi. Puisqu'il tenait à ce que je rentre et qu'il m'avait auparavant rassuré qu'il n'y avait rien de grave, je suis alors rentré. Malheureusement, le soir, j'ai encore perdu connais­sance. Lorsqu'on m'a conduit à l'hôpital, les médecins ne m'ont même pas reçu à l'intérieur. C'est à l'entrée du centre hospita­lier qu'ils m'ont mis les per­fusions. Une fois la bouteille vidée, ils m'ont demandé de repartir ...Je continuais à piquer des crises, mais les médecins avaient fini par refuser de me soigner. En réalité, alors que j'étais inconscient, le médecin m'avait fait signer un docu­ment sur lequel il était écrit que je n'ai pu être soigné faute de collaboration... »



«Contraint à l'exil»

«Par la suite, j'étais contraint de, quitter la localité où je vivais (Isentino) pour aller rester à Milan. Je me faisais soigner par des assistants sociaux. Jusqu'à ce qu'un jour, j'apprends lors d'une émission télé, que j'étais recherché. On me reprochait des actes de vandalisme et de terrorisme ...Je ne pou­vais pas comprendre que je sois violé, humilié puis accu­sé à tort. La vérité est qu'on cherchait à se débarrasser de moi et compromettre ainsi les droits qu'ils devaient me payer et qui s'élevaient à neuf cent (900) mille euros...Je suis allé voir le Consul du Sénégal en Italie dans le but de lui expliquer mon problème. Mais, il n'a pas voulu lever le plus petit doigt. Je lui ai parlé du viol et même de l'avis de recher­che, mais il a préféré faire black-out sur mes préoccu­pations. Pire, il m'a fait éva­cuer à l'hôpital. En fait, il prétendait que je faisais une crise. II voulait plutôt se débarrasser de moi...Même mes compatriotes sénéga­lais n'ont pas voulu m'aider. On menaçait même mon proche voisinage. Même mon logeur n'était pas épar­gné. On a même cherché à introduire dans mes affaires de la drogue. C'était en com­plicité avec mon cousin Modou, mais c'était sans compter avec ma vigilance... Maintenant que je suis venu au pays pour me faire aider. Peut-être que d'ici je vais trouver une solution réconfor­tante à mon problème. Je n'é­tais pas parti en Italie pour faire du banditisme ni quoi que ça suit de mauvais. Tout ce que je voulais, c'était tra­vailler et aider ma famille...»

Par Abubakr DIALLO

Source: Pic Hebdo

Article Lu 13733 fois

Mercredi 23 Juillet 2008





1.Posté par papis le 23/07/2008 04:35
Pitin....Si cette histoire s' avere vraie, c' est grave et je suis de tout coeur avec toi ...courage. Dieu est meilleur juge!
Mais d' otr part j' ai bocou de mal à croire en cette histoire...Quelle coincidence voudrait que dans le meme poste de police 4 agents soient PD? tous les blancs ne sont pas PD...et apres le Coma, as tu porté plainte +une visite medicale constatant les degats"Annaux" ( ils s' y ont pris à 4 kan même!!!)...ya un truc pas claire dans cette histoire...ET dans le commissariat, il n' y avait personne???
En tout cas, encore une fois, Dieu est le meilleur des policiers...bonne chance.

2.Posté par seitané le 23/07/2008 11:25
Oubli cette histoire pour refaire ta vie car tu ne pourra plus rien contre ces imbéciles c'est tjrs com ca avec les dirigeants africains devant les blancs c'est honteux alors vaut mieux d'éssayer d'oublier ce probleme puisk tu es au pays et refai ta vie

3.Posté par galien le 23/07/2008 12:48
Et on s'étale devant la presse.... pour vu que le journal ne vous ait pas payé pour cet article. vive la presse sénégalaise, vive pic hebdo

4.Posté par Walabok le 23/07/2008 13:41
Gnawateul sa boune bi bok

5.Posté par nomade le 23/07/2008 13:57
debout .. mon frere et un peut de pudeur et de dignite notre culture nous interdit ce genre propension meme si cette histoire semble etre tiré par les cheveux . allez debout . et passe a autre chose laisse tomber ces histoires de toubab les africains que somme ne croiyons pas genre d histoires wa salam

6.Posté par moise le 23/07/2008 14:52
walaboke. tu nè k1 imbèsile tu ya ke sa a lui conseilè

7.Posté par le pénarD le 23/07/2008 14:58
toi le walabok !!j C pa koi ce son t genr ki ^pourisse notr pays bande de crétin mm si cét histoire é fausse ou j C pa moi tu dvré compatir é si le cas contraire fermé ta gueule d'merde!!!!é j di courage a ce mec!!

8.Posté par adja le 23/07/2008 17:18
alors pourkoi n'a t-il pas dit qu'ils l'on viole? il n'y a pas de honte meme si on est hommme. 4 mecs sur toi allez, il doit y avoir des traces.

9.Posté par boy lebou le 23/07/2008 17:32
doule rek dou lénéne

10.Posté par khady le 23/07/2008 18:07
dites nous qui a fixé la somme de 900 mille euros . Comment sait il qu'on devait lui payer cette somme ? y a t-il eu procés ? Je ne crois pas à cette histoire . Soit vous mentez ou il ment

11.Posté par dio le 23/07/2008 18:14
quel menteur!quel menteur!quel malhonnete!!jamais les policiers italiens osent faire cela...et vous n'allez pas me dire que toute la brigade est inconscient et gay...c'est pas possible...les italiens savent ce que ca veut dire le travail..ils ne font jamais deschoses qui peuvent les faire perdre leur poste de travail....un scenario est possible...tu es vendeur de drogue...et vous avez lhabitude d avaler ou de mettre la drogue dans votre anus pour echaper au control policier...les policiers le savent bien..à chaque fois qu ils prenent quelqu 1 qui vent de la drogue...oubien ils te font avaler une subsutance pour te faire vomir oubien ils mettent des gans et bien fouiller ton anus où vous avex lhabitude de garder vos boules de heroine...si tu es un vendeur tètu qui fait sans cesse le malin avec eux...ils peuvent bien influencer un des leurs qui est gay..et celui ci peut bien vous parler d'affaires..si tu te laisses faire tu seras liberè....après l'avoir acceptè...il te trahit...c 'est le seul scenario possible..mais si tu oses pronocer 900.000 euros devant l'inomable que tu pretends avoir subi tu es un àne...et capable de te prostituer...tu es malade ou quoi...900.000euros ...tu es betes vraiment...tu crois que les autoritès sengalaises sont en italie pour regler des affaires aussi frivoles degradantes...les senegalsi ont predu toute leur dignitè..il semblerait il y'a des sengalais qui pour avoir des papiers osent s'exiber avec un garçon italien devant la mairie ...ils sont les seuls africains à le faire..."c est pour aider tes parents"quelle tricherie!!!c est pas parceque on t'a refoulè qu'on tu es obligè à donner des explications..t'as pas de compte à rendre à personne..soyez dignes....(depuis turin-italie)

12.Posté par jambar le 23/07/2008 21:21
Cette histoire me fait rire vraiment meme si c etais le cas tu aurais du te taire et essayer de refaire ta vie .je constate de plus en plus le manque de scrupules de nos compatriotes ici en italie et pour cette raison ont est plus consideres comme avant
maintenant les senegalais sont ds tous les mauvais coups et ils ternissent notre image alors de grace soyons dignes

13.Posté par wi le 23/07/2008 23:55
bizaare en tt cas, yaw bi nga danno crisse nga warone def hopital teste de sexe pour au moin nga am prauve sakh, mé du courage mé bizzare nadé sa histoire bi tieuy li moléne dessèwone pour meuna dess bitiim rew mé yalla weer nala dé. aider sa familles ba diokhé sa guinaw mé musulman amoul fidè, kone nak boulénèh toubab yi rek nioye goor djiguéne yénigui si biir aussi wasalam

14.Posté par khaolackois le 13/08/2008 12:54
Pourquoi cette histoir te faire rire jambar, c dit El Hadji Mor DIONGUE est vrais je le connait très bien, C bien vrais K les Plociers Italiens l'ont violé mais AL HAMDOULILAH qu'il soit de retoure dans son natal le Sénégal nous ferons tout pour l'aider parce que il a besoin d'aide il est revenu au sénégal sans argent ni rien du tout mais ce qui nous intéresse c qu'il soit de retoure

15.Posté par MD le 13/08/2008 13:26
mais Mr DIO depuis TURIN on dirait pas que tu ne connait pas les Toubabs" KAINE BAKHOUSI" (ou tu est leur complice ) nous ferons tout non possible pour t'aider mais il ne faut pas écouter les gens qui ne parles K du mal c'est comme ca la vie mais tant qu'il a vie il y aura toujours de l'espoire mais il y a une chose "SAMA GUAYI DAILAINE WAKHE DEUGE TA DI KO BINDE NAKHE DEUGE MOYE NIEUKE TA MOYE MOUDJE TA KHAMENI LIDALE EL HADJI MOR MANENA DALE KOUNé KHANA KAYE DINIANE YALLA MOU MOUSSALE NIOU THI AYE NDOKE_NDOKE NDAKHE DOUNDE KOU SOTAIGUOULE LOUNAIKE KHATHE NATHIE"

16.Posté par yaru le 18/08/2008 20:00
jè entendu dir ce ga passè tou son tem a insultè lè italien è c vrè on ta violé du courage oubli ton avoca il te men refè ta vi il a mèm achetè une nvelle vouture

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State