Référence multimedia du sénégal
.
Google

Comment l’Etat a planifié l’asphyxie de Bara Tall et de son entreprise

Article Lu 1623 fois

Des milliards de francs Cfa bloqués. L’Etat doit beaucoup à l’entreprise Jean Lefebvre Sénégal (Jls) écartée des appels d’offres sans raison objective, des marchés gagnés systématiquement annulés par la suite. Au bout de quatre années, c’est l’essoufflement, estime l’avocat de Bara Tall, Me Alé Fall. Alors, Jls va chercher un bol d’air en Gambie et dans la sous-région, nous dit Sud Fm.



Comment l’Etat a planifié l’asphyxie de Bara Tall et de son entreprise
"Depuis 2004 (...) l’entreprise a le sentiment d’être victime d’un traitement inégal et ce traitement inégal se lit à travers trois critères très précis", accuse l’avocat de Bara Tall. Détaillant ses propos, il explique : "Jean Lefebvre aujourd’hui a des sous, beaucoup d’argent que l’Etat du Sénégal lui doit et qui ne lui est pas payé. La deuxième chose, c’est que l’entreprise est systématiquement éliminée de beaucoup d’appels d’offres, sans que des raisons, en tout cas objectives ou légales ou telles que prescrites par le cahier des charges, n’aient été notifiées. Le troisième point enfin, c’est que quand l’entreprise gagne des appels d’offres publics, quand elle est adjudicataire, le marché est ou annulé ou en tout cas est relancé parce qu’il est déclaré infructueux ». Toutes choses qui font que l’entrepreneur Bara Tall ne peut plus travailler au Sénégal.

En effet, selon Me Alé Fall, « quand vous accumulez tout cela, au bout de quatre ans, vous en tirez l’idée ou en tout cas le constat que quelque par on vous empêche de travailler ». « Pourquoi cet état de fait ? », se demande l’avocat.

Or, poursuit Me Fall, « jusqu’en 2004, l’entreprise Jean Lefebvre est une entreprise florissante qui a culminé en chiffre d’affaires à 24 milliards. C’est fort de cette belle santé financière qu’elle a pu préfinancer en 2003-2004 une bonne partie des Chantiers de Thiès, tout le monde se le rappelle », dit Me Alé Fall.

Jean Lefebvre Sénégal, c’est 560 emplois fixes : 35 cadres dont 11 ingénieurs et des milliers de journaliers. Cette entreprise dirigée depuis 2001 par le polytechnicien Bara Tall, propriétaire et Pdg à cette même date, fait aujourd’hui partie des entreprises phares du sous-secteur du Btp. 2003-2004 étant ce qu’on peut appeler des années d’or, Jls avait alors réalisé un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards, cassant du coup le monopole des Français dans ce secteur et leur mainmise sur notre économie.

La délocalisation de Jls vers la Gambie et les pays de l’Uemoa entraîne aussi le transfert d’investissements, une décision lourde de conséquences dans ce sous-secteur qui occupe une place importante dans le Produit intérieur brut, en atteste l’augmentation de 11,7% du chiffre d’affaires moyen durant les cinq premiers de 2008. Même s’il ne s’agit pas de dépôt de bilan, comme le précise le Pdg de Jean Lefebvre, l’avenir de plus de 1000 employés n’en est pas moins hypothéqué.

Source: Nettali

Article Lu 1623 fois

Lundi 7 Juillet 2008





1.Posté par scorp le 07/07/2008 20:27
Dieu vous protege le Senegal a besoin de gens comme vous serieux,honnete et travailleur.
bon courage!
Where there is life there is hope........Good luck bara !

2.Posté par wala le 07/07/2008 20:48
sénégalais réveillez vous notre pays va mal .Ils nous aveuglent avec leur combat de lutte tous les dimanches pour endormir le peuple et le surtout la banlieue .

3.Posté par taf le 07/07/2008 21:12
comment peut-on sacrifier un grand patriote au detriment de ces entreprises française en loccurence fougerole ( entrprise prèfèrè de la pètasse de VIVIANE WADE)

4.Posté par tapalapa le 08/07/2008 10:06
Bara
si tu vas en Gambie aussi soit prudent car CSE est déjà labas et tu comprend et n'oubli que Jammeh aussi est pire que ce qui se sont rués sur toi. Mais avec la force des travailleurs et leur famille qui compte sur toi pour vivre tu ne tomberas jamais.

fais attention quand tu seras en gambie avec l'exécutif labas
attention attention

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State