Référence multimedia du sénégal
.
Google

Comment Wade prépare Karim à sa succession

Article Lu 1474 fois

Moustapha Fall ‘Che’ a tenu hier une conférence de presse à Kaolack pour se pencher spécialement sur le ‘cas’ Karim Wade et ses ambitions réelles ou supposées de ‘succéder à son père par des voies anti-constitutionnelles’. Le Sénat et l'Assemblée nationale ‘sans aucune représentativité’, sont de l'avis de ‘Che’, les voies toutes tracées par Me Wade pour se faire succéder par son fils. Surtout quand le patron de l'Apl fait remarquer que Macky Sall qui était jusque-là le mieux placé dans la guerre de succession, a été ravalé à un poste de 3e âge qu'est le perchoir de l'Assemblée nationale.



Comment Wade prépare Karim à sa succession
Le secrétaire général de l'Apl a tenu à affirmer hier, face à la presse à Kaolack, que l'éventualité de voir Karim succéder à son père n'est plus à écarter ‘d’office avec ce Sénat fantoche qui n’est rien d’autre qu’une propriété privée de Me Wade, et cette nouvelle Assemblée nationale légale et légitime mais sans aucune représentativité… où Me Wade dispose d’une large majorité qualifiée, qui ne sera qu’une exécutante de l’exécutif, une agence nationale d’exécution de la volonté du président de la République’. Ainsi, analyse Moustapha Fall Che, la révision des articles 39 portant suppléance du président de la République en cas de démission, d’empêchement ou de décès, et 103 aliéna 7 portant révision de la forme républicaine de l’Etat par cette Assemblée et ce Sénat entre dans le cadre logique des probabilités de voir Me Wade céder le pouvoir à son fils Karim.
Mieux, Moustapha Fall Ché fait remarquer que dans cette guerre de succession, Macky Sall qui était le mieux placé au sein de la mouvance présidentielle, est désormais éjecté de l’Exécutif ‘pour un poste de 3e âge’, le perchoir de l’Assemblée nationale qui est devenue la deuxième chambre du Parlement après le Sénat. Mais ce n'est pas tout. Car au cas où ce ‘18 brumaire successoral’ du président de la République en faveur de son fils serait déjoué par les démocrates et les républicains de notre pays, le leader de l'Apl affirme que ‘Me Wade nous sortira à coup sûr sa botte secrète qu’est un troisième mandat par le biais de la révision par une loi référendaire ou constitutionnelle de l’article 27 de l’actuelle constitution (renouvellement du mandat) ou par les sottises de ses porteurs d’eau et de valises qui préparent déjà l’opinion à cette possibilité en disant qu’il peut bien se représenter en 2012 si sa santé le lui permet parce que n’étant pas concerné par la constitution du 7 mars 1963’. Ce qui est, aux yeux de Moustapha Fall Che, ‘une absurdité et une malhonnêteté politique énormes car c’est cette même constitution du 7 mars 1963 qui l’a élu et qui dit bien en son article 21 modifié par la loi constitutionnelle n° 91-46 du 6 octobre 1991 ‘qu’il n’est rééligible qu’une seule fois’.

Le secrétaire général de l'Apl est d'autant plus fondé à prendre au sérieux les ambitions présidentielles de Karim Wade que ce dernier, dit-il, a mis sur pied son ‘propre instrument politique de conquête du pouvoir, l’association dénommée ‘Génération du concret’ qui n’est rien d’autre qu’un conglomérat d’opportunistes, d’arrivistes venus d’horizons divers casés arbitrairement à des postes de responsabilités, certains d’entre eux sont dans le gouvernement d’Hadjibou Soumaré pour constituer une force de persuasion, un lobby en faveur de leur favori’.

Moustapha Fall Che estime que même les dénégations du chef de l'Etat à ce sujet, affirmant ne pas avoir de dauphin, ne sont que du bluff. ‘Me Wade peut dire qu’il n’a pas de dauphin faisant allusion à son fils, mais dans la pratique et dans le concret, avec ses pouvoirs d’Etat exorbitants, il le prépare, le pistonne, le perfuse et le félicite pour qu’il le remplace à la tête de l’Etat. A ce sujet, les propos contenus dans l’interview qu’il a accordée à la Voix de l’Amérique sont pour endormir les Sénégalais’, martèle le patron de l'Apl, affirmant que tout indique que Me Wade prépare ‘prudemment’ son fils pour la direction de l’appareil d’Etat. ‘Il lui forge un caractère, une personnalité, une autorité, une importance, une crédibilité, une popularité, bref tout ce que doit avoir et être un présidentiable’.

Mais, renseigne Moustapha Fall Che, la meilleure façon de barrer la route à la ‘succession de sang’, à la succession ‘népotiste’ ou à la ‘botte secrète’, c’est ‘d’extirper l’arbre généalogique qu’est Me Abdoulaye Wade : Couper l’arbre et y aura plus de branches’. Et le devoir des démocrates et des républicains du pays, selon ‘Che’, c'est de se donner corps et âme, de mener avec courage et abnégation, chacun à partir de son poste de combat et dans un grand cadre unitaire et patriotique, ‘la lutte héroïque jusqu’à la victoire finale qui sera pour Me Wade la normalisation républicaine ou la fuite à la Mobutu’.

Georges Nesta DIOP
Source: Walfadji

Article Lu 1474 fois

Vendredi 5 Octobre 2007





1.Posté par salambaye le 05/10/2007 08:59
wade a decu l'afrique et tout le senegall.....s'il continut à prendre les gens pour des moutons...j'ai peur qu il y'aura la guerre

2.Posté par biba le 05/10/2007 12:14
AH CA OUI s'il continu y'auras la guerre, le peuple ne veut plus de lui il a trop déçu ... si je le compare a son EXCELLENCE le président DIOUF il ne lui arrive méme pas a la cheville dire que lui pendant tout le temps qu'il est rester au pouvoir on ne connaissais pas ses enfants, sa femme encore moins on ne la jamais entendu parlé devant un micro...quant méme la c'est éxagéré la famille de notre cher président est toujours devant l'écran, média , voyages, journal..non mais c'est QUOI MEME qui nous dirige içi.....de toute façon on ne veut plus vous voire on sait maintenant que c'est nous piller qui vous intérresse et non faire évoluer notre pays..... donc a bon entendeur PEUPLE REAGISSONS .....

3.Posté par zed le 05/10/2007 12:38
Le débat sur la présidentiabilité de Karim Wade est d'une nullité absolue. Le fils Wade est comme chacun d'entre nous. Par conséquent apte à briguer le suffrage des Sénégalais, s'il remplie les critères d'un candidat à la présidentielle ; ou bien il existe de gens qui sont prédestinés PRESIDENT ? Que non !

4.Posté par dogomad le 05/10/2007 12:46
Moustapha Fall ché n'a pas été concrêt dans ses demostrations. Je m'attendais vraiment à ce qu'il nous dise ce qu'on n'a pas encore entendu . Des spéculations qui prennent les allûres d'une analyse aux seules fins de nous faire croire qu'on est dans un royaume. Alors que si tel était le cas il n'aurait pas le cadre pour exercer leur liberté d'expression sans être inquiété. Mais force est de constater que chacun peut dire ce qu'il pense sans aucune restriction. Pourquoi alors dans ce contexte Karim ne doit pas avoir le droit d'exprimer ses ambitions pour son pays au même titre que tout le monde. Etre le fils du Président de la république n'est pas un facteur dérimant ou du moins un empêchement pour l'expression pleine et entiére de sa citoyenneté.
Le meilleur service qu'on rendrait à ce pays qui nous est chér, serait vraiment de travailler pour la réussite du sommet de l'OCI qui regroupe des pays partageant les mêmes valeurs islamiques. Ce sommet ne doit pas être la seule affaire de Karim ou BALDE comme on tente de le faire vivre, mais un événement majeur intéressant la majorité des sénégalais.

5.Posté par salamon le 05/10/2007 12:46
Karim est Wade par ce Sénégal nôtre, espace aux traditions de mesure et de raison qu’il partage avec tous. Espace à lui aussi, par cette histoire commune tissée depuis plusieurs siècles. Espace à lui aussi, par ce présent d’espérances et de réalisations sur lequel s’ouvrent nos yeux. Espace à lui aussi, par ce futur, un bouquet de promesses belles et un immense trésor dont les semailles ont commencé depuis longtemps. Ce passé, ce présent et ce futur se retrouvent en chacun de nous. Ils sont la somme de notre détermination à vivre ensemble, frères et sœurs de sang. Ils sont la somme de notre générosité, de notre capacité à ne pas culpabiliser un des nôtres à partir de son patronyme. À partir d’une filiation loin d’être incommodante !encore que Karim wade est entrain de poser des actes qui montrent ses compétence a révolutionner considérablement notre économie aux cotés de son père , pourquoi ne se présenterait il pas a la présidentielle en tout cas il cristallise déjà beaucoup de soutien de la par des jeunes qui voit en lui un homme d’action en permanence au service de son pays .vive la generation du concret
Karim, c’est nous, un enfant du pays qui a choisi de semer, aux côtés du pater, les graines d’un Sénégal nouveau. Il est notre enfant, notre frère, notre cousin, notre neveu, notre petit-fils, notre arrière petit-fils. Il est un symptôme de notre volonté d’assainir la pratique de la politique en se gardant de tomber dans le piège de l’invective. Il est le symptôme de notre noblesse d’âme en ce qu’il porte en lui notre capacité ou notre impuissance face à la posture faite de grandeur et de générosité.
Karim Wade est en chacun d’entre nous. Il est un homme sensible à la misère, à la douleur et à la trahison. Il a horreur de voir les siens - les Sénégalais - malades, tenaillés par la faim ou la soif. Il porte en lui le refus de l’angoissante perspective de voir son pays et sa classe politique sombrer dans les abysses de l’injure et dans l’indigne attitude de “ débusqueurs ” d’auteurs de délit du sang. Il est un justiciable au même titre que Madiodio ou Birame. À condition qu’on ne fasse pas de lui l’agneau de la fable, traqué par le loup pour une soi-disant offense commise alors que le frêle animal n’était même pas né : “ Si ce n’est pas toi, c’est un des tiens ”. Gardons-nous de faire de ce frère la cible des flibustiers incapables d’atteindre le premier des Sénégalais, le président de la République, Maître Abdoulaye Wade ! Être Wade ne doit pas être un fardeau, si ce n’est dans l’obligation de faire honneur au nom d’un grand guide des temps modernes. Et là, sauf la rumeur publique et les préjugés à géométrie multiple, nul n’a pris Karim Wade en défaut.

6.Posté par hane le 05/10/2007 13:33
une chose est sure karim na rien a foutre dans le pouvoir

7.Posté par zou le 05/10/2007 13:54
C'est connu de tous, Dansokho et sa clique ont l'habitude de verser dans la politique politicienne. Donc leurs propos sont à prendre avec des pincettes. Il sait pertinemment qu'ils sont asphyxiés lui et sa bande. Tous ces attaques contre le fils Wade et l’ANOCI, sont des stratégies pour ne pas sombrer éternellement dans l’oubli, dés lors qu’ils sont absents dans les deux chambres législatives que sont le Sénat et l’assemblée.

Disons le, tout haut, l'opposition boycotteuse a mal au point. Certes, il tente de démontrer le contraire mais c'est une réalité qui est là. Ils ont fait un mauvais choix, au mauvais moment. Et face à un Abdoulaye Wade qui, sait exploiter ses opportunités, il n'est pas surprenant de voir nos braves opposants dans cette position. Si Wade ne les appelle pas vite au dialogue, c'est le débauchage et la descente aux « enfers ».

8.Posté par ibrahima seck le 15/10/2007 12:56
QU IL PLEUVE OU QU IL NEIGE LE FILS DE NOTRE NELSON MANDELA DU SENEGAL SERA BEL ET BIEN OUR FUTUR PRESIDENT BECAUSE WE LOVE HIM VERY WELL. DO YOU KNOW WHY WE LOVE HIM SO MUCH IT S BECAUSE WE LOVE VERY MUCH HIS FATHER AND WHO IS HIS FATHER ??????? HIS FATHER IS NOTRE LIBERATEUR DU JOUG SOCIALISTE CELUI QUI NOUS APPRIS A VOTER ET A CROIRE A LA VERITE DES URNES. NOUS SENEGALAIS NOUS DEVONS RENDRE A CESAR CE QUI APPARTIENT A CESAR. NOUS DEVONS DONC NOUS MOBILISER DERRIERE NOTRE PRINCE POUR MAINTENIR LE CAP DE LA VOLONTE DU PRESIDENT A FAIRE PROGRESSER LE SENEGAL.

MES CHERS AMIS JE VOUS ASSURE QUE LE TRIO KARIM WADE ABDOULAYE BALDE ET LE JOURNALISTE LE PLUS POLI DU MONDE NE FERA QUE DU BIEN POUR NOTRE SENEGAL.
MES CHERS AMIS VOUS QUI LAISSEZ MON MESSAGE SVP CONTACTEZ MOI EN M ENVOYANT UN MAIL ET NOUS PORRONS DISCUTER AFIN DE CREER UN GROUPE HOMOGENE POUR SOUTENIR NOTRE PRINCE KARIM.

voici mon mail ibrahima_seck@caramail.com


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State