Référence multimedia du sénégal
.
Google

Combattre la féminisation de la stérilité conjugale

Article Lu 11189 fois

Votre parution du 12/09/07 sur ‘la progression de la stérilité chez les hommes’, fournit aux activistes des Droits de l’homme, des arguments pertinents dans la lutte pour la promotion des droits de la femme et, en particulier, la réduction des violences conjugales sous toutes leurs formes. Votre article me donne l’occasion de rappeler les violences subies par les femmes à travers la féminisation de la stérilité, et de suggérer des actions coordonnées entre les organisations de la société civile, le corps médical dans son ensemble et l’Etat en vue de la défense des droits de la femme dans l’espace conjugal.



Combattre la féminisation de la stérilité conjugale
1 - Les droits de la femme dans l’espace conjugal: La promotion des droits de la femme s’est sans doute focalisée sur les questions liées à la promotion politique qui, jusqu’à présent, ont un impact trivial dans l’accession des femmes aux instances de décision. Peu d’attention est accordée à l’espace conjugal en tant que lieu de complémentarité (et non pas de compétition) entre l’homme et la femme, mais aussi de reproduction et de socialisation, qui pourtant joue un rôle important, voire primordial dans la configuration des relations sociales. Dans la société sénégalaise où le mariage est un facteur important d’intégration et de valorisation sociale, l’espace conjugal conditionne largement l’existence et l’avenir de millions d’hommes, de femmes et d’enfants. La promotion de droits de la femme dans cet espace revêt un intérêt majeur du point de vue des transformations sociales, économiques et politiques en vue d’un développement équitable. Par exemple, la projection de la fille en épouse comporte déjà plusieurs formes d’infériorisation de la femme illustrées par l’excision, le mariage forcé et la valorisation de la virginité, notamment à travers le jebeelé .

Ainsi, les initiatives en faveur des droits de la femme devraient prendre en compte une analyse plus fine des interactions au sein du ménage, et entre le ménage et la société globale. Dans cette perspective, l’interview du tradipraticien Sérigne Samba Ndiaye me donne l’occasion d’attirer l’attention de l’opinion et des organisations de la société civile sur le caractère dramatique de la féminisation de la stérilité conjugale au Sénégal.

2 - La féminisation de la stérilité conjugale

J’entends par féminisation de la stérilité conjugale non seulement le fait d’imputer, a priori à la femme l’entière responsabilité de la stérilité du couple, mais aussi, le fait qu’elle soit seule à entreprendre un traitement curatif par des méthodes traditionnelles, mystiques ou modernes, dans le désarroi et sous la pression, l’impatience et des quolibets de son mari et/ou de sa belle famille.

L’attente collective et fébrile du premier enfant dès le lendemain de la cérémonie nuptiale tend à violer le droit du couple à pratiquer librement un système de contraception et de planifier ses grossesses. Or, si la société reconnaît à la femme la possibilité d’exercer des activités économiques au même titre que les hommes, elle doit en même temps lui accorder le droit de projeter une grossesse en fonction de ses études ou de sa carrière professionnelle. Dans tous les cas, l’absence d’une grossesse au bout de quelques mois de vie conjugale aboutit à une stigmatisation de la femme comme un être inaccompli, biologiquement infertile et socialement improductive. Dans le cadre de cette perception de l’épouse comme moyen de perpétuation du nom familial de l’époux, l’épouse est souvent l’objet de quolibets et de huées, et risque la répudiation ou le recours à une deuxième épouse, a priori surévaluée.

3 - La diffusion de l’information scientifique

Pourtant, les spécialistes en gynécologie ont souvent mis en exergue le fait que les hommes peuvent être à l’origine de l’infertilité du couple autant que les femmes. Le tradipraticien Serigne Samba Ndiaye, qui est reconnu pour son érudition et sa rigueur scientifique avance dans l’interview qu’il vous accordait dans ce journal, que la stérilité du couple est due à 30 % à une stérilité masculine, et 30 % également à une cause féminine, à 30 % une cause commune et, dans 10 % des cas, à une cause idiopathique.

L’importance du ménage dans la protection et la promotion des droits des femmes, et l’impact de son équilibre sur le développement social devraient aboutir à une plus grande considération de l’information scientifique sur le couple. C’est pourquoi, dans le cadre de la lutte contre la féminisation de la stérilité conjugale, les organisations de la société civile sensibles au genre doivent mobiliser l’expertise médicale en vue d’une diffusion de la bonne information au sein de la société. C’est aussi à travers l’accès à la bonne information et sa diffusion que les activistes des droits humains pourront réduire les inégalités, ainsi que les tabous qui pèsent sur la mère et sur la fille.

Le personnel médical exerçant aussi bien à Dakar que dans les villes secondaires et les zones rurales, doit être suffisamment averti des conséquences désastreuses de la féminisation de la stérilité, et disposer de moyens persuasifs pour inciter les hommes à la consultation médicale surtout quand le diagnostic indique que la femme n’est pas à l’origine de cette anomalie.

L’Etat a la responsabilité d’accompagner ces acteurs par des ressources techniques, ainsi qu’un dispositif législatif et pénal qui décourage la féminisation de la stérilité, réduit sa stigmatisation sociale et encourage la prévention et le traitement chez les hommes.

Sokhna BOYE Mouvement Citoyen

1 - Cérémonie nuptiale nocturne qui célèbre l’abstinence prénuptiale de l’épouse et de sa défloration par son mari. Cette priorisation de l’abstinence de l’épouse pour le bénéfice du mari, qui n’est pas soumis à la même obligation, traduit d’emblée l’infériorisation sexuelle de la femme.

Source: Walfadjri

Article Lu 11189 fois

Jeudi 5 Mai 2011


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 10:59 Jouir autrement, en voici les techniques !

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State