Référence multimedia du sénégal
.
Google

Choix du Ndi pour abriter la revue du Code électoral : Iba Der Thiam distrait les Sénégalais

Article Lu 1642 fois

XIBAR.NET (Dakar, 28 Janvier 2010) - Suite à la décision du président de la République de nommer un médiateur indépendant, à la place du ministre de l’Intérieur, pour arbitrer la revue du Code électoral, l’opposition réunie au sein de la coalition Benno avait proposé une commission cellulaire. Mais, en lieu et place de travailler sur les modalités de mise en œuvre de cette perspective, le président Wade entend mettre le sable dans le couscous : son thuriféraire le plus zèlé, le professeur Iba Der Thiam, tente de finter le jeu démocratique et de poignarder la souveraineté du Sénégal.



Choix du Ndi pour abriter la revue du Code électoral : Iba Der Thiam distrait les Sénégalais
C’est le cas, parce que le Pr Iba Der Thiam, coordonnateur de la Cap 21, depuis ses dix ans d’existence, ne propose à la place de la Commission cellulaire, que veut l’opposition, que l’arbitrage du National democratic institute (Ndi). C’est une organisation américaine qui s’active à la promotion et à la défense de la démocratie. Ce rôle éminent et important n’autorise pas, pour autant, son immixtion dans des affaires sénégalo-sénégalaises. Le faire équivaudrait à faire preuve de complexe et à remettre en cause la souveraineté du Sénégal.

Professeur d’histoire, Iba Der Thiam sait que le Sénégal abrite des élections depuis le dix-huitième siècle. Devenu indépendant, il a abrité, avec ses forces vives des scrutins qui ont permis à son nouveau mentor de devenir le président du Sénégal. C’est grâce à un consensus national que le Code électoral, que le régime tient à revoir, a vu le jour sous la direction du regretté magistrat Kéba Mbaye. Il s’y ajoute que le Pr Thiam sait, plus que quiconque, que le Ndi, par principe, n’acceptera de jouer le rôle qu’il agite. Ce ne serait ni démocratique, ni juste, de la part de cette organisation qui suit le processus démocratique et électoral du Sénégal depuis des années.

En fait, l’inamovible coordonnateur de la Cap 21 et 1er vice-président de l’Assemblée nationale a été instruit de divertir l’opposition et les Sénégalais. Car, le président Wade hésite encore à organiser l’élection présidentielle en 2012, comme il s’y était engagé. Il sait que le contexte ne lui est plus favorable. Il hésite entre un forcing avant terme et un report du scrutin à une date qui lui soit plus favorable. C’est ce qui fait que son « soldat » Der protége sa progression par des tirs de distraction. Mais, il lui sera difficile d’aider son « général » à trouver l’abri qu’il faut pour venir à bout de l’opposition et des Sénégalais, qui piquent, de plus en plus, l’allergie qu’il avait pour Wade.

La Redaction

Article Lu 1642 fois

Jeudi 28 Janvier 2010




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State