Référence multimedia du sénégal
.
Google

Cheikh Hadjibou Soumaré : ’’la survie des entreprises dépend de la réaction du gouvernement face à la crise’’

Article Lu 1502 fois

La ’’survie’’ des entreprises sénégalaises dépend de la capacité du gouvernement à réagir au contexte économique mondial rendu difficile par la flambée des denrées de première nécessité, a déclaré vendredi à Dakar le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré.



Cheikh Hadjibou Soumaré : ’’la survie des entreprises dépend de la réaction du gouvernement face à la crise’’
’’Nous avons la pleine conscience que la survie de nos entreprises dépend de notre capacité à faire face à la situation actuelle’’, a affirmé le chef du gouvernement, après avoir décrit ’’un contexte économique international difficile auquel les entreprises sont confrontées’’. M. Soumaré était l’invité des ’’journées promotionnelles’’ de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), ouvertes jeudi. ’’Je suis convaincu que l’avenir de l’entreprise sénégalaise dépend d’une association étroite entre le secteur privé et les institutions publiques’’, a-t-il relevé, se réjouissant du fait que ’’ce mouvement est bien engagé’’ par les opérateurs économiques dont ceux de la CCIAD.

Le Premier ministre a assuré que dans ce contexte ’’aucun aspect qui intéresse la vie de l’entreprise sénégalaise ne sera négligé’’ par son gouvernement.

’’Les réformes engagées dans le domaine économique ne sont jamais définitives. Il faut les évaluer et les adapter’’ au contexte économique actuel, a-t-il par ailleurs indiqué.

A son avis, la participation des opérateurs économiques à travers les chambres consulaires, des agriculteurs, ainsi que des éleveurs est ’’fortement attendue pour la réussite de la GOANA (Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance)’’.

Lancée par le président Abdoulaye Wade en avril dernier, la GOANA ambitionne d’atteindre, à court et moyen termes, 500.000 tonnes en production locale de riz. Ses autres objectifs sont : 2 millions de tonnes de maïs, 3 millions de tonnes de manioc, deux millions de tonnes pour les autres céréales tels que le mil, le sorgho, le fonio, une production de 400 millions de litres de lait et 43.500 tonnes de viande.

’’Le rôle des chambres de commerce, a estimé Hadjibou Soumaré, est fondamental pour la réalisation du programme économique de notre pays’’ basé sur une réduction de moitié de la pauvreté, à l’horizon 2015.

Source: APS

Article Lu 1502 fois

Samedi 28 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State