Référence multimedia du sénégal
.
Google

Cheikh Bamba Dièye sur la présidentielle de 2012 : 'Je ne suis pas prêt à répéter l'erreur de 2000'

Article Lu 12727 fois

Dans le cadre de la coopération décentralisée, du renforcement des relations de partenariat entre Saint-Louis et les villes du monde, Cheikh Bamba Dièye, le maire nouvellement élu de la vieille cité de Saint-Louis était à Genève. Il avait auparavant participé à Paris à la réunion des maires francophones. A Marseille, Paris, Toulon, Genève, le maire a rencontré ses collègues et les autorités locales mais aussi les Sénégalais de la Diaspora pour pouvoir discuter, surtout avec les Saint-Louisiens localement installés, sur l’urgence d’intervenir pour la ville.



Cheikh Bamba Dièye sur la présidentielle de 2012 : 'Je ne suis pas prêt à répéter l'erreur de 2000'
Wal Fadjri : M. le Maire, pouvez-nous parler de l’intérêt de votre visite en Europe ?
Cheikh Bamba DIEYE : En France, j’ai rencontré le maire de Paris, Bertrand Delanoé. A Genève, je me suis entretenu avec le conseiller administratif Manuel Tornaré etc. Avec tous ces maires et autorités, il a été convenu de voir ce qui est possible d’être fait concrètement pour la valorisation et la rénovation du patrimoine saint-louisien. Saint-Louis fêtera l’année prochaine ses 350 ans d’histoire. Cette visite me permet ainsi de dévoiler tous les atouts de Saint-Louis, cette ville tricentenaire, et de trouver les appuis nécessaires pour véritablement amorcer le développement que Saint-Louis attend depuis très longtemps. C’est dans la coopération décentralisée qu’il y a fortement à chercher et d’après ce que nous recevons comme retour, je pense que nous ne sous sommes pas trompés. Par ailleurs, au-delà des questions purement saint-louisiennes, nous nous sommes préoccupés énormément des questions sénégalaises qui sont centrales car elles interpellent le vécu de chaque Sénégalais. L’année prochaine, nous allons entrer dans le cinquantenaire de l’indépendance du Sénégal. Il était donc important que les Sénégalais, surtout ceux de la Diaspora s’asseyent pour que nous n’ayons plus jamais dans les 50 années à venir le vécu et la manière de faire la politique au Sénégal. Surtout en termes de dérives du point de vue des libertés, du développement, et du droit élémentaire de chacun d’entre nous d’accéder à un mieux-être et à des conditions de vie décentes.

Wal Fadjri : Est-ce donc la raison pour laquelle vous avez donné une conférence destinée aux Sénégalais de Genève ?

Cheikh Bamba DIEYE : Cette rencontre tournait autour de la diaspora et de son impact pour le développement politico-économico-social du Sénégal. Avec une contribution de plus de 400 milliards de dollars par an, aucune autre contribution n’égale celle de cette diaspora. C’est donc la diaspora qui maintient la soupape au Sénégal. Sans leur contribution, notre pays connaîtrait des lendemains très difficiles. On se demande comment de nombreuses familles pourraient payer l’électricité, le téléphone, nourrir leurs enfants, protéger les parents, les femmes, les voisins, de manière générale la grande famille sénégalaise? Les Sénégalais de la diaspora sont bien conscients de leur rôle, mais faudrait-il qu’ils continuent à financer des activités dans un pays où tout va à vau-l’eau, tout périclite. Le danger, c’est qu’après 10 à 15 ans d’émigration, nos compatriotes rentrés au pays se rendent compte que tout ce qu’ils ont envoyé comme argent n’a servi qu’à satisfaire des besoins ménagers. Les émigrés consentent d’énormes sacrifices dans leur pays d’accueil. Je pense dès lors que nous devons tous travailler ensemble pour que leurs efforts puissent servir au développement du pays.

Les Sénégalais de la diaspora doivent aussi peser sur la balance car si l’Amérique a pu réussir à faire promouvoir un homme hors du sérail, soutenu parce qu’il était crédible et porteur de valeurs et d’innovations, ils ont donc aussi la responsabilité, comme ils me l’ont montré lors des élections du 22 mars denier de porter une candidature comme la mienne, pour qu’ensemble nous puissions asseoir un Sénégal crédible, plus juste et non corrompu parce que plus transparent.

Wal Fadjri : Au Sénégal, l’actualité, c’est aussi le dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition. Pensez-vous que ce dialogue aboutira ?

Cheikh Bamba DIEYE : Il faut que l’on soit plus sérieux. Il ne faut pas que l’on essaie de tromper les Sénégalais. Nous sommes tous bien informés de ce qui se passe et de la réalité de l’action politique au Sénégal. Il ne faut pas servir du dilatoire qui ne nous sert à rien. Nous avons un président de la République qui a été élu non pas pour amorcer un dialogue politique mais pour régler le vécu quotidien des Sénégalais. Qu’est-ce qui a été fait sur ce sujet ? Rien du tout sur ce sujet ! Aujourd’hui, le véritable dialogue politique, c’est d’établir l’équilibre entre les différentes institutions de la République ; entre le Judiciaire, l’Exécutif et le Législatif. Rétablir les bases d’un dialogue politique crédible, c’est assurer une bonne redistribution des ressources de l’Etat aux ayant droits et aux secteurs qui en ont le plus besoin. Rétablir les bases d’un dialogue politique, c’est construire un Sénégal démocratique de développement, c’est renforcer l’agriculture et, arrêter ce que l’on est en train de faire dans le secteur éducatif où on a laissé des enfants passer avec des moyennes de 6. Ces enfants seront concentrés massivement dans les écoles primaires qui seront en même temps des écoles secondaires. C’est sur ces questions-là que nous attendons le président de la République. Si vous voulez, un président de la République qui fait son boulot, installe de fait le dialogue politique. Mais ici le dialogue politique devient un alibi car c’est quand le président de la République perd le sens du Nord, la proximité avec les populations qu’il pense que les autres acteurs politiques peuvent lui faire servir de faire-valoir et surtout de moyens pour pouvoir recoller le fil du dialogue. Ce qui n’est pas la bonne méthode.

Wal Fadjri : Est-ce que vous allez répondre personnellement vous et votre parti à ce dialogue ?

Cheikh Bamba DIEYE : Nous, en ce qui nous concerne au Fsd-Bj, nous ne nous faisons pas d’illusion. Sur le principe quand quelqu’un vous dit nous allons discuter vous n’allez pas le refuser mais je ne suis pas du tout à faire rentrer tout et croire qu’avec ça, on va régler tous les problèmes. J’en suis persuadé : c’est juste un alibi et un moyen, un instrument d’un moment pour diluer un problème. Dans le fond et dans la forme, je ne vois pas ce qui pourrait crédibiliser ce dialogue.

Wal Fadjri : Autant beaucoup de Sénégalais souhaitent le changement, autant il semble difficile de trouver une entente au sein de l’opposition. Comment allez-vous prendre en charge cette situation ?

Cheikh Bamba DIEYE : Sur ce débat, je suis assez tranché car il ne faudrait pas que certains pensent qu’ils sont plus intelligents que les autres. Le Sénégal a besoin d’avoir des hommes crédibles, un système électoral hors de tout soupçon. Pour ce faire, l’objectif principal est de veiller à ce que le deuxième tour pour l’élection présidentielle continue d’exister même si du côté du pouvoir on veut nous faire revenir à une élection à un seul tour. Ceci est une première urgence. Deuxièmement nous devons mutualiser nos efforts pour assurer la régularité et la transparence du système électoral. Concernant la question de la candidature unique, ou de la candidature multiple, cela ne sert strictement à rien. Il faut que les Sénégalais sachent ce qui va exactement se passer. Nous le savons tous, il y a des partis de l’opposition qui présenteront vaille que vaille leur candidat, donc il ne faut pas tromper les gens ou nous amener à des histoires qui ne nous mènent nulle part. Alors, constatons que certains ont déjà l’ambition d’aller à cette élection présidentielle. La candidature unique n’est pas la solution inéluctable pour régler les problèmes du Sénégal. On peut avoir plusieurs candidatures ou une candidature unique mais le plus important c’est que cette candidature se base sur des critères objectifs. Car il s’agit d’une élection présidentielle, donc d’un homme. En ce qui me concerne, je ne suis pas prêt à répéter l’erreur de 2000. Cette erreur-là, je ne suis pas prêt à le réitérer. C'est-à-dire donner ma voix à quelqu’un et demain, en rester à courir derrière lui et à regretter d’avoir fait ceci et d’avoir fait cela.

Ce que je peux dire, c’est que je suis configuré à présenter la candidature du Fsd-Bj en 2012. Nous avons déjà été candidat. C’est donc une des options que nous avons.

Wal Fadjri : Vous voulez dire que vous allez être candidat en 2012 ?

Cheikh Bamba DIEYE : Nous n’en sommes pas encore là, mais nous l’avons déjà fait et nous en avons les aptitudes et cela fait partie de nos options aussi. Je voudrais simplement dire que pour surseoir à notre candidature, il faudra que la personne qu’on me présentera et qui devra être mon candidat que quand je le regarde je me dise : ‘celui-là, il est plus honnête que moi, plus crédible que moi, et quand je regarde son passé, que je n’ai rien à lui reprocher pour que demain, je ne puisse pas être dans la situation à devoir justifier l’injustifiable ou à avaler l’inacceptable.’

Wal Fadjri : De tels hommes existent-ils aujourd’hui au sein de l’opposition ?

Cheikh Bamba DIEYE : Pourquoi uniquement au sein de l’opposition ? On parle, je crois, du Sénégal. La solution aux problèmes du Sénégal, ce n’est pas uniquement entre les mains de l’opposition, ni encore moins dans celles du pouvoir. Je parle de Sénégalais, je parle de valeurs, de crédibilité et des cinquante années à venir. Je n’accepterai que sous le prétexte que parce que c’est X ou Y, que certains ont duré X années au sommet de l’Etat qu’ils sont crédibles. Jusqu’à présent, personne parmi eux ne nous a sorti du sous-développement ou ne nous a aidé à régler la question de l’autosuffisance alimentaire encore moins les questions liées à l’éducation ou à la santé. En termes de crédibilité, ils ne sont pas plus loin que qui que ce soit.

Wal Fadjri : Justement en parlant de crédibilité, et sur un autre sujet, que vous inspire l’histoire de corruption présumée d’Alex Segura du Fonds monétaire international (Fmi) par de ‘hautes personnalités de l’Etat’ ?

Cheikh Bamba DIEYE : Vous savez, c’est uniquement quand on a une vision individualiste du pouvoir que ce qui s’est passé avec le Fmi se justifie. Quelle est aujourd’hui la crédibilité du Sénégal ? Non contents d’installer la corruption à l’intérieur de notre système, d’avoir complètement pourri notre administration, rendu les gens complètement méfiants et de faire perdre l’espoir aux Sénégalais, nous nous sommes aujourd’hui amusés à nous laisser entraîner dans un jeu international où chaque citoyen du monde et toutes les organisations internationales vont définitivement et délibérément indexer le Sénégal. Et Dieu m’est témoin, ce c’est ni votre faute, ni la mienne. Ce ne sont que nos dirigeants qui sont corrompus et qui se laissent aller à des facilités. Ce qui s’est passé est inacceptable. Cela doit être aussi l’enjeu des élections à venir. On ne peut plus accepter de déléguer sa souveraineté, son identité, sa respectabilité, sa crédibilité entre les mains de gens qui ne sont absolument pas respectables, ni crédibles, et qui ne pensent qu’à eux. Et qui demain vont te faire ravaler au dernier rang de la classe des sociétés humaines. Il est donc nécessaire que les Sénégalais, surtout ceux de la diaspora, établissent les réseaux nécessaires pour que nous n’ayons plus à vivre ce que nous avons vécu ces cinquante dernières années, car trop c’est trop.

Wal Fadjri : Vous avez parlé des libertés qui sont menacées aujourd’hui au Sénégal. Quel commentaire faites-vous de l’attaque ou du saccage du siège du Groupe de presse Wal fadjri, à Dakar ?

Cheikh Bamba DIEYE : Quand l’Etat disparaît ; quand ce qui devait nous couvrir tous n’a plus de crédibilité ; lorsqu’on a construit dans l’idée des gens qu’on pouvait parfaitement être au dessus de la Loi, qu’on pouvait avoir une couverture supérieure qui permet de faire ce que l’on veut, comme on le veut, vous pouvez comprendre, qu’on ne peut être loin de ce schéma. Lorsque l’Etat disparaît, les gens vont se retrouver en guide, en communauté. Et ceux qui ont été agressés, vont se préparer pour ne plus l’être demain parce que ceux qui les ont agressés n’ont pas été inquiétés. Par ailleurs, tous ceux qui regardent ce qui s’est passé et qui ont la capacité de générer autant de groupes vont aussi s’organiser en conséquences. Vous l’avez vu avec l’affaire de Kaolack (affrontements entre groupes se réclamant de deux confréries, Ndlr). Est-ce que c’est cela l’histoire du Sénégal ? Il ne faudrait pas que cet esprit mercantiliste, de politicien,rasoir et archaïque, détruise dans ce pays ce que l’esprit de sacrifice, de travail, d’efforts et de crédibilité ont construit au Sénégal.

Pour notre part, au Fsd-Bj, nous sommes déterminés à nous lever et nous mettre devant n’importe qui, quelle que soit sa stature. Sur cette question, il ne faudra pas compter sur un messie. Nous sommes tous actionnaires dans notre propre pays et nous allons nous engager sur les choix qui engagent l’avenir de notre pays. Et s’il faut pour cela, aller à l’élection présidentielle, je le ferai. J’en ai les moyens et j’ai autant de crédibilité à faire prévaloir.

Propos recueillis à Genève par El Hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)
Source Walfadjri

Article Lu 12727 fois

Lundi 19 Octobre 2009





1.Posté par valda le 19/10/2009 15:16
il nous faut ce jeune monsieur pour diriger le senegal ,comment puis je faire a le contacter merci

2.Posté par bbbb le 19/10/2009 15:20
je suis avec lui.

3.Posté par ELIMANE le 19/10/2009 15:22
Cheick Bamba DIEYE, un homme digne et véridique,
je vous conseille vivement de vous rallier à la cause positive de M. IDRISSA SECK
ce sera un bonheur pour nous sénégalais ke vous épaulez M. SECK

4.Posté par sophie le 19/10/2009 15:39
je crois qu'il faut pas chercher loin, c'est cet homme qu'il nous faut, il est jeune honete credible et pieux et un homme pieux a honte de faire des choses ilegales

5.Posté par tALLA le 19/10/2009 16:23
yacooyorde cheikh bamba dieye futur president 2012 inchalla nioune ak yaww senegalnaguene yeewoudee boulien kien nahh dee wasalaa cheikh bamba dieye moco yordee

6.Posté par jean le 19/10/2009 16:31
il faut associer les intellectuels à la gestion du pouvoir et chasser les médiocres qui nous dirignet depuis 50 ans. dites aux professeur Youry sall, moubarack lo, lahbib ndiaye, etc de se présenter dans un éléction et de prendre le pouvoir1 nous les soutenons : de la aprt des étudiants de l'UGB de st louis

7.Posté par Moussa le 19/10/2009 17:19
De tels propos nous réconfortent au plus profond de nous mêmes.
Cheikh Bamba Diéye est une personne dont la crédibilité a fini de convaincre tous les sénégalais .Ainsi il est fortement nécessaire de le soutenir pour que ce pays qui est nôtre puisse retrouver son lustre d'antan.
Notre pays a toujours fait la fiérté des africains et maintenant ces délingants et grands bandits d'aprés les propres mots de idrissa seck Madhoff ont fait du sénégal la rusée de tous les pays africains.
Comme wade n'est là que pour ses propres intérets ainsi que ceux de sa famille , nous qui lui avons donné le pouvoir devons lui dire stop en votant massivement si dieu nous préte vie en 2012 contre sa candidature.
Cela ne vaut pas la peine d'être impoli ou de mener un rapport de force ; seulement soyons conscients et républicains mais surtout patient pour lui rendre la piéce de sa monnaie en l'humiliant aus urnes sans tambours ni trompettes parce que ce pays nous appartient tous.

8.Posté par mamita le 19/10/2009 17:41
Voila un homme crédible, que j'ai toujours apprécié de par sa méthode, son raisonnement, il faut celui-là pour 2012 inchaalah, je fais pas de la politique, mais je l'apprécie quand même.

9.Posté par LE DEVELOPPEMENT? UN ESPRIT, UNE VOLONTE, DANS L'INTEGRITE le 19/10/2009 17:57
Pour adherer au FSD/BJ et soutenir Cheikh Bamba DIEYE , vous pouvez appeler au 221 33 864 13 12 / 221 77 173 86 56 ou nous joindre par notre mail fsdbennojubel@hotmail.fr DIGNITE / RESPONSABILITE / MAINS PROPRES. Avec Cheikh Bamba DIEYE , l'espoir est permise. La solution pour le Sénégal existe. Elle est là incarnée par cette personne

10.Posté par ceddo le 19/10/2009 19:07
simplement l'homme qu'il nous faut ..

11.Posté par samb le 19/10/2009 23:13
nous sommes avec vous futur president je pense que nous sommes tous conscient que vous etes la personne parfaite qu'il nous faut.nous sommes de thies et nous sommes pretes a nous donner pour votre victoir a thies et au senegal.kèn dou serigne touba.voici mon mail pour toute infos conçernant fsd/bj:basic7581@yahoo.fr

12.Posté par azerty le 19/10/2009 23:30
ON Né AVC TWA !!!

13.Posté par alhousseynou le 20/10/2009 03:42
Cheikh Bamba dieye et ibrahima fall
www.ibrahimafall.com

14.Posté par ablaye ba kaolack le 21/10/2009 13:43
le senegal souvre tout lé systeme sont bloké nous somme avec vous mr l president pour aporté notre piere pour edifier un senegal nouveau et emergent . nous vous invitons a descendre avec nous a kaolack nous mastifions actuelma a kl

15.Posté par SIMPETING le 22/10/2009 10:54
Chers citoyens,
Nous avons tous vu et bien observé les hommes politiques qui nous gouvernent et qui sont de l'opposition
Nous avons opter de soutenir CHEIKH BAMBA DIEYE
Ce choix ne devra pas être de vain mot ,mais un engagement du fond du cœur
pour accompagner ce monsieur à la tête de ce pays .
Nous l'avons tous suivi en 2007 au présidentiel et législative et depuis lors il a été toujours sur la ligne de conduite que nous aspirons pour notre cher Sénégal.
En 2009 la population de Saint-Louis lui fait confiance pour la gestion de la municipalité
Nous demandons donc au citoyen sénégalais de faire porte à porte
et bouche à oreille pour sauver notre pays en accompagnant ce leader qui incarne au moment ou nous sommes le vœu de tous les sénégalais,merci et du courage

16.Posté par moryx le 29/10/2009 16:17
Nous vous invitons a descendre avec nous a Diourbel. c'est vous à qui nous croyons. simplement l'homme qu'il nous faut .ON Né AVC TWA !!!. g fé un questionnaire sur vous et j'ai de bonnes réponses: de la part de moryx depuis Diourbel.

17.Posté par Torrence le 08/11/2009 13:08
Corporation Commerciale Canadienne
50, rue O'Connor – 11e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0S6
Info: +1-800-748-8191
Courriel : service_info_ccc@yahoo.fr
site web: www.direction.ccc.iquebec.com site en reconstruction

Appel d'offre d'emploi au sein de la Corporation Commerciale Canadienne


Cadres et Jeunes Diplômés
bienvenue,

Ce message vous a été adressé par la Direction Générale de la Corporation Commerciale Canadienne dénommée " CCC " (Corporation Commerciale Canadienne) récemment inaugurée dans son nouvel immeuble sis à Ottawa (Ontario) au Canada, elle est dotée de beaucoup de services flambant neuf.
En partenariat avec d’autres pays, elle est dotée de plusieurs ordinateurs qui communiquent avec les grands marchés de l'extérieur, mais avant que nous démarrions nos activités, nous avons besoin de personnels. C'est dans ce souci de faciliter la vie à ceux qui veulent travailler dans notre entreprise que nous avons eu la bonne volonté de vous faire part de notre offre ainsi que de nos conditions de recrutement. Après la réunion du conseil administratif , il a été décidé d'offrir cette opportunité à plusieurs personnes sans distinction de race, de nationalité, ni de sexe de part le monde .Néanmoins, nous avons besoin des personnes ayant une expérience dans les domaines suivants :
Comptabilité, Marketing, Science sociale, commerce international, Bureautique,Secrétariat, Manutentionnaire, Finance, Informatique,le management,l'audit, le conseil, le développement logiciel, la Santé ,l'embarqué, la création Internet, le Web dynamique, les réseaux, Cabinet d'avocat ,la sécurité, la téléphonie, la formation et la réalisation de CD-rom et DVD,
L'entreprise CCC est à la recherche de diplômés qualifiés possédant un savoir-faire dans une multitude de domaines incluant les affaires,le génie, les finances, les arts libéraux, les SI/TI, le marketing et plus encore dans le secteur de la et autres. Si vos qualités de leadership sont le travail d'équipe, la rapidité et la simplicité, la création de partenariats et une attitude gagnante, découvrez notre large éventail d'activités et les nombreuses possibilités d'emploi attrayantes que les entreprises de la famille CCC ont à vous offrir.

Conditions particulières à remplir

- Avoir entre 21 et 56 ans au plus
- Etre de bonne moralité.
- Etre disponible à voyager.
- Avoir une maîtrise de l'outil informatique
- Savoir bien parler le Français si possible l'anglais
- Avoir au moins le BAC, Mater, Licence Professionnel et autres diplômes professionnelles

Si vous remplissez les conditions et adresser une demande d’emploi à la direction, nous vous enverrons un formulaire d’inscription. Dès réception du dossier, nous entamerons l'analyse de votre CV, en cas d'admission de votre dossier nous vous contacterons pour la suite du processus pour l'obtention de votre dossier d’immigration, et afin de vous confirmer votre admission au sein du groupe. L'obtention de votre visa est une priorité en ce sens que tous les documents nécessaires seront en votre possession. Notez également l'hébergement en demi-pension dans une famille d’accueil vous permettra e bénéficier d'une immersion complète dans la langue et la Culture canadienne.
Nous vous Assurerons les meilleures conditions de voyage. Vos frais de voyage (Visa et billet D’avion) seront couverts par l’entreprise. Nous vous rappelons qu’en cas d'admission de votre dossier de candidature les frais de dossier et de l'envoie de vos documents d'immigration que vous reçeverez par courrier DHL seront à votre Charge. Nous espérons que vous avez tout le nécessaire pour prendre une décision enfin de prendre note des documents à fournir.

NB : Nous vous prions de bien vouloir envoyer une lettre de demande d’emploi à l'adresse de la représentation chargée du recrutements de la CCC ZONE AFRIQUE pour la demande de la fiche d'inscription à remplir et de dépôt de candidature par courriel à :
service_info_ccc@yahoo.fr

Merci pour votre Compréhension et à notre Future Collaboration

L’ADMINISTRATION.

18.Posté par Daouda Guéye le 26/10/2010 14:21
la présence de Ch Bamba Diéye est très importante dans un pays comme le Sénégal ou vraiment dire les choses telles qu'elles sont sans leurer les gens constituent un véritable casse-tête dans la mesue ou quoi la situation du pays puisse être il est toujours prêt a dire les choses telle quelles sont. Ce qui me frappe le plus chez lui c'est lorsque biensur il s'adresse aux sénégalais illétrés parce que au lieu de les bourrer avec le français que malheureusement ils ne métrisent pas Ch Bamba s'exprime en wolof .
Je suis un étudiant et j'aimerais vraiment avoir ses coordonnées parce que sa politique m'interesse beaucoup.
Merci pour votre compréhension

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State