Référence multimedia du sénégal
.
Google

Charte de gouvernance démocratique ou les esquisses d’un Sénégal nouveau

Article Lu 11451 fois

C’est dimanche que les parties prenantes des Assises nationales restitueront les conclusions de ces discussions citoyennes pour une nouvelle gouvernance démocratique.



Charte de gouvernance démocratique ou les esquisses d’un Sénégal nouveau
Après un an de travail, une charte de la gouvernance démocratique est adoptée traçant la façon dont les Sénégalais aiment être gouvernés. Ainsi, la charte de gouvernance démocratique paraphée par toutes parties prenantes des Assises nationales est composée entre autres la vision pour le Sénégal, les valeurs, le modèle de gouvernance, les institutions, liberté et citoyenneté, gouvernance politique, gouvernance économique et environnementale, la gouvernance sociale, une diaspora organisée et partie prenante de la nation, politique extérieure et intégration africaine et le suivi des engagements. Mais ce qui a retenu l’attention de ceux qui ont lu la charte de gouvernance démocratique c’est la rubrique qui concerne les institutions, liberté et citoyenneté. Dans cette partie, les parties prenantes des Assises nationales proposent que « le Président de la République sera dorénavant passible de poursuites judiciaires pour les crimes et crédits caractérisés commis dans l’exercice de ses fonctions ». Aussi, « le Président de la République ne peut être ni chef de parti politique ni membre d’une quelconque association durant l’exercice de ses fonctions ». La charte de gouvernance démocratique freine également la dévolution monarchique du pouvoir. Et pour cause, elle indique « à la fin de son mandat, un membre de la famille du Président de la République (ascendant, descendant, collatéraux, au premier degré, conjoint) ne pourra pas lui succéder immédiatement. De même, la charte de gouvernance démocratique prône la création d’une Cour constitutionnelle qui sera le garant de la démocratie et le juge de la conformité des lois.

Abdou TIMERA
Source Ferloo

Article Lu 11451 fois

Dimanche 24 Mai 2009





1.Posté par dgh le 24/05/2009 05:09
: ? :

2.Posté par President du Front de Liberation Nationale le 24/05/2009 07:10
la plupart des auteurs des ses conclusions ont entre les mains d'immense richesse accumulèe injustement depuis l'independance ,ils ne peuvent pas se projeter dans l'avenir sans faire l'audit de l'etat et remettre au peuple senegalais les biens finançiers et fonçiers qu'ils ont acquis .ils ne peuvent pas se subsitituer au peuple ,se couvrir du voile du pardon et de l'oubli.il serait tres facile que les voleurs d'hier crient sur les voleurs d'aujourdhui et dessinent une charte anti.vol ..il y'aura reconcialation que si tous les participants fassent une declaration de leur patrimoine et remettent volontairement au peuple les biens fonçiers et finançiers illegalement acquis..
les assises nationales ,deviennent alors un voile sur les actes qui ont plongè le peuple dans la misere,elles se substituent aux assises populaires aux assises du peuple qui a toujours devant lui une nomenclature de politiciens qui lui imposent son attelage à l'occident ,nous allons toujours descendre de notre niakk pour s'asseoir sur le niakk du blanc il ne s'agit pas seulement de la couleur institutionnelle qu'il faut parapher sur du papier mais mieux le senegal a besoin d'une revolution de l'authencitè .la rupture se trouve dans une autre voie de developpement pour une souverainete linguistique et scientifique ,pour une souverainete monetaire de l'afrique,une souverainete alimentaire.
le senegal s'est toujours excellè dans l'accouchement des projets d'intention et s'est toujours excellè aussi dans l'archivisation de conclusions.
il faut une rupture generationnelle dans l'espace politique ranger la plupart des auteurs de ses assises nationales ,cette vieille garde ndiass,tanor,dansakho qui doivent accompagner wade à la retraite.

3.Posté par defilè national le 24/05/2009 08:12
poue eviter cela on doit bien appliquer cette charte mais laiiser le pays comme le marchà ndiobene tay le senegal ne le merite pas.

4.Posté par diop le 24/05/2009 12:05
si nous voulons construire un senegal nouveau il faut oublier l passè et regarder en avant tout en ayant des regles posees et k toutes les forces politiques doivent respecter.Et k les senegalaischangent de mentalitè

5.Posté par ndongo Mohamadou le 24/05/2009 14:11
vraiment merci et bravo à ces hommes et femmes qui ont contribuer à ces travaux remarquables qui eclaircis desormais la bonne marche de notre pays.Nous sénégaais de la diaspora on est fier de vous

6.Posté par folly le 24/05/2009 14:55
Pourquoi attendre 2012 pour l'age plafond de 70 ans?.

7.Posté par xam leep wakh leep le 25/05/2009 07:28
c'est le jeu de la politique politicienne voila encore pour proteger un des leurs il modifient l'age limite meme si nous les choissons il feront de meme il vont modifier cette charte pour defendre leurs interets propres avec du vieux il est impossible de faire du neuf.il faut de nouveaux leaders pour un changement profond de nos moeurs politiques

8.Posté par Ndongoly le 25/05/2009 18:45
Les conclusions des Assises Nationales redonnent l’Espoir au Peuple Sénégalais pour plusieurs raisons :

1-"Quand on ne peut pas changer de Pays, on doit changer notre Pays" avait dit l’autre lors de son appel du 16 juin 2000. Cet appel a été entendu par des milliers et milliers de Sénégalais de l’extérieur comme de l’intérieur, des Sénégalais connus pour leur intégrité morale, leur Patriotisme, leur Amour pour le Sénégal.leur dévouement, leur honnêteté et leur clairvoyance. 2-Charte de gouvernance démocratique pour un Sénégal Nouveau est largement légitime car émanant de l’ensemble des couches sociales, économiques, politiques et environnementales. Cette feuille de route pour développer notre Pays est unique dans son genre, dans son articulation, dans sa stratégie. 3- elles a redonné l’espoir car Dieu le Tout Puissant a manifesté sa volonté à travers le vote massive des Sénégalais lors des élections municipales et rurales du 22 mars 2009. Tous les élus de Benno Siggil Sénégal peuvent d’ores déjà utiliser les conclusions de ses Assises Nationales pour gérer leurs collectivités locales
VIVE El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar !!!
Président de la République du Sénégal en 2012 !!!
Yal nafi Yague Téé Wérre !!!!

VIVE El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar !!!
Président de la République du Sénégal en 2012 !!!
Yal nafi Yague Téé Wérre !!!!

VIVE El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar !!!
Président de la République du Sénégal en 2012 !!!
Yal nafi Yague Téé Wérre !!!!

VIVE El Hadji Moustapha Niasse Al Alassane Bocar !!!
Président de la République du Sénégal en 2012 !!!
Yal nafi Yague Téé Wérre !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State