Référence multimedia du sénégal
.
Google

Ce que les hommes n'osent pas nous dire

Article Lu 11915 fois

Après avoir loué la femme dans de nombreux ouvrages, le docteur Gérard Leleu, médecin et sexologue, se penche sur l'homme contemporain, ses goûts, ses désirs, ses attentes. "L'homme nouveau expliqué aux femmes" est un voyage au coeur de l'intimité masculine.



Ce que les hommes n'osent pas nous dire
"L'homme nouveau" exprime ses émotions

Depuis quelques années, les hommes ont beaucoup changé, en acceptant leur part féminine, leur sensibilité. Même si le modèle patriarcal a la vie dure, cet homme reconnaît son yin, son anima. Le patriarcat, qui faisait des deux sexes des rivaux tend à disparaître en occident. Les hommes ont pris conscience d'être eux aussi victimes de ce système répressif pour la femme.
Ces modifications dans la tête du mâle ont amélioré ses rapports avec sa partenaire. Ce qui fait l'homme nouveau, c'est la relation. Il a changé de communication, parle, exprime ses émotions et écoute celles de sa compagne.

"Les femmes libérées, ça ne caresse pas !"

De son côté, la femme a vécu une juste révolte, qui s'est parfois traduite par l'imitation de comportements masculins dénoncés. Ces femmes, que Gérard Leleu qualifie d' " amazones " sont dures, vindicatives et font fuir les hommes. En voulant se libérer, elles ont adopté des travers masculins, et contribuent à perpétuer la guerre entre les sexes.

Dans son avant-propos, Gérad Leleu se souvient : " je me suis rappelé cette femme que j'adorais, admirais et caressais avec ferveur des heures durant. Un jour, arrivant chez elle à demi-courbé par un méchant lumbago (j'aurais dû rester dans mon lit plutôt que de me glisser dans le sien), je lui ai demandé de bien vouloir caresser, voire masser quelque peu, mes lombes, ce qui m'attira cette réplique : "Je ne suis pas ta geisha, les femmes libérées, ça ne caresse pas !". Le soir même elle me confirma son opinion par téléphone : "J'ai appelé toutes mes amies. Elles sont de mon avis, une femme moderne ça ne caresse pas "

Pour le sexologue, il faut réinventer le couple, qui ne serait fondé ni sur la domination ni la peur. Le couple devrait être un chemin initiatique, où l'on rencontre l'autre et où l'on se rencontre soi-même. Il doit laisser la possibilité de se transformer soi-même.

L'érotisme masculin, pas si basique !

L'un des grands drames de l'homme et de la femme, c'est la disymétrie sexuelle. Le plaisir peut venir en une poignée de secondes chez l'homme alors qu'il faut plusieurs minutes à la femme. Le contrôle de l'éjaculation permet d'harmoniser les rapports sexuels. Les hommes doivent apprendre la caresse intérieure qui procure un long échange de plaisir, une promenade le sexe dans le sexe...
De leur côté, les femmes ne comprennent pas bien l'érotisme de l'homme, qui n'est pas si simple qu'elles le pensent.

Gérard Leleu pointe notamment la posture des femmes par rapport aux pannes de l'homme : " En la circonstance, une femme va dire " c'est pas grave... ", caresser ou sucer sans conviction l'organe en détresse et le laisser retomber, impuissante. Pour un homme, c'est dramatique. Il se sent dévalorisé ! Les femmes devraient déployer des trésors d'imagination et de patience pour réanimer un sexe ramolli ! "

Les femmes peuvent mieux faire

De même, la fellation et les caresses demandent de la subtilité. Ce qui devrait être réalisé avec art souffre souvent d'à-peu-près ou de manque d'imagination. Autre grief : les occidentales ne bougent pas bien, contrairement aux orientales qui ont un bassin très délié. Les femmes devraient apprendre à " débloquer " leur bassin.

D'après les hommes, nous serions parfois un peu paresseuses et laisserions sur leur faim.
Pourquoi ? Parce que nous pensons trop souvent que la sexualité masculine est basique. De son côté, l'homme se contente de ce qu'il obtient sans oser dire ce qui lui ferait plaisir (de peur de vexer) ou (pire !) sans s'imaginer que sa partenaire pourrait faire mieux.

Mais paradoxalement, une femme bien dans son corps, qui aime faire l'amour et le fait bien inspire de la peur aux hommes et passe pour une putain. " Le travail à faire, analyse Gérad Leleu, c'est d'amener l'homme à dire à une merveilleuse amante qu'elle est une déesse plutôt qu'une garce. "

Source: Plurielles.fr

Article Lu 11915 fois

Samedi 30 Avril 2011




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State