Référence multimedia du sénégal
.
Google

Casamance : les armes lourdes confirment l'échec de Wade

Article Lu 11891 fois

XIBAR.NET (Dakar, 20 Février 2010) - Au regard du regain de tension au sud du Sénégal, où militaires et rebelles s’affrontent dans une guerre de tranchées fratricide, tous les esprits convergent vers le président Wade. Le crépitement des armes doit lui rappeler que la victoire est à l’issue du combat. L’obligation des militaires à utiliser les armes lourdes confirme sa défaite dans le sud du Sénégal, au moins.



Casamance : les armes lourdes confirment l'échec de Wade
Comme ses lutteurs, souvent aux pieds frêles, qui crient victoire avant le combat, le président Wade s’était engagé à résoudre la rébellion qui sévit au Sud du Sénégal en cent jours, au maximum. Mais depuis plus de neuf ans passés à la tête de notre pays, le conflit persiste, près de 3300 jours après soient 33 fois le délai qu’il s’était accordé. Les faits ont démenti Wade, parce que l’arme qu’il croyait capable de venir à bout de tout, n’était pas aussi décisive qu’il le pensait : L’argent. Il l’a utilisé en Casamance. Les mallettes qu’il avait remplies de billets de banque ont profité aux porteurs, à leurs faux passeurs et leurs complices, « rebelles » seulement par les tenues. Il a donné des véhicules 4x4, distribué des milliers de litres de carburant. Rien n’est revenu. Pour continuer à le « pomper », ses « messieurs Casamance » ont tapé nuitamment à la porte de son palais avec de prétendus « sages de la Casamance» et « combattants repentis ». Tout était montage, pour profiter de la naïveté d’un président qui se dit universitaire, mais ignore que de son fait la rébellion est devenue « une industrie ».

Maintenant conscient qu’on l’a toujours mené à bateau, le président Wade veut remplacer son arme de la corruption, par les armes lourdes. La rébellion a pris du poil de la bête. Mais, laisser les rebelles s’emparer de la cité serait la plus grande ignominie de sa vie. Alors, l’artillerie lourde a été utilisée pour repousser l’assaillant qui a renforcé son trésor de guerre avec l’argent envoyé par Wade. Cette option a fait massacrer des civils et amener des citoyens sénégalais à s’exiler. Les organisations des droits de l’Homme sont interpellées. Et attention à une seconde déconfiture. Car, ses opposants agitent l’idée de faire arbitrer le conflit pas les Nations Unies. Le cas échéant, c’est le président ivoirien, chez lequel sont déployés les Casques bleus, qui va rire aux éclats. Moralité : celui qui n’est pas encore à l’autre rive ne doit pas se rire de celui qui se noie. Wade poussera-t-il l’honneur jusqu’à déclarer que puisque son erreur de jugement et sa solution ont fait coulé du sang, plus qu’avant son accession au pouvoir, il va se démettre ? Ce serait penser qu’un robot peut avoir des sentiments.

La Redaction

Article Lu 11891 fois

Samedi 20 Février 2010





1.Posté par Diatta le 20/02/2010 20:47
Akh kiii moy wade promesses. Li mouy wakh dou si deff dara. vous avez raison, il s'était engagé a résoudre ce probléme en 100 jours mais l'argent qu'il envoie ici a Ziguinchor l'on fait échouer.

P.S: Qui se rappelle de la promesse de wade a L'UCAD en 2000 (les contenaires de deukhines hahaha), wade daal c pas la peine

2.Posté par Tieyy le 20/02/2010 20:51
Mais avez vous remarqué, que la tension en Casamance a subitement recommencée aprés le renvoi de Pierre Goudiaby Atepa par Wade. Peut etre aussi que c'est une simple coincidence.

3.Posté par Lamine le 20/02/2010 20:52
Tieyy tu as vu juste, j'avais pas fait cette remarque

4.Posté par wekh le 20/02/2010 23:24
Moi je vois le visage Affreux, démoniaque d'un mort vivant.

5.Posté par LAYE le 21/02/2010 08:19
RO-BEERT SAGNA, ATEPA, NIASSE, TANOR WADE DOIVENT ETRE PENDU. SES PAUVRES ASSHOLE ONT LAISSE POURRIR CETTE SITUATION. SES PETITS BANDITS DOIVENT ETRE EXECUTE. POUQUOI NE PAS LAISSER L'ARMEE FAIRE SON TRAVAIL? TOUS SES POLITICHIENS SE PROFITENT DE ETTE SITUATION POUR S'ENRECHIR. ON NE N'EGOCIEPAS AVEC LA SOUVERAINETE DU SENEGAL. VIVE L'ARMEE DU SENEGAL. VIVE NOTRE REPUBLIQUE.

6.Posté par egnabe le 22/02/2010 10:16
Penser que l'armée n'a pas eu l'opportunité de faire son travail, c'est faire preuve d'une cécité intellectuelle extraordinaire. Il est impensable que l'armée ait eue les moyens de vaincre la rébellion et qu'elle s'en soit privée du fait des politiques. Une armée véritable prend ses responsabilités quand elle victime de massacres de la part des rebelles comme c'est le cas depuis plus de 20 ans. Combien de militaires sénégalais sont morts, combien de blesser et d'invalides depuis le début de cette crise ? Ouvrez les yeux, Niasse a raison, seul le dialogue peut régler cette affaire. A bon entendeur salut !

7.Posté par fatim le 04/04/2010 17:42
slt mon le president je vous prie d augmenter le prime de campagne des soldat en mission onu.ils travail plus que leurs superieurs

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State