Référence multimedia du sénégal
.
Google

Candidature à l’élection présidentielle : Khalifa Sall s’intéresse

Article Lu 11158 fois

XIBAR.NET (Dakar, 25 Décembre 2009) - Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général national du Parti socialiste, avant de convaincre ses pairs de la coalition Benno qu’il est le candidat qu’il leur faut pour battre Wade à la prochaine élection présidentielle, aura fort à faire : dompter ses troupes. Car, le secrétaire à la vie politique de leur organisation et non moins maire de Dakar, Khalifa Sall, n’est pas désintéressé par ce qu’ambitionne Tanor.



Candidature à l’élection présidentielle :  Khalifa Sall s’intéresse
Khalifa Sall lorgne le pouvoir, parce que d’abord, il a laissé entendre que Wade ne sera pas difficile à battre : pour y parvenir, il suffit de réaliser ce qu’il n’a pas pu faire en neuf ans ; à savoir lutter contre la ruralisation de la capitale sénégalaise, moderniser Dakar. Il s’y consacre. Or, acceptera-t-il de laisser son secrétaire général national de profiter du fruit de son travail, d’autant que l’électorat sénégalais est plus dense dans la mairie qu’il dirige.

En politique, nos leaders ne se font jamais de cadeaux. Khalifa Sall lorgne le pouvoir. Pour l’empêcher de briguer le suffrage des Sénégalais, Ousmane Tanor Dieng devra l’affronter et le battre à l’occasion des élections primaires de leur parti. Car, devant le même micro de Rfi, qui l’interrogeait, il est dans la même logique que sa camarade Mme Aïssata Tall Sall, par ailleurs mairesse de Podor : leur candidat ne sera pas désigné naturellement. Ce qui veut dire qu’il y aura des élections primaires. Khalifa Sall sera des candidats. Qui peut l’empêcher de tenter sa chance, dans le respect des règles démocratiques ?

La Redaction

Article Lu 11158 fois

Vendredi 25 Décembre 2009





1.Posté par esclave soumis le 25/12/2009 07:25
1er Partout.
Courage il faut etre ambitieux k Dieu nous guide et nous accorde un president honnete et honorable

2.Posté par tests le 25/12/2009 07:39
Khalifa ne vous faites pas d'illusions?

3.Posté par saryledioufiste le 25/12/2009 08:25
Le Maire de la capitale est l'unique responsable de toute l'opposition qui occupe la fonction politique et administrative la plus haute .Cela constitue un atout majeur pour etre le candidat de compromis pour Benno.Du poste de Maire de la capitale au palais prèsidentiel,il y'a qu'un pas à franchir.
L'autre atout ,khalifa est l'enfant chèri de l'opposition ,il n'est victime qu'aucune animositè meme de la part de Ndiass qui est pret à faire passer un jeune qu'il connait bien .Khalifa est la solution de la difficile èquation Ndiass-Tanor.
Tanor trouvera son compte d'autant plus que ,cette candidature unique de l'opposition est de sa formation.
Un autre plus,un candidat de la confrèrerie Tidjane et un homme d'etat en herbe formè par Diouf et qui a connu tous les tenors du Ps,peut ramener l'èquilibre au niveau de nos institutions .
Khalifa pourra faire revenir au parti socialiste ,des centaines de cadres ,qui pour des raisons subjectives ,qui pour des raisons objectives ,avaient quittè le parti.
Khalifa est encore l'unique cadre politique à faire sa dèclaration de patrimoine ,cela est un très grand courage politique ,qui permet à chacun de se faire une idèe de la richesse de celui qui nous dirige et de faire le bilan à chaque fin de mandat par une commission indèpendante.
Benno a une chance très grande à choisir dès maintenant son candidat ,faire corps deriere lui.Dans tous les sondages,Khalifa est l'unique candidat qui bat toute candidature du règime plaçe.

4.Posté par marnouche le 25/12/2009 12:20
DROIT DE RÉPONDRE à Souleymane Jules Diop

Monsieur Souleymane Jules Diop fils de S. L. C.

Surtout qu’on ne pense pas que je te traite de Salaud, de Labrador et
de Con. Loin de moi l’idée de t’insulter. J’ai juste utilisé les initiales de
ton père biologique pour garder le secret. Mais s’il s’agit de verser
dans l’impolitesse comme tu le fais, je révèlerais qu’il s’appelle Sammy
Lucien Chopin. Celui là même à qui tu dois ton teint très clair.
L’homme qui fut le collègue d’Arab Diop tous deux journalistes et
correspondants du journal le Soleil, dans les années 70 à Kaolack.
Certes ton père qui circulait en mobylette toujours pressé, exerçait son
métier avec passion car il était bien connu et reconnu dans les milieux
(culturel, sportif et politique) de la capitale du Saaloum.
Écrire pour se faire plaisir, ce n’est pas du journalisme, encore moins le
faire pour le plaisir d’un autre, disait Latif Coulibaly
Le temps de ton père, c’était l’époque où le journaliste qui n’avait rien
à écrire, attendait de trouver l’info ou de partir en reportage. En ces
temps là, le journaliste n’avait pas besoin de faire des vagues ou de
passer son temps à chialer dans son coin pour être connu. Mais de nos
jours, le journalisme du fils est loin de celui jadis du paternel.
Alors, peux-tu nous dire pourquoi as-tu choisi le métier d’un père qui
ne t’a pas transmis son patronyme ? Á défaut de ne pouvoir porter ou
d’être porté par son nom, tu t’accroches à sa profession afin de lui
montrer que tu sais faire plus (pour ne pas dire mieux) que lui, au prix
d’excès et de dérives.
Tu dois sûrement souffrir de solitude dans ces lointains pays de triste
froid pour combler ton oisiveté derrière ton indispensable ordinateur à
t’acharner sur un vieillard élu stupidement en 2000 par la majorité des
Sénégalais. Tes agissements ne traduisent qu’un trouble du
comportement. Sinon comment peux-tu en tant que journaliste, ne
nous entretenir que d’un seul sujet : Abdoulaye Wade ! Tu nous parles
de lui matin, midi, soir. Que les Sénégalais assument la naïveté et la
politesse déplacée d’avoir sans réfléchir, déposé la lourde
Responsabilité Nationale sur les frêles épaules d’un homme en âge de
partir à la retraite. En pensant chasser Abdoulaye Diouf, nous avons
élu Abdou Wade. Lu waay soombi, na ko naan.
On appelle ça, la constance dans l’acte et la parole.
Justement, Souleymane Jules, pourquoi portes-tu ces deux mêmes
prénoms ? N’est-ce pas Jules, c’est déjà Souleymane ? Est-ce du
métissage ou du Sénégaulisme ? C’est peut-être là, l’origine de ton
problème.
Cesse d'utiliser la provocation pour ensuite jouer à la victime afin de
bénéficier d’un statut de réfugié politique. C’est trop facile. Nous
pouvons bien te pardonner par principe, mais ce n’est pas une
obligation !
Si tu veux rester journaliste, saches que ton devoir est de bien nous
informer. Nous en avons, et le droit et le mérite, car nous
contribuables, avons participé à tes frais d’études. Arrête de nous
servir des histoires du chien qui a mordu une personne, mais plutôt de
la personne qui a mordu un chien. C’est ça l’info ! La faute n’est pas
seulement celle de Wade. Ce serait trop facile, car nous en avons notre
part de responsabilité. Tiens, parles-nous par exemple de nos
intellectuels qui perdent la raison et la mesure en s’empressant
d’aboyer à la place du chien sans se demander pourquoi le mordeur a
été mordu. T’arrive t-il de méditer sur notre Justice qui ne sait pas
juger, de nos hommes de loi hors de la loi, de nos politiciens sans
visions, de nos élèves et étudiants en baisse vertigineuse de niveau, de
la cité universitaire ghettoïsée et insalubre, des hôpitaux qui ne le sont
que de nom, des médecins qui exploitent les malades, des
pharmaciens incapables de fabriquer le moindre médicament et qui se
contentent comme de simples commerçants de keur Serigne bi, de les
importer et de nous les vendre… chèrement
Monsieur l’homme-aux-deux-mêmes-prénoms, passes-tu ton temps
à dénoncer nos ouvriers qualifiés (dont je me méfie de qualifier
d’ingénieux) qui passent plus de temps dans un bureau plutôt que sur
les chantiers ? Et peux-tu nous dire comment la qualité et la discipline
sont devenues utopie au Sénégal ?
Racontes-nous l’histoire de ces milliers de jeunes talibés aux parents
accusés d’avoir préféré l’école coranique à l’école française, et sont
laissés pour compte. Aussi, n’oublie pas ces Sénégalais qui ont pris
goût à s’absenter de leur lieu de travail, sans besoin d’aller en grève.
Les rues jonchées de saletés que nous avons réussi à ne plus
remarquer ni à sentir leurs odeurs. Tel le fou capable de manger dans
une poubelle, nous sommes arrivés à nous immuniser de la nausée.
Jules Souleymane, savais-tu que nous sommes le seul pays au monde
(même pas en Guinée-Bissau ni au Niger) où l’on peut voir sur les
tables de nos marchés, un fruit sain et un fruit pourri trôner à la même
place. Et tous les deux se vendent, même si le second coûte moitié
prix. Pourquoi au Sénégal, on compare l’incomparable, mettre le très
bon, le bon et le moyen bon sur le même pied d’égalité ?
De grâce, parles-nous aussi des denrées vivrières importées á
outrance au détriment de nos produits locaux, du développement
d’une nouvelle agriculture dont le premier et le principal client se
trouve à l’étranger. C’est-à-dire que nous cultivons, non pas pour
nourrir le pays, mais pour exporter. Nous sommes actuellement un
pays dans lequel la médiocrité a fini de revendiquer son droit d’exister
jusqu'à s’ériger en règle. Regarde les projets de compagnie aérienne
dont nous rêvons pendant que notre politique de transport terrestre et
ferroviaire est des plus nulle au monde, au point de se demander ce
que fait le Ministère du Transport et si il existe !
Frederik Chopin*, ça te dit quelque chose ? En fait, c’est le métier de
musicien que tu devrais faire et t’appeler : Jules Chopin. Cela aurait pu
t’aider á comprendre la Gamme Sacrée (que la CNN va bientôt
présenter) du génial Serigne Modou Kara Mbacké Son Inventeur, et
d’œuvrer à ses côtés pour la diffusion á travers le monde, des Saints
Écrits de Serigne TOUBA. Ce même Serigne Modou Kara Mbacké qui a
détourné des milliers de jeunes Sénégalais (des jeunes qui comptaient
poser de sérieux problèmes de sécurité pour ce pays) des chemins de
la perdition, a été nommé Ambassadeur de la Paix à l’Unesco en 2005
chez les toubabs blancs, mais nos toubabs noirs d’ici comme toi,
préfèrent ne rien savoir ! Sous la direction de Mame Thierno Birahim
son brave et infatigable frère cadet, il fait nettoyer les cimetières où
dorment de leur dernier sommeil nos parents morts, ainsi que les
hôpitaux qui reçoivent nos parents malades. Il assiste la population
des zones inondées où tu n’as jamais mis les pieds. Il fait donner du
sang au Centre de Transfusion qui en a toujours besoin.
Investissement, dites-vous ? Dis-moi, au Sénégal, qui fait mieux. Tout
cela n’intéresse pas Monsieur Souleymane Jules Chopin Diop. Est-ce
de la mauvaise foi ou de la bêtise ?
Je te rappelle que dans ce Sénégal d’aujourd’hui, il y a des familles
dont leurs aïeux osaient lever la tête hier quand les colons nous
marchaient dessus. Le Général de BAMBA (et uniquement de BAMBA) a
créé le Parti de la VÉRITÉ (nom jamais porté par un parti ici ou ailleurs)
pour montrer l’exemple du Citoyen modèle tel que Serigne TOUBA l’a
enseigné.
Jules et Souley, le travail de la mâchoire se fait sans bruit.
Je sais que tu n’es pas au courant, mais le Président du PVD est en train
d’enseigner aux militants, une nouvelle façon de faire la politique : la
Patience dans l’Endurance, le Dévouement comme Sacerdoce, le
Militantisme désintéressé, la différence entre Vitesse et précipitation,
la Résistance aux tentations du pouvoir, la Lucidité et le Courage
d’exprimer son oui ou non quand et où il le faut, à jouer l’apaisement
dans la mésentente, à dire la Vérité sans froisser personne. Bref, à
RÉGULER ! Avant l’après-Wade, le PVD œuvre déjà à montrer
l’Excellence et à assainir les mœurs politiques. C’est-à-dire, changer
d’abord les gens avant de changer les choses.
Le tout par un soubassement dans la Foi en DIEU, parce que nous
avons toujours été un Peuple de Croyants quelle soit la confession.
Est-ce que Souleymane ou Jules est conscient de cela ?
Après un siècle et demi de nuits coloniales et une cinquantaine
d’années de grasse matinée néo-coloniale, nous avons assez dormi,
Mr Diop. Et sais-tu qu’aujourd’hui l’Humanité est en crise, suite à
l’échec et à l’agonie des idéologies occidentales qui régissaient le
monde ? Il est temps pour nous autres Africains (surtout ceux qui se
prennent pour des intellectuels) de comprendre qu’on ne peut plus
continuer de suivre des maîtres penseurs qui ne savent plus où aller. Et
ce ne seront pas les anciens élèves des écoles du Colon moulés dans
l’obéissance qui nous trouverons la Solution, puisque le
Développement de l’Afrique ne figurait pas dans leurs programmes
scolaires. La preuve… Quand comprendrons-nous enfin que
s’exprimer en français ne signifie pas être le plus éloquent ? Et ce n’est
pas parce qu’on a étudié en Europe qu’on tient le monopole du savoir
et du raisonnement.
Comment les yeux de ton cœur n’ont-ils pas aperçu les lueurs de
KARA-LUMI?RE qui s’élève ? Et pourquoi les oreilles de ton cœur
n’ont-elles pas entendu l’annonce la 3ème Gamme Universelle ?
Qu’on se rappelle une fois de plus, que dans ce pays qui est notre
Sénégal, des Hommes pétris de hautes valeurs morales, épris de
tolérance et de sciences des plus utiles, y ont vécu ! L’exemple de
Serigne TOUBA qui a payé dans Sa chair les brimades, et la solitude par
des exils forcés. Il a subi la maltraitance par des vexations
quotidiennes et des privations de Liberté par des résidences
surveillées. Tout cela afin que demain nous soyons une Nation
d’Hommes libres, respectés et fiers.
Et ce demain, c’est aujourd’hui.
Des informations de ce genre, nous autres citoyens non journalistes,
nous les guettons et aimerions compter sur les médias de notre pays
d’abord avant ceux des autres. Mais en vain… Informez-nous ngir
YÂLLAH ! Que ce soit dans le Dîneh ou dans le Jamonoh, mais sans
abus. S’il vous plait !
Bon maintenant, Souleymane, il est temps que tu dises à Jules que : toi
et lui, vous nous saoulez tous les deux, franchement. Chuuuuut !

Ngaari Mah Damel

Frederik Chopin : Un pianiste virtuose _ Polonais (1810-1849)

5.Posté par vau le 25/12/2009 14:51
shittttttttttttttt les politiciens

6.Posté par Domoda le 25/12/2009 14:58
Marnouche toi tu crois nous avoir informé?
Que tu ne sois pas d'accord avec SJD c'est ton problème et je te le concède !tous les problèmes soulevés mais tout le monde est au courant on n'a pas besoin de porte parole qui de plus est loin du Sénégal pour les dénoncer! ce ne sont pas des journalistes qui manquent au Sénégal.
Tout compte fait tu es un vrai complexé ! si t'as des soucis avec des gens qui ont fait leurs études à l'étranger fais nous le savoir! soit c'est de la méchanceté gratuite ou de la jalousie.
Tu nous parle de ce "GOUROU" de KARA on en à rien à chier!!
N'est ce pas lui qui soutient LAYE WADE qui t'as insulté tout au début !
N' Y a-t-il de la cohérence dans ta contribution. Si t'avais envie de nous montrer que tu savais aussi bien manié la langue de Molière ok ! on te dira bravo tu sais aligner sujet+verbe+complément.
Quel prétentieux ce mec! en plus d'être pédant. Si le vrai père de SJD est Chirac qu'est ce qu'on à foutre? tu nous parle des valeurs telles que: la lucidité, l'apaisement, le courage enseignées par ton GOUROU et toi qu'est ce tu viens de faire: de nous dévoiler le vrai nom de SJD et son vrai Père!!! c'est ça ton mérite??? tu nous fais le jeu du pseudo intellectuel, qui parle avec les illuminés, qui tend vers le monde intelligible eh ! sa waay wathial fi ngua yéke ni!
Tu fais preuve d'ubiquité et de suffisance ! à la place de SJD toi qu'est ce que t'as fait? Lui au moins il a le courage de dire ce que les autres pensent tout bas. Même si également je ne suis pas d'accord sur tout ce qu'il raconte, il a le mérite d'avoir eu cette démarche. Quant à toi mome je te laisse avec de Satan de GOUROU et le SAVOIR N'EST PAS UN HERITAGE !.
Va dire à ton GOUROU de jeter sa natte de prière à la mer Walaye dingua xamné mola gueuneu beugueu Dounya !

ESCROC KARA MBACKE mako wakh !!

7.Posté par Djaraaf le 25/12/2009 15:21
Du moment que des elections primaires seront organisees dans le parti tout un chacun peut pretendre à etre le candidat du parti cela ne ferait que credibiliser la personne choisie ainsi que les instances du parti.Ne serait-il pas plus judicieux que dans bennoo meme qu'on organise des primaires democratiques pour eviter des arrangements qui ne feraient que contribuer à des confusions.Pour une fois les responsables politiques de l'opposition tous confondus doivent laisser la parole aux militants et aux urnes pour designer celui qui sera à la tete de la polpulation senegalaise qui affrontera wade en 2012,voilà l'unique façon de faire savoir au peuple que bouter wade hors du senegal n'incombe qu'à eux .

8.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 16:05
L'envieux

Un homme en pèlerinage pour la Mecque, après avoir suivi une mauvaise piste, se retrouva perdu dans le désert. Pendant des jours, il erra incapable de trouver sa route jusqu'au moment où sa réserve d'eau s'assécha.
Assoiffé, il était sur le point d'abandonner tout espoir d'être sauvé, quand il aperçu au loin une tente solitaire, petite et loqueteuse. Utilisant ses dernières réserves de force, l'homme réussit à atteindre la tente. Là, une femme Bédouin le salua et, voyant sa condition, l'emmena dans la tente où elle lui donna une gourde en peau de chèvre remplie d'eau, l'eau dont il avait désespérément besoin.
Aussi grand qu'était son besoin, pourtant, l'homme pouvait à peine boire l'eau. Plutôt que le liquide doux et rafraîchissant auquel il s'attendait, l'eau avait un goût rassis et saumâtre qui mettait le feu à sa gorge, autant qu'elle lui sauvait la vie. Tout de même, il était reconnaissant pour la générosité de la femme qui partageait le peu qu'elle possédait.
Une fois qu'il eut retrouvé sa force, l'homme décida de rendre la gentillesse et la générosité de la femme en lui offrant quelques conseils.
"Je vous dois des dettes, pour le soulagement que vous m'avez procuré. Mon cœur est bouleversé par la compassion. Ecoutez soigneusement ce que j'ai à vous dire. Regardez", dit l'homme faisant des gestes avec sa main.
"Dans cette direction s'étend une cité magnifique appelée Bagdad, remplie de merveilles au-delà de votre imagination. Là tu trouveras plein d'eau, claire et fraîche, de l'eau douce sans une trace de sel ou d'impuretés. Et de la nourriture délicieuse de toutes sortes, et puis des bains, des parfums, des bazars remplis de choses luxueuses et riches de plaisirs, aussi bien qu'une centaine d'autres merveilles. Même si toi et ta famille vous êtes profondément affligés, néanmoins, en bougeant dans cette direction lentement de campement en campement , avec patience vous pourrez atteindre ce but."
La femme restait bouche bée à écouter l'histoire de l'homme mais ne dit rien. Peu après son mari était de retour au campement, portant des rats du désert qu'il avait piégé pour le dîner. Après avoir salué leur invité, le Bédouin l'invita pour dîner avec eux. L'homme fut rebuté à l'idée de manger une nourriture si repoussante mais était tant affamé qu'il accepta l'invitation. Après le repas, le Bédouin lui donna une couverture, et l'homme quitta la tente pour dormir dehors.
" Tu aurais du entendre les choses incroyables que m'a racontées notre invité alors que tu étais dehors à chasser ", la femme dit à son mari une fois qu'ils étaient seuls.
" Comme quoi ? " il lui demanda.
Et alors la femme répéta toutes les choses que l'homme lui avait raconté sur la cité magnifique appelée Bagdad et comment ils pouvaient s'y rendre s'ils y mettaient leurs cœurs.
" N'écoutes pas de telles paroles ", lui répondit son mari, hochant tristement la tête, après avoir écouté son histoire. " Il y a beaucoup d'envieux, de gens mesquins dans ce monde. Dès qu'ils rencontrent quelqu'un vivant dans la grâce du confort et de l'abondance, ils brûlent d'envie de voir cette personne se mettre en route pour quelque chose de meilleur de sorte qu'elle se retrouve privée de son bon sort. Ne fais pas attention à ces fabulations ! Qu'est ce qui pourrait être meilleur que notre vie ici ?

O lecteur, bien que regarder en face la vérité puisse être déplaisant à prime abord, plus tu avance vers elle, plus elle devient douce; alors que les formes extérieures de ce monde peuvent apparaître attrayantes à première vue elles se révèlent rapidement de plus en plus vides.

9.Posté par alioune le 25/12/2009 16:14
Je ne sais ce qui s'est passé. Ou bien c'est moi qui n'ai pas bien (ou du tout) compris, ou bien nous n'avons pas écouté la même interview de Khalifa Sall à RFI il y a deux jours. Ou bien, (surement)) c'est la mauvaise foi du journaliste de donner une information tout a fait fausse. Parce que, on peut demander à RFI (elle nous envoie la K7), Khalifa Sall a bien dit que la présidence de la République ne l'interesse pas (en tout cas pour le moment). Il a autre chose à faire et de bien en tant que maire de Dakar. Voila ce qu'il a dit. Et ajoutant que battre Wade n'est pas difficile car il faut faire ce qu'i n'a pas fait. Les primaires au PS, il en a parlé mais en disant que cela ne peut pas etre cause de friction dans le parti parce que les primaires sont prévus par les textes. Ou est le problème. La rédaction de XIBAR doit nous informer juste et vrai au lieu de semer la confusion dans la tete des lecteurs.

10.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 16:17
L’envie et l’envieux :Un mal incurable



De même que la rouille corrode le fer jusqu’à l’anéantissement, de même la jalousie corrode le corps jus qu’à ce qu’elle l’anéantisse.



* L'envieux est éternellement malade et l'avare est éternellement avili.


L’envie est une maladie inguérissable : elle ne disparaît qu’avec la mort de l’anéantissement de l’envieux ou la mort de l’envié.


L’envie dévore les bonnes actions comme le feu dévore le bois à brûler.


L’envieux est toujours malade, lors même que son corps est sain.



L’envieux voit en la disparition du bienfait chez celui qu’il envie un bienfait pour lui-même.



* L’envieux n’a pas de remède.


Tu ne rencontreras jamais un (vrai) croyant jaloux, rancunier ou avare.


L’envieux manifeste son affection dans ses paroles et dissimule sa rancune dans ses actes ; il a le nom d’ami et l’épithète d’ennemi.


Ce qui te guérit de ton envieux est qu’il s’irrite en te voyant content

11.Posté par longue vie à sjd le 25/12/2009 17:09


A Notre Héros National Souleymane jules diop


Pusses Notre Seigneur t'accompagner à chaque souffle de votre existence


Amine




Promesse de rencontre


Ce soir, par Amour, nous avons emprunté le chemin qui mène à la porte du Bien-aimé
Et comme des fous nous cherchons la demeure de celui qui détient nos cœurs

Ce soir, nous avons quitté le domaine du ‘’ Nous’’ et du ‘’vous’
Nous partons dans ses quartiers pour honorer Sa promesse de rencontre.

Ce soir, la coupe s’est brisée et il ne reste plus aucune cruche de vin
sans connaissance nous nous rendons à la demeure de Celui qui nous a enivré

Ce soir, tous fous et amoureux , nous avons déchiré les habits de l’existence et
Loin des regards de la création, nous allons à la quête du Créateur

Ce soir, nous avons l’opportunité de gémir et d’être joyeux
Et nous y allons avec des cris de douleur et de souffrance.

Ce soir, grâce au vin nous avons effacé toutes les traces de la raison et
Cela n’a été possible qu’avec la force de l’Amour

Ce soir, dans l’espoir de voir Celui qui illumine nos vies et
Avec nos robes à la traîne, nous nous élançons vers Lui comme des étoiles filantes .












12.Posté par dlmexq le 25/12/2009 20:53
Si vous faites reference a la meme interview de RFI, je l'ai suivie et ce que Khalifa Sall a dit c'est que seule la mairie de Dakar l'interesse. Il n'a pas dit qu'il va se presenter aux elections presidentielles.

13.Posté par gora le 25/12/2009 23:50
nous ne voulons pas d'un président partoussard qui va sur l'ile de Ngor pour des relations contre nature

14.Posté par Docteur FAlilou SENGHOR le 26/12/2009 12:55


J'ai cru lire ici et ailleurs des attaques spécieuses et non fondés contre SJD .

Ces attaques me semblent provenir d'un de ces délirants qui prennent leur gourous pour des saints alors que ceux -ci des suppôts patentés de Iblis devenu Satan le lapidé maudit.

Cela ne sert à rien de s'exprimer par glossolalie et par jargonaphasie.

Jules ne parle pas en son nom, mais au nom de la Nation.


Wa salamun alal Sénégalensis.


Signé FAlilou SENGHOR

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State