Référence multimedia du sénégal
.
Google

Candidat à la présidence de la Chambre de commerce de Kaolack : Serigne Mboup décline ses ambitions

Article Lu 11655 fois

Il faudra, sans doute, compter avec le jeune Serigne Mboup du groupe Ccbm dans la course pour la présidence de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Kaolack. Ce candidat de dernière minute n'en a pas moins de sérieuses ambitions pour la chambre consulaire. ‘Il faut faire de Kaolack une plate-forme de l'économie sous-régionale, en valorisant sa position stratégique de ville-carrefour commercial pour les pays limitrophes du Mali, de la Gambie, de la Mauritanie et des deux Guinée’, a notamment souligné l'industriel Serigne Mboup du groupe Ccbm, à l'entame de sa campagne pour le contrôle de la chambre de commerce de la capitale du Saloum. Refusant, dit-il, de verser dans ‘l'anathème et la polémique’, l'industriel a placé la barre très haut. ‘J'ai une ambition pour Kaolack, et il m'a semblé que la présidence de la chambre de commerce de cette ville pourrait servir de levier à ce challenge. C'est pourquoi la réhabilitation et la modernisation du port de Kaolack, en partenariat avec des investisseurs étrangers demeure une priorité’, croit savoir l'opérateur économique qui a fait ses premiers pas dans la capitale du Saloum. ‘Dire que je suis étranger à cette région doit faire rire ceux qui me connaissent et qui ont suivi mes premiers pas dans la profession’, a-t-il ajouté.



Candidat à la présidence de la Chambre de commerce de Kaolack : Serigne Mboup décline ses ambitions
Le candidat, soutenu par la frange jeune de la chambre consulaire a, par ailleurs, mis fin à la polémique sur son passage à Touba. ‘J'étais parti, comme tout bon talibé, solliciter des prières auprès de mon marabout, il n'a jamais été question de soutenir ma candidature à l'élection présidentielle de la chambre de commerce de Kaolack’, précise, dans un français laborieux, Serigne Mboup qui invite, à cet effet, les gens à ne pas se focaliser sur cette affaire mais plutôt sur le débat technique. En clair, sur ce qu'il convient de faire pour que la ville Kaolack, qui se meurt à petit feu, renaisse notamment avec la lutte contre l'insalubrité de la localité.

Signalons que l'élection de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Kaolack, prévue le 27 décembre prochain va, pour la première fois, depuis 25 ans, opposer deux candidats : le député libéral Mor Maty Sarr et Serigne Mboup du groupe Ccbm.

ELH. Thiendella FALL
Source Wlafadjri

Article Lu 11655 fois

Mercredi 23 Décembre 2009





1.Posté par Ivoirien le 23/12/2009 17:29
Es-tu sures que ton pere cautionerai ta canditure ?
As-tu vraiment besion de tous cela serigne?
Ne penses-tu pas que avec ou sans Wade tu gagnes bien ta vie ?
Ne croies-tu pas que Baye Bara avait la possibilite de soutenir Diouf lors de ses multiples audiences d'affaire au palais mais il l'a jamais fait.
As-tu pensè un instant ton sort si les Wades venaient a perde le pouvoir?
Ton pere avait pour parti Keur serigne touba ,et le travail comme politique.
Donc reflechi bien sur ses questions.
De la part d'un ami d'enfance de Kaolack en passant par Castor dans les annee 87 que tu avais l'abitude d'appeler Ivoirien.

2.Posté par baleez le 23/12/2009 17:45
Bonjour
La candidature de Mr Boup me rassure Il est beaucoup plus dans les dispositions de faire pour la chambre de commerce de kaolack que la chambre peut faire pour lui.J adore ces gens de sa trempe ( youssou ndour et beaucoup d autre).Le seul conseil que je pourrai donner c est qu il ne fasse pas de la politique. Il est tres proche de ces gens la.C est vrai qu un homme d affaire a interet a etre dans les beaux draps du parti au pouvoir , mais il ne doit pas trop s afficher, sinon gare a lui..... au cas ou ....
Pour etre un bon patron il faut deja etre patron.Un bon patron de chambre de commerce doit avoir un carnet d adresse, je suis sur qu il en a.Un bon patron doit avoir des influences et etre solide.Il a l avantage d etre jeune et pour les influences ca s est prouve dans ses demarches d acquisition de marches.Il l a prouve en coupant l herbe aux multi nationales installees au Senegal il y a beaucoup de decenies dans la fourniture de vehicule pour les elus locaux et des< nommes> locaux.
Bon courage

3.Posté par ass le 23/12/2009 19:01
français laborieux : tu parles !!!! Serigne mboup ne sait méme pas formuler une phrase correcte en français.c'est un baol baol avec peut étre de l'argent mais rien dans la téte.dia ngoul dio ngoul. comment on peut emerger si on songe à mettre en téte des personnes non expérimentée dans des structures aussi importantes ke le chambre de commerce; c'est ke c'est un baol baol , bana bana rék kil doit étre à la téte du chambre de commerce, pour mor maty je le connais pas aussi bien mais certainement 6 moy 9

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State