Référence multimedia du sénégal
.
Google

Cancer du poumon: Le tabac largement responsable

Article Lu 11957 fois

Les cancers du poumon sont liés à 99,99 % au tabac. Pourtant, la mortalité liée au tabac peut être évitée si le fumeur abandonne très tôt la cigarette. Le constat est du Dr Moustapha Dieng, pneumologue qui a animé dernièrement, à l’Ecole supérieure de commerce de Dakar en compagnie du Dr Ousmane Sy, psychiatre, une conférence sur la toxicomanie et le tabagisme.



Cancer du poumon: Le tabac largement responsable
« Toutes les maladies du cancer du poumon sont liées à 99,99 % au tabac et constituent l’une des causes de la mortalité qui est évitable si la personne victime avait évité la cigarette. Conséquence dans le monde plus de 500 mille personnes décèdent chaque année à cause du tabac ». Ce constat est du Dr Moustapha Dieng, pneumologue qui a co-animé avec Dr Ousmanne Sy, psychiatre au Centre Keur Xaleyi du Chu de Fann une conférence sur le thème « tabagisme et toxicomanie ».

Selon Dr Dieng, les jeunes qui se mettent à fumer dès l’âge de 12 ans développent des maladies sévères liées au tabagisme lorsqu’ils ont 30 ans.

Pour le psychiatre Ousmane Sy, les problèmes familiaux, économiques, l’angoisse, le stress, l’individualisme, entre autres, sont des facteurs qui poussent certains individus à la toxicomanie. Conséquence, la santé mentale de l’individu est non seulement menacée, mais plus grave la personne risque d’être victime de toutes les pathologies mentales, argumente-t-il. Pis, cet individu peut traîner des déficiences intellectuelles. Et il donne l’exemple d’un ingénieur qui à force d’utiliser la drogue est incapable d’ouvrir son ordinateur. « Donc, il ne faut même pas essayer d’en prendre », conseille le Dr Ousmane Sy aux étudiants. Poursuivant il a ajouté que les personnes qui prennent de la drogue sont souvent agitées. Elles parlent beaucoup, s’énervent vite et pour un rien, elles pleurent. « Mais ce qui est malheureux, c’est qu’à force de prendre de la drogue l’individu quelle que soit son intelligence perd toutes ses capacités intellectuelles », a indiqué Dr Ousmane Sy qui a fait savoir qu’au Sénégal toutes les couches sociales sont concernées par le fléau de la drogue : professeurs, administrateurs, cultivateurs, étudiants, commerçants, hommes de tenues etc.

Pour freiner l’utilisation abusive de la drogue le psychiatre mise sur la sensibilisation, notamment celle des couches les plus vulnérables. Et elle doit être menée dans les écoles, les lieux où les jeunes se rassemblent car « nous vivons dans une société où l’angoisse est de plus en plus présente à cause de l’injustice dont certains d’entre nous sont victimes ».


Eugène Kaly
Source: Le Soleil

Article Lu 11957 fois

Samedi 9 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State