Référence multimedia du sénégal
.
Google

Can basket: Sénégal-Mali ce soir : Une finale avant la lettre

Article Lu 1705 fois


Can basket: Sénégal-Mali ce soir : Une finale avant la lettre
L’équipe nationale du Sénégal de basket a battu hier sur le parquet du stadium Marius Ndiaye, une combative et courageuse équipe de Madagascar, sur la marque de 100 à 36 points. Dans une partie où les ‘Lionnes’ ont affiché une sérénité à toutes épreuves, avec un jeu discipliné, pour venir à bout d’une formation malgache, confinée au rôle de course poursuite sur le taraflex. Une victoire qui vient à point nommé, à quelques heures de leur match décisif contre le Mali, qui occupe jusqu’ici la première place de cette poule A. Une rencontre jouée sous le regard de El Hadj Daouda Faye, ancien ministre des sports, assis aux côtés de son successeur, le Dr Issa Mbaye Samb, avec qui il a fait la passation de service hier matin à la rue Carnot.

C’est une belle équipe du Sénégal, emmenée par Astou et Aya Traoré, auteurs de 21 points chacune dans cette large victoire des ‘Lionnes’, qui s’est illustré à 100 points face à Madagascar, hier au stadium Marius Ndiaye tout acquis à la cause des protégées de Maguette Diop. Le score de 100 à 36, en faveur du Sénégal, traduit éloquemment le niveau des deux adversaires, qui ont joué dans deux registres différents. Ce que d’ailleurs a reconnu l’entraîneur malgache M. Manary, qui justifie la déroute de son équipe face au Sénégal d’une part ‘par un manque d’expérience chronique de la haute compétition des joueuses’, et d’autre part, note le coach de la bande à la meneuse Eleonore Rajoelisoa (5) au fait qu’’en face, il y avait une forte équipe du Sénégal qui a déroulé son basket, avec des joueuses de qualité et d’expérience’.
Ce que le Directeur technique national (Dtn) et entraîneur des ’Lionnes’, Maguette Diop, a affirmé dans son propos lors de la conférence de presse d’après match : ’c’était un match pris au sérieux par l’ensemble des composantes de l’équipe, qui ont affiché une sérénité à toutes épreuves.

Connaissant la valeur de mon équipe et la faiblesse de l’adversaire, les joueuses qui commencent à prendre confiance, en plus de la constance et de la sérénité dans le jeu, ont joué un match bien, si je puis dire’, affirmera-t-il, sans pour autant omettre les déchets qui, en un certain moment de la partie, ont refait surface, ’surtout dans le 3e quart temps, où les gosses perdaient trop de balles, du fait de maladresses’, note celui qui déclare être ‘satisfait à 70 %’. Ce qu’il faut retenir de cette partie, livrée par le Sénégal devant la courageuse équipe de Madagascar, c’est le mental de gagneur, le rythme et la joie de jouer retrouvés des filles. Elles se sont données à cœur joie, pour livrer une partie positive. L’adresse retrouvée et la synchronisation des lignes, à quelques exceptions prés, ont dérouté des Malgaches accrocheuses et déterminées à jouer crânement leur chance. Mais la relation entre les pivots sénégalais reste à parfaire pour donner une nette cohésion dans le jeu de l’équipe du Sénégal, qui a tendance à gaspiller dans ce secteur beaucoup de balles.

La discipline de groupe retrouvée, avec une bonne défense et une présence verrouillant aux rebonds, une circulation de balles alléchantes et une lucidité dans les actions sous la raquette, l’équipe du Sénégal a fini de convaincre les sceptiques, que les ‘Lionnes’ se sont bonifiées de sortie en sortie. Déjà dans le premier quart temps, elles menaient largement par 30 à 6 soit un écart de 24 points, avant de confirmer dans le second, en portant la marque à 59 à 14 pour les Malgaches. La vivacité et la rapidité d’exécution des ‘Lionnes’ avaient fini de désorienter les partenaires de la meilleure marqueuse du jour avec 10 points de cette équipe malgache, Lydia Raoanirina (15).

Bien que les amies d’Ange Rasoambolanoro (9), avec sept points au compteur dans ce match, ont montré des signes de combativité farouche et déterminées à ne pas se laisser faire ; même si, en face il y avait une grande équipe du Sénégal, conquérante et fringante, qui a déroulé un match gagnant. Avec un basket séduisant et partant d’une bonne défense, une bonne circulation du ballon et une vivacité certaine, les Malgaches étaient pressées de long en large du teraflex. Et malgré une mauvaise passe dans le 3e quart-temps où les coéquipières de Mame Diodio Diouf (8) ont manqué des points devant le panier, le score sera sifflé à 83 à 29, en faveur des ‘Lionnes’. Avec 64 points d’écart à cet instant précis, les vaillantes basketteuses malgaches ne s’avoueront pas vaincues en donnant le maximum d’elles-mêmes, sans complexe aucune. Elles se devaient de donner une réplique à la mesure de leur talent, à une formation sénégalaise plus soudée cette fois-ci, et qui a cueilli les Malgaches à froid, dès le premier tiers de la rencontre.

Abordant le dernier quart-temps de la rencontre, Aya Traoré et Astou Traoré n’ont pas été clémentes devant les Malgaches. Elles ont pilonné de gauche à droite des paniers à trois points, et par des incursions dans le dos de la défense de Madagascar, sous la houlette de Adama Diakhaté qui a joué sous le registre de l’expérience et de la solidarité dans le jeu. C’est ainsi que les ‘Lionnes’ étaient sur toutes les balles, imposant une bonne défense à l’adversaire et une sérénité sans commune mesure dans l’offensive pour corser l’addition. Les Sénégalaises ont porté pour la première fois dans ce tournoi, le score à 100 points face à l’équipe de Madagascar, qui a accusé le coup avec 36 réalisations. Soit un écart de 64 points au compteur des ‘Lionnes’.

Une large victoire qui renseigne sur les potentialités de l’équipe des ‘Lionnes’ du Sénégal, qui ont en plus retrouvé le mental de gagneur qu’elles devront exprimer tout à l’heure face à la grande équipe du Mali. Une équipe malienne au plus fort de son ascension, dont l’entraîneur Maguette Diop dira : ’le Mali est une belle équipe que nous connaissons pour l’avoir jouer plusieurs fois, et que nous respectons, comme d’ailleurs toutes les équipes ici présentes. Ce que je puis dire pour cette rencontre de tout à l’heure contre le Mali, avant le match, j’ai toujours peur de l’adversaire. Je les respecte avec leur bon potentiel, mais si les filles retrouvent leur basket et le mental de gagneur qui les a animées hier, je crois qu’il y aura un grand match de basket aujourd’hui sur le parquet du stadium Marius Ndiaye. Et ce match a un impératif certain pour nous, c’est d’occuper la première place synonyme de motivation supplémentaire et d’une certaine prégnance pour la suite de la compétition’.

Babacar Noël NDOYE
Source: Walfadjri

Article Lu 1705 fois

Mercredi 26 Septembre 2007





1.Posté par ANAF le 26/09/2007 18:46
SLT LES LIONNES BIG UP A VOUS ON EST DERRIERE VOUS .RESTEZ SEREINES ET NOUS AURONS LA COUPE ON VOUS AIME TROP!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State