Référence multimedia du sénégal
.
Google

CYBERCRIMINALITE: Un émigré sénégalais vivant aux Usa en fait… les frais

Article Lu 12134 fois

Mais la gendarmerie de Kedougou vient d’ôter le pain de la bouche de Abou Bâ, le représentant d’Africare à Kédougou qui se faisait passer pour un détenteur d’une agence de voyage. Le sieur Bâ, très futé, était un grand internaute et proposait à ses correspondants des billets d’avion aux tarifs réduits. Ça se passe sur internet.



Les sénégalais aiment vraiment les raccourcis. Et chose bizarre, c’est le fonds de commerce de pas mal d’individus malintentionnés pour avoir leur gagne pain ou réussir, ici-bas. Bara Cissé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, vient d’être soulagé depuis qu’on a arrêté son bourreau Abou Bâ qui voulait faire de lui sa vache à lait. Le premier vivant aux Etats-Unis et le second à Kédougou, se sont connus par le biais d’Internet. Après s’être connus en mai 2008, Abou faisait comprendre à sa future victime qu’il avait une agence de voyage. Par conséquent, il pouvait vendre à l’émigré des billets d’avion aux tarifs réduits pour l’axe Dakar-New York-Dakar.

Voyant les tarifs sans précédent qui lui étaient proposés, le naïf Bara Cissé sauta sur l’occasion et envoya la bagatelle de 2000 dollars Us au grand internaute corrupteur et soi-disant gérant d’une agence de voyance. Etant sûr que son gros poisson a mordu à l’hameçon, l’agent de Africare de Kédougou se terra dans son quartier périphérique de la ville pour se la couler douce. Bara, lui, n’a vu que de la poudre aux yeux.

Un an après son escroquerie, Abou Bâ revient sur la toile avec un autre compte qu’il a ouvert pour une femme qui lui a loué une chambre dans son domicile, répondant au nom de Mariama Diallo. Cette fois-ci, il contacte à nouveau sa victime en lui proposant de travailler à rangold, une compagnie minière de la place et s’il le désirait, de lui vendre de l’or à des prix défiants toute concurrence.

Aussitôt contacté, Bara l’émigré saute sur l’occasion et contacte le haut commandement de la gendarmerie (Haut Comgend) et la division des investigations criminelles (Dic). Ces derniers ; après renseignements, se sont rendus compte que la compagnie minière opère à Kédougou et aussitôt ont alerté les pandores de la brigade de gendarmerie de ladite ville.

Cependant Abou Bâ avait aussi en amont ouvert un compte au nom de Mariama Diallo au niveau du crédit mutuel sénégalais de Kédougou pour que le prochain transfert de l’argent passe par cette caisse. Pour ce transfert, l’émigré vivant à New York devait lui envoyer 1500 dollars Us, environ 600 000 FCfa pour acheter de l’or. Les hommes en bleu lui recommandent d’envoyer la modique somme de 6 000 FCfa et au moment où la pauvre et naïve dame devait récupérer l’argent, elle se rend compte que ce n’est pas le même montant que lui avait dit Abou Bâ.

Un gendarme en civil, en complicité avec les agents de la caisse, lui indique de rappeler l’envoyeur pour qu’il rectifie. Pensant que l’hameçon va mordre encore à nouveau, Abou entre dans la danse et propose à sa victime de lui envoyer le fric à la poste dans son compte. Les pandores recommandent à l’émigré d’envoyer 2500 Fcfa, ces derniers l’attendent de pied ferme tout autour de la poste.

Arrivé au guichet, il s’est rendu compte que le montant attendu n’est pas arrivé et il faisait sa réclamation pour entrer en possession de « ses fonds ». C’est ainsi les hommes en bleu entrent en action pour l’arrêter et le déférer au parquet de Tambacounda, où il va séjourner dans un hôtel cinq étoiles (maison d’arrêt et de correction), pour longtemps à l’ombre. Depuis une semaine, l’affaire alimente les débats dans la cité collinaire de Kédougou.

Mamadou Cheikh Fall
Source SudQuotidien

Article Lu 12134 fois

Mardi 31 Mars 2009





1.Posté par damedjibson le 31/03/2009 13:01
cey senegalais yi bayi leene escrocquerie ta deme liggayi? Beug lou yomb mo leeni dougal ci ndioudjendiaathie

2.Posté par ndiaga le 31/03/2009 15:23
Le journaliste devrait avoir honte de dire que l"es sénégalais aiment les raccourcis." en commandant sur internet et que ce serait cete faiéantise qui a perdu le gars qui s'est fait plumer. Acheter sur internet est d'une telle banalité auourd'hui ! Les risques existent tels que le hameçonnage et des arnaques de ce genre. Mais ne remettent pas en question la souplesse ni la modernité de la démarche.

3.Posté par ndiaga le 31/03/2009 15:26
autant pour moi, je n'avais pas bien compris. il est vrai que l'article était alambiqué

4.Posté par ndongo le 31/03/2009 16:11
bravo la police, ho il sont forts hen

5.Posté par jolofman le 31/03/2009 20:46
Article tres mal ecrite je pense, kéne khamoul li ngay wakh.

6.Posté par pointini le 31/03/2009 22:09
Mamadou Cheikh Fall khana stagiaire ngue?

7.Posté par Diaxlé le 01/04/2009 00:36
Mr Abou Ba n'est pas représentant de Africare Kédougou mais un agent superviseur.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State