Référence multimedia du sénégal
.
Google

CRISE SCOLAIRE :Le Cusems pour des négociations immédiates

Article Lu 1520 fois


Le Cadre Unitaire des Syndicats de l'Enseignement Moyen et Secondaire (Cusems), s'est réuni hier matin pour redéfinir sa position par rapport à la crise qui secoue l'école sénégalaise. Il affirme n'avoir aucune intention de bouder les classes tant qu'il y aura possibilité de dialogue avec le gouvernement qu'il invite à recevoir au plus vite les différents acteurs de la vie active du pays.



"Nous invitons le ministre à prendre des mesures idoines...nous n'irons en grève que lorsque les conditions de dialogue sont épuisées..." a annoncé le directoire du Cusems qui faisait face à la presse hier matin. Il invite le gouvernement à prendre des mesures idoines afin d'éviter l'irréparable. Entre autres revendications, le cadre exige le réglement de la question de la formation diplomante des contractuels ainsi que le reclassement de 2006 des professeurs (contractuels) du moyen et du secondaire. Le Cusems a dénoncé vigoureusement le non paiement intégral, à ce jour, du service effectué pour les examens (Bfem, Bac) 2007. A cela s'ajoutent les dysfonctionnements notés dans la composition et l'affectation des correcteurs du Bac 2007.
Par ailleurs, les camarades de Mbaye Fall, demandent à l'autorité politique d'ouvrir le dialogue avec les partis politiques de l'opposition, comme il lui est fait obligation de respecter le droit constitutionnel des citoyens à des marches pacifiques.
Ils n'ont pas manqué de déplorer les manquements dans ce domaine , notamment la "repression sauvage exercée sur les associations consuméristes". Selon le cadre unitaire des syndicats de l'enseignement moyen et secondaire, au lieu d'indexer les salaires au coût réel de la vie actuelle, le gouvernement persiste dans sa logique d'accaparement des moyens et de distribution de privilèges au profit d'une classe politique parasitaire casée dans des ministères vides de contenu, dans des institutions pléthoriques (Assemblée nationale) ou d'utilité douteuse (Sénat), dans des ambassades surpeuplées et des agences aussi superflues que dépourvues de légitimité. Toutefois, le dialogue reste, pour ces syndicalistes, la seule alternative pour sortir le Sénégal de l'impasse. Les centrales "failliraient à leur mission en baissant la garde devant les promesses, toujours évanescentes, du gouvernement.
Le Cusems réitère son appel au travail bien fait et exhorte les professeurs de venir nombreux célébrer le premier mai au lycée John F. Kennedy. Et le cadre de souligner : "Nous accomplissons nos devoirs, nous réclamons et réclamerons toujours nos droits".

Source: Le Matin

Article Lu 1520 fois

Mercredi 30 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State