Référence multimedia du sénégal
.
Google

CRASH EN GUINEE-EQUATORIALE - Un avion s’abîme en mer : 4 morts et sept disparus

Article Lu 1881 fois


Un avion de l’armée équato-guinéenne s’est abîmé hier dans l’océan Atlantique alors qu’il tentait d’atterrir sur l’île d’Annobon, à 700 km au sud-ouest de Malabo, faisant au moins quatre morts et sept disparus d’après un premier bilan.

Malabo - Des sources aéroportuaires ont affirmé que l’appareil, un Antonov-32, transportait sur cette île isolée située à environ 350 km des côtes gabonaises des responsables du Parti démocratique de Guinée équatoriale (Pdge) au pouvoir en vue de l’ouverture, demain, de la campagne pour les élections législatives anticipées du 4 mai.

Le Pdge avait décidé ces derniers jours de dépêcher à Annobon des ministres, d’anciens membres du gouvernement, des députés et des hauts fonctionnaires, tous originaires de l’île, pour y battre campagne. En présentant le premier bilan de l’accident, le porte-parole du gouvernement équato-guinéen Santiago Nsobeya Efuman n’a ni confirmé ni démenti la présence à bord de membres du parti du président Teodoro Obiang Nguema.

"Un tragique accident aérien s’est produit aujourd’hui à 14h 23 (13h 23 Gmt). Il s’agit d’un Antonov-32 des forces aériennes de Guinée équatoriale qui a décollé de Bata (la capitale économique, sur la partie continentale du pays) pour la province insulaire d’Annobon avec à son bord cinq membres d’équipage et six passagers", a-t-il déclaré à la radio publique.

"Les efforts pour retrouver des survivants se sont soldés jusqu’ici par la récupération de quatre corps sans vie", a-t-il ajouté, précisant que les recherches se poursuivaient.

Selon les premiers éléments disponibles, "l’accident a été provoqué par le mauvais temps au moment de l’atterrissage de l’avion", qui s’est abîmé en mer, a ajouté le ministre de l’Information. Il a présenté "ses plus profondes condoléances aux familles endeuillées".

Initialement, les sources aéroportuaires avaient affirmé que l’avion était un Antonov-24. Ces sources ont précisé que l’équipage était constitué d’Equato-Guinéens et de Russes. En plein océan Atlantique, l’île d’Annobon est peuplée d’environ 3.000 habitants, vivant essentiellement de la pêche. L’île a longtemps été reliée au reste du pays par de rares liaisons maritimes. La première liaison aérienne n’a eu lieu que l’an dernier. Tous les appareils certifiés par les autorités aéronautiques équato-guinéennes font partie de la liste noire de l’Union européenne (Ue), qui leur a interdit son espace aérien.

La flotte des compagnies locales, constituée pour l’essentiel de vieux Antonov et Yak-40 de fabrication soviétique, avait été jugée non conforme aux normes internationales lors d’une inspection réalisée à la suite de l’accident, le 16 juillet 2005, d’un avion d’une compagnie privée qui reliait Malabo à Bata. Cet Antonov-24 s’était écrasé peu après son décollage en tuant les 81 personnes qui avaient pris place à bord de l’appareil, soit bien plus que sa capacité théorique.


AFP

Article Lu 1881 fois

Jeudi 17 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State